Archives de l’auteur Sylvie Gamel

ParSylvie Gamel

Toiture solide et esthétique : Les matériaux phares à privilégie

Vous souhaitez conférer un look contemporain à la cinquième façade de votre maison ? Vous souhaitez bénéficier d’une isolation performante ? Vous avez le choix entre différents matériaux tout aussi résistants, durables qu’esthétiques. Découvrez quelques-uns à travers ce guide. 

Les toitures en tuile

La tuile est le matériau le plus utilisé pour la toiture en France. Elle est appréciée pour sa solidité, sa résistance aux aléas climatiques, sa durabilité et son esthétisme. La tuile se décline également sous plusieurs formes : plate, demi-cercle, à emboîtement et sans emboîtement. Il existe également plusieurs variétés de tuiles : tuiles mécaniques, tuiles romanes, tuiles petit ou grand moule, etc.

Les toitures en ardoise

La toiture ardoise est très résistante aux intempéries, recyclable et possède un bon niveau d’isolation thermique. Ce matériau est surtout prisé pour sa durée de vie qui dépasse 100 ans. Par ailleurs, l’ardoise apporte un cachet unique au bâti et se décline sous plusieurs couleurs, allant de la noire à la noire bleutée. Elle est surtout utilisée en Pays de Loire, dans les Ardennes, à Paris et en Bretagne.

Les toitures en métal

Si vous appréciez le métal, vous pouvez choisir entre différents matériaux comme l’aluminium, le zinc et l’acier. Le métal est très apprécié pour sa résistance, son étanchéité, sa légèreté et sa durée de vie. Il peut également être utilisé pour couvrir un toit à faible pente comme un toit à forte pente. C’est aussi un matériau qui s’adapte à tous les styles architecturaux.

Les toitures en shingle

Il s’agit d’un matériau souple constitué de fibres de verre et recouvert de bitume. Il ressemble de très près à l’ardoise avec sa finition en granulés noirs ou colorés. Ce matériau est très résistant au feu et s’adapte à toutes les pentes de toit. Cependant, la longévité n’est pas de mise, puisque le shingle doit être remplacé environ tous les 25 ans. Son utilisation est plutôt conseillée pour couvrir le toit d’un garage, d’une dépendance, d’une cabane ou d’un abri de jardin.

Les toitures végétalisées

Opter pour une toiture végétalisée, c’est faire un choix écologique. C’est un matériau de toiture constitué de plantes, de substrat de croissance, de tissu filtrant pour les racines, de couche de drainage spécifique, puis d’une membrane imperméable pour la couverture, le tout déposé sur un toit en béton. Il est même possible d’intégrer un système d’arrosage à une toiture végétalisée. Ce type de couverture est apprécié pour ses capacités élevées en isolation thermique et phonique. Il requiert également très peu d’entretien.

Ce qu’il faut faire avant de choisir le matériau pour votre toiture

Avant de choisir le matériau pour votre toiture, il est important de vérifier les règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune. En effet, pour des raisons d’uniformité, de nombreuses communes en France n’autorisent que l’emploi d’un seul matériau pour la couverture des toitures de tous les logements. A titre d’exemple, la lauze est un matériau de couverture très privilégié dans les communes du centre de l’Hexagone, tandis que l’ardoise est utilisée dans le massif Central, en Île-de-France et en Bretagne.

Pour la pose de votre toiture, il est conseillé de faire appel à un couvreur professionnel. C’est l’assurance de bénéficier d’une prestation de qualité et réalisée dans les délais. Cet artisan possède les compétences nécessaires pour réaliser les travaux et maîtrise les techniques de pose spécifique à chaque matériau. Il peut également s’occuper des travaux d’isolation et d’étanchéité de votre toiture. Si vous êtes à la recherche d’un professionnel reconnu pour son savoir-faire et son expérience, adressez-vous à la société Feron.

ParSylvie Gamel

Les travaux de terrassement, indispensables pour tout projet de construction

Avant de se lancer dans la construction d’une maison, il est primordial de terrasser le terrain. Cette opération consiste à enlever les roches, l’argile et le verre se trouvant dans le sol. D’une manière générale, les travaux de terrassement visent à débarrasser le terrain des débris qui pourraient gêner le coulage des fondations du bâtiment.

Pourquoi le terrassement est-il incontournable ?

Le fait de terrasser le sol reste le meilleur moyen pour avoir une maison stable. En l’absence de cette intervention, le terrain risque de s’effondrer. Les travaux de terrassement diminuent aussi le risque de glissement ou de tassement du sol. C’est pour ces précédentes raisons qu’il est préférable de ne pas négliger cette étape.
Il est difficile, voire impossible, de parler de terrassement sans évoquer les termes : « remblai » et « déblai ». La première opération consiste à rajouter de la terre pour mettre le terrain au même niveau. Par contre, la seconde vise à creuser le sol à des endroits précis afin d’y couler les fondations de la maison. C’est pourquoi « le déblai » est également connu sous l’appellation de « l’étape des fouilles ».

