Archives de l’auteur Mamitiana

ParMamitiana

Pourquoi laisser ses travaux de toiture à des professionnels ?

Travailler sur un chantier, un bâtiment aussi petit soit-il requiert toujours des avis d’experts. Rénover ou construire, la présence d’un professionnel demeure un point non négociable pour garantir la qualité des travaux réalisés. Spécialement pour les travaux de toiture. Parfois c’est une décision que certaines personnes considèrent comme superflue. Pourtant, il y a bien des raisons qui font que le recours à un professionnel de la toiture est adapté à la situation.

Mais qu’est-ce qu’un couvreur ?

Pour faire simple, c’est l’expert de la toiture. Un métier ayant déjà existé durant le moyen-âge, le couvreur est celui qui est chargé de réparer et de boucher les fuites sur votre toit. C’est la définition de base et simplifiée. De nos jours, le couvreur ne se limite plus à ces simples tâches. En effet les services proposés tendent à se diversifier.

Déjà on ne l’appelle plus couvreur, mais entrepreneur couvreur (plus sympa), couvreur charpentier…en fait cela variera en fonction de ses spécialités. Mais une chose est sûre, c’est un ouvrier qualifié dans ce qu’il va entreprendre pour vous.

Et techniquement il fait quoi ?

Un problème avec la toiture ? Appelez le couvreur ! Les travaux à réaliser dans le bâtiment sont vastes et variés. Mais un couvreur professionnel saura vous proposer les services adaptés à vos besoins. En général, un  entrepreneur couvreur s’occupera avant tout de la couverture des toits : proposition du devis, diagnostic des problèmes de toiture, suggestion des matériaux à utiliser pour votre toit, le couvreur saura vous guider.

Le couvreur c’est celui qui retape la toiture après une tempête. Eh oui que ce soit après le passage de dame nature ou autres intempéries, votre toit perdra petit à petit de son efficacité. C’est là qu’il intervient en proposant une meilleure méthode pour couvrir votre maison et améliorer la toiture.

L’isolation de votre maison fait aussi partie du panel de service qu’un couvreur offre. Et vous n’avez encore rien vu ! La pose des accessoires pour l’isolation, les lucarnes, le pare-vapeur, autant de choses à faire qui nécessite un soin précis et un savoir-faire unique. Bien évidemment, le système d’évacuation de l’eau comme la pose des gouttières, des chéneaux n’a aucun secret pour ce type d’expert dépanneur toiture 24H.

En appelant un couvreur, vous y gagnez quoi ?

Quand cela se rapporte à son chez-soi, tout le monde est « expert » en quelque chose. Pourtant le travail d’une personne formée pour le métier est préférable à celui de l’amateur éclairé. Il y a des travaux d’entretien pour le toit que vous pouvez effectivement faire vous-même. Si cela vous tiens vraiment à cœur de le faire, prenez des avis de spécialistes avant de vous lancer.

Avec un couvreur de métier pourtant, les travaux de toiture seront effectués rapidement et avec précision. Quand il s’agit de bâtiment, le mieux c’est toujours de faire appel à des personnes qualifiées et bien équipées. Votre toiture est la pièce centrale de la maison.

C’est pourquoi les travaux la concernant sont délicats. Le couvreur charpentier est là pour vous aider à ne pas faire n’importe quoi ! De l’établissement d’un devis à la réalisation, vous serez conseillé sur chaque étape.

En résumé donc, l’intervention des professionnels couvreurs est nécessaire, car le milieu est assez délicat et les travaux à réaliser potentiellement dangereux. Un savoir-faire est requis pour manier les outils et faire la pose des différents éléments du toit. Et cela vous économisera du temps aussi.

ParMamitiana

Zones protégées : quid des travaux de ravalement de façade ?

Bien que la réalisation de travaux de ravalement de façade soit obligatoire, vous devez savoir que des limites ont été posé par la loi et les règlements pour les opérations menées dans les zones protégées. Toutes les informations que vous devez maîtriser à propos des ravalements de façade de maisons implantées dans ces dernières sont explicitées dans le présent article.