Comment se déroule le terrassement ?

Pour réaliser correctement des travaux de terrassement à Montélimar, il ne suffit pas de remblayer et de déblayer. Effectivement, il faut aussi passer le piquetage, l’évacuation des eaux, le décaissement et le remblaiement.
Le piquetage : Il s’agit d’une opération qui a pour but la mise en place des piquets afin de délimiter la zone constructible. Cette dernière ne doit en aucun cas dépasser les limites de la propriété. Le piquetage reste aussi le meilleur moyen pour repérer et conserver les installations existantes comme les canalisations.
L’évacuation des eaux : Cette étape est cruciale pour protéger le sol contre l’humidité et les effondrements pendant la saison pluviale. Pour évacuer les eaux, il faut creuser un sillon, à l’intérieur duquel s’écouleront les eaux de pluie. Cette phase inclut également la mise en place des canalisations.
Le décaissement : Lors de cette troisième phase, on se focalisera uniquement sur les fouilles. Le décaissement consiste à creuser la terre jusqu’à ce que vous ayez une couche suffisamment solide pour supporter les fondations.
Le remblaiement : C’est la dernière étape d’un chantier de terrassement. Cette opération vise à stabiliser le terrain. Pour ce faire, on utilisera certains matériaux pour boucher les trous dans le sol.
Pour parfaire les travaux de terrassement, il est recommandé de prendre contact avec les experts de la société COBAT BBC CONSTRUCTIONS.

Quel budget pour terrasser un terrain ?

Cette question est fréquemment posée par les propriétaires. Il est tout à fait logique de vouloir connaître le coût des travaux de terrassement avant de se lancer dans un projet de construction. Cependant, il n’existe aucune grille tarifaire universelle à ce sujet. Le prix de cette intervention dépendra de plusieurs paramètres. Tout d’abord, on distingue la nature du sol. Terrasser un terrain rocheux nécessitera l’utilisation d’engins spécifiques, ce qui coûtera plus cher. Ensuite, on retrouve la situation géographique de la propriété. Les tarifs peuvent aussi varier d’un artisan à un autre. Dans la majeure partie des cas, il faut prévoir un budget compris entre 25 € HT et 55 € HT par mètre cube.
En raison de l’importance des travaux de terrassement pour une construction, ils ne doivent en aucun cas être négligés. Par ailleurs, pour obtenir un résultat à la hauteur de vos attentes, il est crucial de confier cette intervention à des professionnels. Cela vous évitera les fissures au niveau des murs et optimisera la durée de vie de votre maison.

ParSylvie Gamel

À savoir sur les travaux de toitures

La toiture joue un rôle indéniable dans la construction d’un bâtiment. Elle nous met à l’abri des aléas climatiques tels que les tempêtes, les ouragans, la neige. Elle assure donc notre protection et notre confort. C’est la raison pour laquelle, elle mérite un bon entretien. Le toit apporte aussi une touche d’esthétisme à la demeure. En choisissant les matériaux adéquats, il donne du cachet à la maison. Par le biais de cet article, découvrez les trois étapes à suivre lors des travaux de toiture.

  • La charpente

La charpente est la base de la toiture, puisqu’elle va soutenir la couverture. C’est une étape indispensable pour garantir la solidité du toit. Elle constitue un enjeu sur le long terme et ne doit pas être prise à la légère. Il en existe généralement deux types : la charpente traditionnelle et la charpente industrielle.

Elles se différencient par leur conception, leur technique de pose et par les matériaux utilisés. Pour savoir laquelle des deux correspond le plus à vos besoins, il est conseillé de faire appel à un professionnel.

  • La zinguerie

Une fois les travaux de charpente terminés, vous pouvez passer à la zinguerie. C’ est aussi un moyen de garantir l’étanchéité de la toiture. En effet, c’est l’ensemble des activités permettant l’évacuation des eaux et de toute humidité. Cette étape consiste à poser des gouttières afin de protéger l’habitation des eaux pluviales. C’est pourquoi les zingueurs sont qualifiés de spécialistes de l’étanchéité. Outre la pose des gouttières, la pose des chéneaux fait aussi partie de la zinguerie. Il ne faut pas négliger cette étape, car les conséquences des dégâts des eaux peuvent vraiment être désastreuses.

  • La couverture

Seulement, par la qualité de sa couverture, une maison peut considérablement augmenter de valeur.

Il existe un large de choix de couverture. Le critère à prendre en compte lors de cette deuxième étape est l’étanchéité des matériaux. La considération de ce point est primordiale afin d’éviter les infiltrations d’eaux et pour ne pas avoir des problèmes de courants d’air dans la maison. Vous pouvez avoir une couverture en tuiles, en tuiles photovoltaïques, en ardoise, en zinc, en fibrociment, en chaume, et même en bois. Ce ne sont pas les matériaux qui manquent. Tout dépend de votre budget et de votre préférence. Vous devez faire le choix en fonction du rendu esthétique et de la durabilité.

Pour tous travaux de construction et de rénovation de toiture, les compagnons couvreurs sont là pour vous offrir des prestations de qualité à des prix intéressants.Ils sont des spécialistes en matière de charpente traditionnelle, de couverture, de surtoiture, et de zinguerie. Cette entreprise offre diverses solutions pour rendre vos toits plus étanches (bicouche, monocouche en bitume ou élastomère). Elle s’occupe également des opérations de désamiantage sur les chantiers en rénovation.

Les compagnons couvreurs se situent à Thaon-Les-Vosges à proximité d’Épinal. Ils exercent ce métier depuis plus de 15 ans. De nombreux clients ont déjà été satisfaits de leurs réalisations. Ils disposent de tous les moyens (matériels et humains) pour réaliser vos travaux. Qu’il s’agit d’une édification, d’une réparation, d’un remplacement, ou d’un entretien de toitures, faites confiance à une équipe expérimentée, qualifiée, et dotée d’un excellent savoir-faire. Ces ouvriers respectent le délai imposé et garantissent un travail bien fait avec des finitions impeccables. Si vous voulez prendre des renseignements supplémentaires, veuillez les contacter au numéro 09 74 56 26 33. Ils vont vous répondre dans les plus brefs délais. N’hésitez pas à les appeler, ils n’attendent plus que vous, vous allez être satisfaits.

ParSylvie Gamel

Guide pour vos travaux de rénovation extérieure

Chaque propriétaire de maison doit le savoir : l’extérieur nécessite autant d’attention que l’intérieur. C’est normal, car l’extérieur de la maison reflète la personnalité et l’image de son propriétaire. Il existe une multitude de possibilités pour rehausser la valeur et l’esthétique de votre maison. Si certains travaux de rénovation extérieure ne sont pas urgents, d’autres sont indispensables, voire obligatoires pour la santé de la maison.

Les travaux de rénovation extérieure obligatoires :

L’extérieur d’une maison nécessite des travaux de rénovation ainsi qu’un entretien régulier pour qu’il reste toujours propre et esthétique. Alors, si vous ne souhaitez pas que votre maison ne se détériore, il faut penser à entreprendre les travaux suivants :

– Le ravalement de façade : la façade d’une maison, quel qu’en soit le style, reflète la personnalité de son propriétaire. Soumise aux agressions naturelles (pluie, soleil, vent, etc.), elle peut se détériorer avec le temps. C’est pourquoi, dans de nombreuses communes en France, un propriétaire est tenu de ravaler ses façades tous les 10 ans. En cas de non-respect de cette obligation, la mairie est contrainte d’envoyer au propriétaire de l’immeuble, ou au syndic (en cas de copropriété), une injonction à faire. Le propriétaire peut encourir des amendes pouvant aller jusqu’à 7000 euros si cela n’est pas toujours fait.

En résumé, le ravalement de façades est une opération qui consiste à améliorer l’apparence d’un bâtiment en traitant les fissures, les salissures et les dégradations qui apparaissent sur les murs extérieurs. Il permet ainsi d’apporter une plus-value à votre maison.

– La rénovation de toiture : la toiture tient un rôle très important pour la protection et l’esthétique d’une maison. Elle mérite ainsi une attention particulière pour assurer son étanchéité. Rénover la toiture, c’est également l’occasion de changer complètement son aspect visuel et d’augmenter la valeur marchande de votre habitat. Apparition des fuites ou tâches d’humidité sur le plafond, des fissures, effritement du toit (pour la couverture en béton), apparition de mousse ou de lichen sont autant de signes qui doivent vous alerter et vous obligent à rénover votre toit au plus vite possible.

Isolation de toiture : la meilleure solution pour pallier les problèmes d’étanchéité, de déperdition de chaleur et de bruit de pluie sur le toit et bien évidemment d’isolation. Il existe différents matériaux et techniques pouvant être utilisés pour avoir une toiture parfaitement isolée : la laine de bois, la laine de verre soufflée, la laine minérale, panneaux de verre cellulaire, panneaux de sous-toiture et bien plus encore. Pour isoler efficacement votre toiture, il vaut mieux faire appel à un professionnel habile qui pourra vous conseiller dans le choix de technique et des matériaux les plus adaptés.

Autres travaux de rénovation extérieure :

– Peinture des murs : l’apparence de votre maison joue sur la beauté de vos murs extérieurs. Peinture jaunie ou écaillée, mauvais état du support…sont des signes qui indiquent que vos murs extérieurs ont besoin de coups de pinceau. Rafraîchir les peintures extérieures n’est pas toujours aussi simple que l’on pourrait le croire. Comme il s’agit d’une surface extérieure, vous devez tenir compte de quelques facteurs : les conditions climatiques, l’état des surfaces et le choix de la peinture (teinte, qualité). Il vaut mieux ne pas peindre les murs extérieurs pendant les temps de brouillard ou de pluie. Si vous avez du temps, du savoir-faire et les outils nécessaires, vous pouvez faire vous-même les travaux. Dans le cas contraire, il est plus judicieux de solliciter un artisan peintre ou une entreprise de peinture pour les réaliser.