Rappel sur la notion de ravalement de façade

Selon les dispositions légales en vigueur, sont considérées comme travaux de ravalement de façade les opérations qui conduisent à un changement de l’apparence extérieure d’un immeuble. Normalement, ces travaux de ravalement de façade doivent être effectué par un professionnel comme cette entreprise de ravalement qui se trouve dans le 95 pour que la qualité des travaux soient assurés. En effet, la loi ne fait pas de distinction entre les murs extérieurs donnant sur la voie publique ou sur une cour. De même, elle n’opère pas une différenciation entre les pignons et les murs aveugles.

Pour simplifier donc la définition, au regard de la loi, les modifications apportées sur le bâti maçonné ; les modénatures, que ce soit les frises décoratives ou les corniches ou autres ; les dispositifs de fermeture tels que les volets et les menuiseries ou les rideaux métalliques ; les ouvrages de protection sont qualifiés de travaux de ravalement de façade.

Dans le cas où votre immeuble est situé dans une zone protégée, vous êtes donc tenu de bien vous renseigner avant de commencer les travaux. D’ailleurs, vous ne pouvez lancer l’opération sans avoir obtenu préalablement une autorisation délivrée par la préfecture.

Ravalement de façade : un encadrement plus strict pour les zones protégées

Différents textes dans la législation française servent de référence dans la définition de ce qu’est ne zone protégée. Il en est ainsi de l’article R. 421-15 du Code de l’urbanismeainsi que des dispositions de l’article R.421-16 du code de l’urbanisme.À la lecture de ces derniers, un immeuble est qualifié de zone protégée s’il est implanté tout d’abord dans un secteur sauvegardé. Mais un régime spécial le régit également s’il a fait l’objet d’une inscription dans la liste des monuments historiques. Enfin, le bâtiment bénéficie d’une protection particulière s’il est identifié par le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV). Dans tous les cas, il est indispensable de recourir à un architecte des Bâtiments de France pour la réalisation d’une étude préalable avant de procéder à un ravalement de façade.

Outre cette contrainte, spécialement dans les cas d’une maison identifiée par le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur et celle inscrite au titre des monuments historiques, d’autres obligations doivent être respectées, notamment l’exigence d’un avis des architectes des bâtiments de France, la nécessité d’une autorisation de construire ainsi qu’un rallongement de 4 mois du délai d’instruction du permis conformément aux dispositions du décret n° 2015-836 du 9 juillet 2015.

Secteurs sauvegardés, PSMV, protection au titre des monuments historiques : c’est quoi ?

Pour un profane, il est très difficile de cerner et de faire la distinction entre les concepts introduits par la loi en ce qui concerne les zones protégées. Pour que vous ne soyez pas déphasé, la législation entend par secteurs sauvegardés certaines parties d’une ville qui sont préservées en vue d’une conservation de l’intégrité de l’espace urbain. Cet espace urbain doit toutefois avoir un intérêt qui peut être architectural, historique ou encore artistique. Si vous voulez avoir la certitude que vous n’êtes pas implantée dans un tel secteur, renseignez-vous auprès du Service départemental de l’Architecture et du Patrimoine ou de la Direction Régionales des Affaires Culturelles.

Pour ce qui est de la protection au titre des monuments historiques, cette dernière se fait soit par son classement partiel ou intégral dans la liste des monuments considérés comme tels ; soit par son inscription parmi les monuments historiques.

ParMamitiana

4 façons faciles de réduire votre empreinte carbone cet hiver

L’hiver n’est pas une période facile pour être respectueux de l’environnement, notamment parce que le chauffage de votre maison utilise souvent des sources d’énergie non renouvelables. Entre les consommations de bois ou d’autres combustibles, les déperditions de chaleur et les mauvaises isolations des logements, chauffer ne rime pas toujours avec avoir chaud.

Bien qu’il y ait des façons de vivre en harmonie avec son environnement même par -20 degrés, notre société n’est pas faite pour cela. Cependant, nous savons tous que le réchauffement climatique est un problème imminent, pour la planète et à fortiori pour nous. Il s’avère donc important de trouver un moyen de réduire son empreinte carbone et de faire des choix plus judicieux.