– Les volets : au même titre que les murs extérieurs, les volets contribuent également à la beauté de votre habitat. Il est donc essentiel de bien en prendre soin. Si vos volets font grise mine avec leur couleur blanche qui vire au jaune, pensez à les repeindre. Pour donner du pep et du charme à votre bâtiment, il est conseillé d’opter pour une couleur très vive comme le rouge vif, le jaune citron, le bleu turquoise ou encore le rouille.

– Le jardin : étant un lieu de vie à part entiere, le jardin doit être bien aménagé et surtout bien entretenu pour préserver sa beauté. L’idéal est de recourir au service d’un paysagiste professionnel pour entretenir et embellir votre espace vert en toute efficacité et avec des outils adaptés.

– Isolation thermique de murs par l’extérieur : pensez à optimiser le confort de votre maison en l’isolant par l’extérieur. En plus du confort thermique qu’elle offre, l’isolation par l’extérieur vous apporte plusieurs autres avantages : économies d’énergie, protection des murs contre l’inertie thermique (changement brutal de température), prévention contre les fissures, rehaussement de l’esthétique de votre maison, avantages fiscaux comme le Crédit d’Impôt Transition Énergétique… Cette technique d’isolation ne réduit pas la surface habitable et supprime les ponts thermiques (zones où l’isolation est rompue).

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour embellir et améliorer l’aspect extérieur de votre maison tout en améliorant le confort à l’intérieur.

ParSylvie Gamel

La menuiserie bois et ses atouts décoratifs

La menuiserie est une technique de fabrication de meubles et de structures de maison par le découpage et l’assemblage de diverses sortes de matériaux (bois, PVC et aluminium). Les ouvrages de menuiserie ne cessent d’éblouir les amoureux du bricolage et de la décoration intérieure. Bien entendu, tout dépend de la qualité de pose et des finitions. Les nouveaux matériaux s’alignent aujourd’hui avec la tendance, mais rien ne peut devancer le modèle rustique, c’est-à-dire les pièces en bois.

Quelques exemples de réalisations

La menuiserie en bois est désormais révolutionné avec l’apparition des nouvelles techniques de construction. La pérennité de cette tradition prouve que le design et le reflet naturel des ouvrages en bois sont toujours charmants, surtout s’ils sont vernissés ou cirés. Le bois est un matériau malléable et facile à découper, ce qui lui permet également de prendre diverses formes. Vous pouvez l’utiliser pour fabriquer des portes, des fenêtres, des escaliers, des charpentes, des mezzanines, du mobilier de bureau, voire des œuvres d’art (sculpture, ébénisterie, etc.). Les techniques de menuiserie ont tellement évolué que désormais, on peut voir des maisons en bois qui résistent plusieurs dizaines d’années. On peut également trouver des patrimoines historiques en bois (cathédrales, ponts, etc.), ainsi que d’autres structures qui ne cessent d’épater les passionnés de l’architecture. Selon l’essence de bois utilisé, un ouvrage bien assemblé peut durer jusqu’à 150 ans sans se détériorer. La robustesse de ce matériau est aussi remarquable. En effet, le bois a une excellente capacité d’isolation et de résistance aux effractions.

Pourquoi choisir la menuiserie bois ?

Il ne s’agit pas d’une simple question de préférence ou de motifs. Les constructeurs ont certainement tendance à choisir le bois pour sa chaleur, sa noblesse et son aspect naturel, mais les raisons en sont nombreuses. Le bois est, par exemple, le matériau de menuiserie le moins cher sur le marché (par rapport à l’aluminium et au PVC). Sa mise en œuvre est également facile. Vous n’avez pas besoin de soudure, de pliage ni de vissage pour assembler des pièces prédécoupées. Certaines essences de bois comme le chêne, le hêtre et l’acajou sont toutefois plus chères en raison de leur longévité et de leur capacité de résistance aux intempéries. Vous pouvez les utiliser, aussi bien pour l’intérieur que pour l’extérieur. Sachez également que le bois est un matériau écologique. Son exploitation ne représente aucun danger pour la planète, et ce, grâce à la politique française de gestion durable de la forêt (on plante plus d’arbres que l’on ne coupe).

Choisir la menuiserie bois est une bonne initiative. La fabrication des ouvrages est cependant un travail à part entière. La qualité du travail dépend en effet, du savoir-faire des menuisiers. Pour fabriquer des portes, des fenêtres et des vérandas, n’hésitez pas à engager une entreprise compétente et expérimentée. Les prestataires de services ne manquent pas dans les pages jaunes et les annuaires en ligne.