Si tous les Canadiens faisaient descendre leurs thermostats de seulement deux degrés par jour, les émissions de gaz à effet de serre seraient réduites d’environ 4 mégatonnes, ce qui équivaut à retirer près de 700 000 voitures de la circulation. Cela pourrait également leur faire économiser 5 % sur leur facture de chauffage. Un deal gagnant gagnant !

Bref, peu importe que vous habitiez dans un immeuble surchauffé par vos voisins ou une maison de campagne mal isolée et entourée de verdure, voici quelques éléments de changement pour faire la différence – et économiser sur ses factures énergétiques en même temps.

Voici quatre façons de faire des choix de chauffage plus judicieux cet hiver proposé par Jordan derrière le blog maison Visit Counter.

Isoler

La meilleure façon d’utiliser moins d’énergie en hiver est d’isoler votre maison. Cela parait évident et, pourtant, c’est souvent le même défaut qu’on constate dans de nombreux logements. En gardant la chaleur à l’intérieur de la maison et en comblant tous les espaces par lesquels la chaleur s’échappe sans pour autant obstruer les grilles d’aération, vous n’aurez pas besoin de dépenser autant de combustible. Demandez à un professionnel de vous donner une évaluation de la consommation d’énergie de votre maison, cela suffira à vous faire franchir le pas. Ces professionnels vous diront d’où vous obtenez le plus de fuites et vous indiquerons quelques solutions.

Pour limiter les déperditions de chaleur, vous pouvez aussi calfeutrer vos portes et fenêtres avec des serviettes ou des coussins. Pensez aussi à ajouter du film isolant à vos portes et fenêtres et installez des rideaux épais sur les fenêtres des pièces chauffées et sur les portes. Certains plus grands projets consisteront à remplacer toutes vos fenêtres par du double ou triple vitrage et à ajouter de l’isolant aux murs de votre sous-sol ou dans vos combles.

Laisser entrer le soleil

Pensez aussi à utiliser la chaleur naturelle pour chauffer votre intérieur. Quand le soleil pointe le bout de son rayon, assurez-vous que vos fenêtres soient fermées et gardent la chaleur solaire à l’intérieur. La température montera dans les pièces exposées grâce à l’effet de serre et vous permettra de réchauffer l’atmosphère. Quand le soleil commencera à décliner, pensez à fermer les volets pour piéger la chaleur à l’intérieur, ce qui vous permettra d’économiser jusqu’à 4% de votre facture.

Réduire l’humidité ambiante

Le sentiment de froid peut aussi venir d’une pièce humide. Installez des déshumidificateurs dans les pièces incriminées et assurez-vous d’aérer vos salles d’eau après chaque douche ou bain pendant 5 minutes maximum. Le but est de renouveler l’air sans pour autant refroidir l’atmosphère et perdre les bénéfices du chauffage.

Mettre un pull

L’option la moins chère consiste simplement à mettre un pull et à se procurer quelques couvertures confortables. Avez-vous vraiment besoin de recevoir de l’air chaud tout le temps, ou pouvez-vous vous réchauffer grâce à l’art ancien de la stratification ? La laine est particulièrement résistante à la chaleur et reste un matériau peu coûteux à l’achat.

ParMamitiana

La mise en place d’une gouttière

Une gouttière est un dispositif de collecte des eaux pluviales sur le pan d’une toiture, économique et résistant. Elle est composée d’éléments de longueur standardisée, emboîtée et soudée. Elle forme une rigole dont le fond est en pente. Le fond du bas de pente est ouvert par une naissance cylindrique ou conique dont le collet battu est soudé, et qui dirige le ruissellement vers un tuyau de descente ou vers un jet de volée, d’où l’eau tombe directement au sol. Il existe plusieurs types de gouttières : pendante de variante lyonnaise et anglaise, rampante, qui pourrait être nantaise et havraise. La pose de gouttière nécessite un choix bien réfléchi suivant le style imposé à la résidence.

Comment choisir une gouttière ?