L’entreprise Escaliers Wipf Olivier, basée à Liebsdorf, est une adresse recommandée pour fabriquer des ouvrages de qualité. Forte de 25 années d’expérience dans la menuiserie, elle réalise des escaliers en bois de forme droite, tournante ou hélicoïdale, ainsi que d’autres ouvrages tels que les garde-corps, les rampes et les portes d’intérieur. N’hésitez pas à solliciter ses prestations si vous habitez aux alentours de Colmar ou quelque part dans le département du Haut-Rhin. Vous pouvez également visiter son site internet pour obtenir de plus amples informations.

En engageant une entreprise reconnue et expérimentée, vous n’aurez pas à vous soucier de la qualité des menuiseries et de leurs conformités à l’architecture de votre maison. Les menuisiers professionnels n’hésiteront pas à vous proposer les solutions les plus adaptées à vos besoins.

ParSylvie Gamel

Tout sur l’isolation du toit

L’isolation de la toiture est indispensable pour lutter contre les déperditions de chaleur. Que ce soit en rénovation ou en construction, elle est fortement conseillée. À travers cet article, découvrez les différents matériaux et techniques utilisés pour avoir une isolation durable et performante.

La laine de bois :

Ce type de matériau offre une bonne conductivité thermique. En plus d’être écologique, elle a l’avantage d’être facile à poser. Si vous souhaitez une performance énergétique conforme aux exigences du label BBC rénovation d’Effinergie, c’est la solution idéale. La technique de pose consiste à envelopper les murs et la toiture de la maison avec des systèmes d’isolation thermique par l’extérieur (ITE). Ainsi, pour renforcer le confort acoustique et le confort d’été, il vous suffit de mettre en place une laine de bois haute densité entre les chevrons de la charpente.

La laine de verre soufflée :

Vous souhaitez réduire votre facture énergétique ? Optez pour la laine de verre. Idéal pour les combles perdus, ce type de matériau est relativement pratique à poser. Vous pouvez soit dérouler de la laine de verre au sol (si le comble est accessible) ou souffler directement sur le plancher (si le comble est difficilement accessible). Dans ce cas, l’isolation se fait par avec une souffleuse que l’on fait passer à travers le toit en déplaçant quelques tuiles. Pour une isolation parfaitement homogène, la deuxième alternative est la plus conseillée.

La laine minérale :

Ayant une fonction de manteau, ce matériau permet de gérer à la fois l’isolation thermique et l’étanchéité à l’air. Il combine une double couche de laine minérale avec une membrane d’étanchéité afin de renforcer la qualité de l’isolation. Ce type d’isolation requiert beaucoup de minutie afin d’éviter les passages d’air (notamment entre les lés de la deuxième couche de laine et les lès de la membrane d’étanchéité à l’air).

Panneaux de verre cellulaire :

Le but de cette technique est d’avoir une isolation efficace, sans intervenir à l’intérieur des logements. Il suffit pour cela de mettre en place une isolation thermique par l’extérieur en panneaux de verre cellulaire. En plus d’être solide, ce matériau a l’avantage d’être étanche, ce qui lui permet de résister à toutes les épreuves (insensibilité à l’humidité, résistance à l’air et à l’eau, incombustibilité, insensibilité aux insectes, etc.).

Panneaux de sous toiture :

Si l’isolant ne remplit pas correctement son rôle, il est préférable d’installer des panneaux de sous-toiture. Ceux-ci se placent juste sous la couverture de la toiture, au dessus de l’isolation et de la charpente. Fabriqués à base de restes de scieries non traités et de bois d’éclaircissage, ces panneaux assurent à la fois l’isolation, le support de couverture et la finition intérieure. L’avantage, c’est qu’il n’y a aucun pont thermique.

Pour isoler efficacement votre toit, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. À Romans-sur-Isère, une entreprise d’isolation propose ses services aux particuliers et aux professionnels. En activité depuis 2012, GÉNÉRALE DE PLÂTRERIE prend en main l’isolation phonique et thermique de votre plafond. Elle améliore également le confort de votre habitation en isolant vos murs, vos cloisons, vos portes et vos planchers.

L’entreprise en quelques mots :

Spécialisée en isolation phonique et thermique, GÉNÉRALE DE PLÂTRERIE prend également en main la pose de vos revêtements de sol. Ses ouvriers s’occupent de tout, de la préparation de la dalle de support à l’assemblage des lames de parquets en passant par la mise en place du sol. Plusieurs paramètres, tels que les contraintes du chantier, sont pris en compte afin de vous garantir une intervention soignée et qualitative.

Quelles que soient l’envergure et la complexité des travaux, n’hésitez pas à lui faire confiance. Votre projet sera entre de bonnes mains. Pour en savoir plus sur ses prestations, visitez son site web.

ParSylvie Gamel

Parlons de l’étanchéité des toits en pente

La toiture sert à protéger la maison des intempéries comme la neige, la chaleur, la pluie, etc. En effet, si votre toit est étanche, vous éviterez la dégradation rapide des murs, du plafond, etc. De plus, cela contribue grandement à la régulation de la température de la maison, car il y aura moins d’évacuation de chaleur. Ainsi, vous pourrez faire baisser votre consommation d’énergie. Pour assurer l’étanchéité d’une toiture en pente, il est essentiel de choisir des matériaux de couverture adaptés. Par ailleurs, il faudra considérer tous les éléments de la toiture comme les chéneaux, les faîtages, etc. À travers cet article, nous vous montrons quelques astuces pour assurer l’étanchéité des toits en pente.

Assurer l’étanchéité du toit dès la construction de la maison

Lors de la construction d’un toit en pente, il est essentiel de respecter un degré d’inclinaison minimale. Cela permet d’éviter le phénomène de remontée et de pénétration des eaux. De plus, il faut que les tuiles soient fixées correctement pour que celles-ci ne se soulèvent pas sous la pression du vent.

L’installation d’un écran sous-toiture est aussi une étape importante. En fait, il s’agit d’une bâche fixée sur toute la longueur de la charpente. On peut citer quatre types : feuilles en bitumes, membranes synthétiques micro-perforées, écrans HPV et écrans réfléchissants. Ceux-ci sont tous imperméables et aideront à assurer l’étanchéité du toit.

Pour vous aider à choisir la protection idéale pour votre toiture, n’hésitez pas à faire appel au service d’un professionnel.

Les autres solutions pour optimiser l’étanchéité de la toiture

Vous devez aussi réaliser des travaux d’isolation thermique soit par l’extérieur, soit par l’intérieur.

Par exemple, l’isolation par sarking est une méthode qui consiste à isoler le toit par l’extérieur. Cette technique est idéale pour les toits en pente.

En outre, vous ne devez pas négliger les travaux de zinguerie. En effet, les gouttières et les tubes en zinc serviront à drainer et à irriguer l’eau de pluie pour que celle-ci ne coule pas en suivant les murs de votre maison.

Bénéficiez de l’aide d’un professionnel

La pose de la toiture, les travaux d’étanchéité et les travaux d’isolation sont des tâches à réaliser en hauteur. Ainsi, ce sont des opérations complexes qui requièrent l’intervention de spécialistes. Vous pouvez par exemple solliciter les services de la société VYP Étanchéité à Porto-Vecchio. L’équipe dispose de l’expérience, du savoir-faire et des outils nécessaires pour réaliser ces travaux. Elle intervient dans les plus brefs délais et vous garantit des résultats satisfaisants.

Entretien des toits en pente

Pour assurer la pérennité de votre toit, il est nécessaire de réaliser un entretien régulier. Vous pourrez ainsi détecter à l’avance les éventuels problèmes et y remédier rapidement avant que ceux-ci ne prennent des proportions trop importantes.

Commencez par effectuer un contrôle visuel de l’extérieur. Le plus important est d’examiner l’état de tous les composants du toit, notamment les tuiles, la couverture, etc.

Les gouttières doivent être nettoyées une à deux fois par an. Elles doivent également bénéficier d’une attention particulière en automne, car c’est la saison des chutes de feuilles. En effet, les déchets végétaux peuvent s’amasser petit à petit et les obstruer. Par conséquent, l’eau de pluie ne pourrait plus être drainée correctement, ce qui risquerait d’engendrer de plus gros dégâts.

Vous devez aussi faire déneiger votre toiture en hiver pour éviter l’accumulation de neige. Cela vous aidera à réduire le risque de formation de glaçon.

Outre le contrôle et l’entretien des éléments extérieurs, il est également nécessaire de revoir les structures intérieures du toit (combles, charpente, plafond, etc.). En contactant un professionnel dans le domaine de la couverture, vous pourrez bénéficier de l’avis d’un expert.

ParSylvie Gamel

Choisir le bon revêtement de sol pour sa maison

Vous envisagez de faire construire ou de rénover votre maison et vous vous demandez quel est le meilleur revêtement pour votre sol ? Cet article est fait pour vous.

Le revêtement de sol contribue aussi bien au confort qu’à l’esthétique de votre habitat. Du sol naturel apportant charme et chaleur à votre intérieur, au sol synthétique pouvant imiter tous types de surface, les possibilités sont presque infinies ! Entre esthétisme, durabilité et élégance, découvrez le type de revêtement le plus adapté à chaque pièce de la maison et à votre budget.