Le choix d’une gouttière dépend de plusieurs facteurs comme la pluviométrie et le type de la toiture, et surtout du plan d’urbanisme de la commune qui peut imposer la forme et le matériau de la gouttière. De la surface de la toiture dépendent le développement et la pente du nouveau conduit. On peut en rencontrer sous divers matériaux comme le PVC, le zinc, l’aluminium et le cuivre. La gouttière en alu s’avère plus résistante au climat et assure la longévité du canal. De plus, ce matériau est en outre revêtu d’une laque époxy dans une gamme de couleurs contribuant à une meilleure esthétique de toutes les constructions que ce soit appartement, villa ou bâtiment de basse consommation. Il fait partie des matériaux les moins onéreux du marché avec un prix moyen de 6 € par mètre.

Comment poser une gouttière ?

Pour la pose de la gouttière, la première chose à faire est de fixer les crochets. Sur une planche de rive, il faut tracer une parallèle avec un cordeau en laissant une pente de 5 mm entre la gouttière et le dernier crochet. Pour vérifier si d’imprévisibles coupes sont nécessaires, il faut positionner les éléments. Ensuite, il faut placer la gouttière au niveau des extrémités, et permet ainsi d’éviter les éléments à boucher la gouttière et empêche l’écoulement de l’eau. La dernière tâche consiste sur la pose de la descente, cette dernière sera installée de manière verticale.

ParMamitiana

Rongeur nuisible dans sa maison comment s’en débarrasser ?

L’invasion de rongeur dans une maison est un véritable fléau. Ces nuisibles peuvent créer des dommages importants en plus d’être un danger sanitaire pour les habitants. Heureusement, il existe plusieurs moyens de s’en débarrasser.

Comprendre les rongeurs

Avant de trouver une solution pour vous débarrasser des rongeurs, il vous faut bien comprendre pourquoi ils sont venus s’installer chez vous et ainsi éviter que cela puisse se reproduire. Que ce soit pour les souris ou les rats, c’est leur odorat couplet à leur instinct primaire qui les ont guidés chez vous.

Et comme beaucoup d’animaux, l’objectif principal d’un rongeur est de trouver de la nourriture.

L’odorat très développé dont ils disposent leur permet de détecter la présence d’une source de nourriture à longue distance. Ainsi, ce qui peut être pour vous un insignifiant sac de croquettes dans un coin de la maison se transforme en véritable buffet pour différents nuisibles.

De plus, si votre domicile possède quelques failles (fissure, recoin sombre), les rongeurs seront ravis d’y trouver un abri pour s’installer à proximité de leur nouvelle source de nourriture.

Les gestes préventifs

Lutter efficacement contre les rongeurs ne passe pas uniquement par l’utilisation de produits pour s’en débarrasser. Il vous faudra aussi changer votre hygiène de vie pour y adopter des gestes préventifs. Ne laissez traîner ni denrée, ni vaisselle sale.

Ce sont des gestes qui relèvent principalement du bon sens, mais au quotidien qu’il est aisé de négliger. Fermez également vos poubelles hermétiquement et jetez-les régulièrement.

Concernant les lieux pouvant être susceptibles d’accueillir la colonie de rongeurs, il vous faudra faire un tour complet de votre domicile pour boucher les failles. Pour ce faire, utilisez des matériaux solides comme le béton ou du métal car le bois et le caoutchouc ne dureront pas longtemps face à leurs dents acérées.

Pour les ouvertures vers l’extérieur, il existe dans le commerce des grilles anti-rongeurs qui feront très bien l’affaire. Évitez aussi de créer des zones pouvant servir d’abri et particulièrement dans les pièces sombres comme une cave ou un grenier.

Comment se débarrasser des rongeurs

Avant de vous débarrasser définitivement des rongeurs, reste encore à savoir si vous souhaitez régler le problème pacifiquement ou non.

Éradiquer les rongeurs

Pour éradiquer les rongeurs, on trouve la traditionnelle tapette à souris qui se rabat sur sa victime attirée par de la nourriture, mais aussi une variante avec des dents qui remplace la barre par une mâchoire métallique.

Ces derniers sont des pièges mécaniques, mais il existe également des pièges électriques qui envoient une décharge fatale. Du côté des produits anti-rongeurs, on en trouve sous forme de gel ou de granulés. Vous pouvez les utiliser pour couvrir les recoins de votre maison ou pour piéger de la nourriture.

Chasser les rongeurs

Il existe des solutions pour chasser les rongeurs sans tuer. À l’aide de pièges non létaux (nasse, pièce à bascule), vous pourrez les capturer en les appâtant avec de la nourriture pour ensuite les libérer dans la nature.

Des appareils à ultrasons sont également disponibles et émettent une fréquence particulière, uniquement audible par les rongeurs qui prendront la fuite. Enfin, les rongeurs n’apprécient pas certains produits naturels comme la citronnelle, le laurier, la menthe… à utiliser sec, frais ou en huile essentielle dans les recoins de votre logement devrait gêner leurs petites habitudes.

ParMamitiana

Pourquoi faire des travaux pour la transition énergétique

La transition énergétique est un sujet d’actualité qui ne cesse de prendre de l’importance ces dernières années. Aussi appelée la croissance verte, la transition énergétique s’inscrit dans une volonté de réduire la consommation d’énergie fossile et elle est soutenu par le gouvernement via une fiscalité allégée. Et il est possible d’équiper sa maison de façon à réduire son impact sur l’environnement tout en faisant des économies financières sur l’installation d’une part et sur la consommation d’électricité et de chauffage à long terme d’autre part ? Grâce au CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) prolongé jusqu’à fin 2019, il est possible de faire des travaux de rénovation qui vont être respectueux de l’environnement, tout en réduisant votre consommation d’énergie.

Qu’est-ce que la transition énergétique ?

Lutter contre le réchauffement climatique est l’un des enjeux du gouvernement depuis la loi du 17 août 2015. La transition énergétique est donc en train de gagner du terrain et deviendra l’un des objectifs prioritaires de demain.

C’est pourquoi, le CITE existe. Le CITE ou Crédit d’impôt pour la Transition Énergétique a été mis en place dès septembre 2014 et est depuis prolongé tous les ans. D’ailleurs, le CITE est prolongé jusqu’au 31 décembre 2019, et sera remplacé en 2020 parune prime-crédit travaux. Contrairement à ce qui était déjà mis en place, la prime sera accordée directement après l’achèvement des travaux et non un an après comme c’estencore le cas et jusqu’à fin 2019.

Faire des travaux pour la transition énergétique

Saviez-vous que vous pouviez faire rénover un bâtiment pour économiser de l’énergie et en même temps réduire vos émissions de CO2 ? En effet, c’est ce que prévoit la loi pour la transition énergétique : vous pouvez obtenir un créditd’impôt sur vos travaux de rénovation.

Cela concerne en général les travaux d’isolation thermique (matériel d’isolation des murs, volets isolants), les économies d’énergie (chaudière à haute performance) et les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable.

Quelques exemples de travaux bénéficiant du CITE :

  • Chaudière à haute performance énergétique
  • Chaudière à micro-cogénération gaz
  • Capteur solaire
  • Ballon d’eau chaude solaire
  • La dépose d’une cuve à fioul au taux de 50 %sous conditions de ressources fixées par décret

Pour lire en détail les modalités de remboursement de vos travaux pour la transition énergétique, ainsi que les travaux considérés par le CITE, vous pouvez vous lire cet article.

Les conditions du CITE

Pour obtenir le crédit d’impôt transition énergétique, il est important de respecter certaines conditions comme le montant des travaux, le matériel utilisé, la société en bâtiment engagée (Reconnue Garant de l’Environnement ou RGE), et la nature des travaux.

Le CITE s’adresse à tout le monde, que vous soyez locataire, occupant à titre gratuit ou propriétaire, sans conditions de revenus. La seule condition primordiale à respecter est le fait que votre logement soit votre résidence principale.

La réduction d’impôts de l’ordre de 15 % à 30 % dépend principalement du montant des travaux et de leur nature sur un montant de dépenses plafonnées à 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune (et de 400 € majorés par personne à charge).