Le parquet :

À la fois authentique et chaleureux, le parquet se décline en 3 types : massif, stratifié et contrecollé. Ci-après un petit récapitulatif de chaque type de parquet qui vous aidera à faciliter votre choix :

– Le parquet massif est composé d’une seule essence de bois. Il s’impose comme le plus noble et le plus solide des revêtements de sol. Sa frise ou sa lame est constituée à 100 % du même bois sur toute son épaisseur. Les essences de bois les plus recherchées pour ce type de parquet sont le hêtre, le châtaignier, le chêne et les bois exotiques comme le bambou ou le teck. Concernant les finitions, il peut être ciré, huilé et vitrifié. Autre avantage indéniable : grâce à l’épaisseur de ses lames (entre 10 et 24 mm), le parquet massif peut résister au passage du temps et peut être poncé à plusieurs reprises.

– Le parquet stratifié s’agit quant à lui d’une imitation de bois composée de matériaux composites. Il existe deux types de parquet stratifié : le bois orienté (résistant, mais cher) et l’aggloméré (moins cher, mais plus fragile). Il présente de nombreux atouts : moins sensible à l’usure du quotidien (il ne se raye et ne se tâche que rarement), très facile à installer et à entretenir. Il est utilisable uniquement dans des pièces non humides et recommandé pour les sols chauffants. Enfin, ce type de sol reproduit le bois à la perfection pour un tarif très avantageux.

– Le parquet contrecollé est composé de 3 épaisseurs de bois collées ensemble : une première couche d’usure en bois noble, une deuxième couche en bois tendre et une troisième en contreplaqué. Il existe dans différentes essences de bois et est esthétiquement comparable à un parquet massif, sauf qu’il est moins cher. Les avantages non négligeables qu’il offre : grande souplesse d’installation, possibilité d’une finition vitrifiée, facilité d’entretien et très bon rapport qualité/prix.

Le carrelage

C’est un revêtement de sol intemporel qui réunit de nombreux avantages. Résistant et facile à entretenir, il est de loin le revêtement de sol le plus prisé sur le marché. Le carrelage convient à toutes les pièces de la maison : salle de bains, cuisine et salon. Côté esthétique : il donne de la personnalité aux sols ainsi qu’aux murs, mais pas assez confortable en saison hivernale. Le saviez-vous ? Un carrelage peut aujourd’hui prendre l’aspect d’autres matériaux comme la pierre et le bois. Il existe également des types de carreaux qui imitent parfaitement l’aspect du bois ou du marbre.

Le sol en PVC

Le PVC ou le vinyle est un revêtement de sol qui se présente sous forme de rouleau ou carreau souple à coller. Il est facile à poser, à entretenir et offre une bonne résistance aux rayures et aux taches. Il se décline en différents coloris et motifs. Le rouleau de vinyle est le choix par excellence pour une salle de bains. D’ailleurs, son prix est abordable. Inconvénients : épaisseur limitée et réparation impossible en cas de choc.

La moquette

Confortable, mais peu coûteuse, la moquette offre un confort thermique et acoustique incomparable, bien meilleure que les autres types de sol. Contrairement à ce que nous pensons, elle retient une grande partie de la poussière et l’empêche de polluer la pièce. L’utilisation quotidienne de l’aspirateur peut maintenir l’air sain. Lors de l’achat, vérifiez les caractéristiques d’usage inscrites sur les fiches techniques de chaque moquette : professionnel ou domestique, trafic modéré, normal ou intense. En général, sa qualité dépend de son épaisseur. Cependant, ce type de revêtement de sol présente une durée de vie moyenne et nécessite un entretien très régulier. D’ailleurs, il est plus hygiénique que les sols durs.

Le béton ciré

Tendance depuis plusieurs années, le béton ciré peut être posé dans toutes les pièces de la maison (avec un traitement hydrofuge). Il est composé de sable, d’argile, d’eau et de résine, ce qui fait de lui un revêtement de sol robuste et facile à entretenir. Il ne craint pas ni les chocs ni les rayures et peut prendre différentes teintes.

Sa pose doit être faite par un maçon professionnel, car le support recevant le béton doit être plat, sec et sans défaut pour garantir sa durabilité.

ParSylvie Gamel

Nettoyage de façades : les différentes techniques possibles

Même neuve, une façade peut vite se tacher, surtout si elle est exposée à la pluie. Pourtant, de nombreuses solutions existent pour la nettoyer et la débarrasser des salissures qui la dégradent : nettoyage à haute pression, aux cristaux de soude, sablage, gommage, etc. Pour quelle option opter ? Suivez ce guide.

En fonction de l’état de la façade et du type des matériaux, différentes méthodes sont possibles pour la nettoyer :

Le nettoyage aux cristaux de soude

La manière la plus simple de nettoyer une façade est de la frotter à l’aide d’une brosse trempée dans de l’eau accompagnée de cristaux de soude. Certains appellent cette technique «lessive des peintres». L’avantage principal de cette méthode, c’est qu’il s’agit d’une solution écologique, puisque les cristaux de soude ne détériorent pas les matériaux.