S’assurer une plus-value lors de la revente

Équiper son logement de manière à ce que ce dernier respecte les enjeux de la transition énergétique a de nombreux avantages :

  • Défiscaliser ses travaux via une prime
  • Réduire sa facture d’électricité et de chauffage sur le long terme
  • Revendre le bien immobilier avec une plus-value.

Ce dernier point est en effet très important, dans le sens où les nouveaux bâtiments sont de plus en plus construits selon des normes énergétiques, ce qui signifie que dans un futur pas si lointain, il soit possible que la transition énergétique devienne une obligation et ne bénéficie plus d’une mesure de défiscalisation. Le particulier a donc un grand intérêt à faire aménager cette année son logement afin de profiter de la fiscalité verte.

ParMamitiana

Construction de véranda type contemporaine : Conseils pour chaque étape

Envie d’une nouvelle pièce à vivre plus original, d’une extension qui s’ouvre directement dans votre jardin ? C’est à une véranda que vous faites allusion. Découvrez ci-après tous les points importants à prendre en compte pour mettre sur pied un projet si passionnant.

Petit mis au point côté administratif

Aimée pour la luminosité et l’ambiance qu’elle offre, la véranda est l’extension résidentielle par excellence. On le construit même pour en faire une véritable pièce à vivre, cela grâce au nouveau système d’isolation et de chauffage. Vu qu’il s’agit d’une construction en dure, la permission et les avis de la municipalité sont toujours à prendre en compte. Il vous faut donc au moins consulter le Plan Local d’Urbanisme de votre commune et demander l’autorisation ou le permis de construire avant de vous mettre à l’œuvre.

Choix de l’emplacement

Le choix de l’emplacement de la future véranda est primordial à sa réussite. Rappelons-le qu’une véranda est une extension allégée et ouverte de la maison. Cela suppose que son emplacement se fera sur la façade de la maison soit du côté arrière. L’idéal, c’est de la mettre côté face au jardin où, en règle générale, l’exposition au soleil est plus importante. Dans tous les cas, la véranda sera attachée à votre maison et par conséquent réduira une certaine partie de la surface de votre cours ou jardin.

Choix des matériaux

Comme style de véranda, vous avez choisi le modèle contemporain ? Préparez-vous à mettre sur pied une véranda avec des matériaux plus modernes en acier, aluminium ou en PVC. Tous ces matériaux ont leur particularité et par extension leur propre avantage. En règle générale, ils sont choisis pour leur côté esthétique (finesse, design et sobre), mais aussi pour leur caractère (isolant, solide, inoxydable et économique).

Prestataire à contacter

Si vous tenez à la qualité, au respect des normes, de même que la prise en compte de vos propres exigences, c’est à un professionnel que vous deviez faire appel. Ce professionnel ne peut être qu’un menuisier. Vous pouvez leur confier n’importe quel type de véranda, vous serez servie.

ParMamitiana

Miser sur l’esthétique et la qualité des portes de garage 

Des portes de garage, il en existe de toutes sortes. La structure s’inscrit dans l’aspect extérieur de la maison. Elle reste très visible et sont esthétisme devra donc être pris en compte. Tout comme le revêtement qui habille la toiture, les portes donneront le ton à votre garage.

Comment choisir les bons matériaux

Le choix des matériaux, le système de pose et d’ouverture et beaucoup d’autres points sont à considérer avant d’acheter des portes de garage. Un de ses premiers est la sécurisation : en plus de contenir des voitures, le garage peut parfois une véritable annexe pouvant contenir des outils et autres affaires importantes.

L’aluminium est excellent pour réaliser des portes de garage de style contemporain. Le modèles se déploient sous différents esthétiques et répondent à toutes les attentes. Sur le marché, diverses teintes sont proposées. Le matériau s’apprête à tous les motifs, toutes les fantaisies sont permises. De plus, il est résistant face aux intempéries. Son utilisation convient, quelle que soit la région où il est installé. Sa légèreté est aussi un précieux atout, il est malléable est facile à manipuler, ce qui donne accès à n’importe quelle forme. Des technicités comme la double paroi procure une isolation efficace sur les portes de garage. Investir sur une porte de garage est une garantie de solidité, de durabilité et d’esthétisme.

Réaliser ses portes de garage en PVC, c’est un gain important dans le rapport qualité/prix. Il représente actuellement environ 60 % du marché, la réputation du matériau a la côte auprès des propriétaires. Ses principaux avantages sont sa performance en isolation thermique, sa durée de vie, son entretien facile. Grâce aux technicités actuelles, les portes en PVC gagnent en esthétisme. Les fabricants usent de tout leur savoir-faire pour que la qualité des portes en PVC plaise aux clients. »

ParMamitiana

Faire le bon choix sur le portail 

 

Coulissant ou battant, le premier rôle du portail est de sécuriser l’habitation. Il préserve également des regards indiscrets. Son esthétique ne doit pas être négligé, la qualité de son aspect donne le cachet au décor extérieur.

Les différents modèles

Le portail battant est le modèle le plus connu. Il peut être constitué d’un seul ou de deux ventaux. Le style coulissant est composé d’une ouverture qui s’ouvre latéralement. Un système de rail est placé sur le sol pour que le dispositif puisse glisser. C’est un procédé idéale pour gagner de la place. L’espace doit être suffisant afin d’assurer le dégagement de l’ouverture du portail. Sachez que quel que soit le type de pose, la motorisation reste possible.

Le choix du matériaux

Le portail est réalisable en fer, en bois, en PVC, en alu… Les avantages du modèle en alu réside dans sa souplesse et sa légèreté. Il est disponible sous différentes teintes et des motifs ainsi que des formes diversifiés sont à s’acquérir. Pas besoin de produits spécifiques pour le nettoyer, une eau savonneuse et du chiffon suffisent. L’aluminium est également un des matériaux préférés pour construire les portails. Il a presque les mêmes intérêts que le PVC avec un peu plus de robustesse.

Le choix du style

L’esthétique du portail est en harmonie avec le style de la maison. La couleur par exemple peut être assortie avec celle des murs, de la clôture ou de la toiture. Pour choisir le portail le plus approprié, écoutez les conseils de votre constructeur. Il a les expériences nécessaires pour connaître la technique qui s’adapte à votre domicile. Il est capable de déterminer la qualité des matériaux et vous propose le meilleur produit.

ParMamitiana

Tout sur les vérandas !

Vous aussi, vous succombez aux charmes d’une véranda ? Vous avez toutes les raisons de la construire. En alu, en PVC ou en bois, vous profiterez d’un bel espace vie lumineux et confortable. Vous pourrez y installer toutes les décorations qui vous tentent : une végétation luxuriante, un mobilier de premier choix… Ce sera un endroit privilégié où vous pourrez vous détendre en toute sécurité.

 

Les plus valus d’une véranda

La mise en place d’une véranda changera tout dans l’aspect de votre bâtisse. Non seulement la construction va donner le ton à l’ensemble, elle va également agrandir votre habitation d’une façon parfaite. Avant de se lancer, vous devez vous renseigner sur toutes les alternatives. Le choix du matériau, l’emplacement, l’aménagement… tout doit être considéré avant le commencement du projet. Pour éviter une perte d’énergie, faites attention au système d’isolation de votre véranda : les ouvertures, les volets, les stores, le vitrage, tous les éléments qui la constituent doivent être hermétiques et isolés.

L’installation de véranda représente un marché important, les clients apprécient de plus en plus son principe et le confort qu’elle offre dans les habitations. Souvent, elles sont adossées au salon ou à la salle à manger, c’est un espace où les habitants peuvent se prélasser après le repas ou pour discuter.

Sa fabrication

La fabrication de la véranda requiert une technicité particulière, plusieurs points sont pris en compte pour construire. La structure est principalement composée de vitres, les autres matériaux servent de supports ou d’accessoires. Son ossature doit être performante face à l’humidité et aux intempéries. La sécurité de l’édifice doit aussi être optimisée. Son architecture risque d’avoir le vent en poupe d’ici quelques années, elle est idéale sur les maisons passives.