Le nettoyage à haute pression

C’est la technique la plus connue en matière de nettoyage de façade. C’est une méthode efficace, mais il faut veiller à ne retirer que les salissures et non l’enduit. N’hésitez pas à avoir recours à un professionnel en la matière afin d’éviter la dégradation de votre façade.

L’hydrogommage

Cette technique consiste à projeter sur la façade un mélange d’eau et de sable sous pression qui agit comme un brossage en profondeur. En effet, le sable peut être de la poudre de verre qui nettoie l’encrassement installé ou bien de la poudre calcite pour les surfaces fragiles et plus tendres. Écologique et efficace, l’hydrogommage peut être utilisé sur du béton, de la pierre, des briques et enlève les traces de pollution les plus tenaces, même les graffitis. En effet, c’est une méthode réservée aux professionnels, car elle requiert un matériel particulier et le niveau de pression varie en fonction du type de revêtement.

L’aérogommage

C’est une alternative à l’hydrogommage et s’effectue avec de l’air. Les poudres utilisées sont différentes que pour celles de l’hydrogommage : poudre d’alumine ou de billes de verre pour les surfaces dures et poudre de calcite pour les surfaces les plus fragiles.

Le sablage réglementé

La technique du sablage est une projection de poudre abrasive sur la surface à nettoyer sans adjonction d’eau. Ce procédé est réservé principalement aux surfaces dures (béton, brique, pierre et bois). Il permet d’éliminer les peintures, les salissures tenaces et les salissures vertes. On peut l’adopter pour nettoyer les façades très encrassées. Il peut être très abrasif et endommager la surface.

Le ponçage

C’est un procédé de nettoyage à voie sèche. Il est assez agressif et ne doit être fait que lorsque l’abrasion du revêtement lui permet. C’est pourquoi le ponçage est principalement réservé aux façades en béton, en pierre et en bois. Il permet de nettoyer les résidus de peinture, les vernis, etc. Le ponçage permet aussi de lisser et de polir la surface du matériau en cas de desquamation.

 

Le nettoyage chimique

Il est également possible de pulvériser des produits chimiques sur des façades très encrassées par des salissures ou celles qui présentent différentes pathologies à traiter. Les produits les plus couramment utilisés pour ce traitement sont : les solvants (pour le nettoyage de salissures grasses), les acides (à utiliser sur les matériaux non-calcaires), les bases et les tensio-actifs.

La nébulisation

La nébulisation ou le ruissellement d’eau est un procédé de nettoyage de façade par voie humide. Contrairement au ponçage, il s’effectue avec de l’eau. Il n’y a pas de projection de matière sur les surfaces à nettoyer. Cette technique est utilisée pour faire disparaître l’encroûtement, les poussières et les salissures noires.

 

Certains de ces techniques de nettoyage de façade sont réalisables soi-même, mais la plupart demandent le savoir-faire et l’intervention de professionnels. Vous vous trouvez dans les environs de Saint-Maixent-l’École ? L’entreprise ENDUIT PRO à Azay-le-Brûlé est le professionnel qu’il vous faut.

ParSylvie Gamel

Guide pour votre projet de maçonnerie

La maçonnerie est une étape très importante dans la construction ou la rénovation d’un bâtiment. Vous souhaitez en savoir plus sur les différents travaux à réaliser dans le domaine de la maçonnerie ? Vous avez un projet de construction ou de rénovation et vous ne savez pas à qui vous adresser pour le concrétiser ? Cet article est fait pour vous.

Définition de la maçonnerie

La maçonnerie, c’est l’art de bâtir une structure par l’assemblage de différents matériaux : brique, pierre, carrelage, etc. Elle fait partie de ce qu’on appelle gros œuvre et figure parmi les corps du métier les plus importants dans le domaine du bâtiment. C’est un procédé à réaliser avec soin et précision, car c’est ce qui va conditionner la solidité, la pérennité et la durabilité de la structure toute entière. Pourtant, le savoir-faire dans ce domaine n’est pas donné à tout le monde. Seuls les maçons habilités possèdent le savoir-faire nécessaire et maîtrisent les différentes techniques utilisées dans ce corps du métier.

Les différentes tâches réalisées par le maçon

Le maçon est le premier intervenant dans la construction d’une maison. Son intervention fait suite à celle d’un terrassier qui aura préparé le terrain. Il réalise les travaux de maçonnerie à partir des directives ou des plans du géomètre ou de l’architecte, tout en respectant les normes de construction en vigueur. Par ailleurs, un maçon peut intervenir sur des chantiers de démolition, de rénovation et d’agrandissement.

– Travaux de maçonnerie en neuf

Le travail d’un maçon commence dès la mise en place des échafaudages et des fondations. Il coule les fondations et la dalle, réalise les tracés, le ferraillage et les repérages. Ensuite, il met en place l’ossature ou le squelette du bâtiment. Ce professionnel du bâtiment peut également réaliser les coffrages et des moulages pour les pièces en béton armé pour fabriquer des sols par exemple.

Il s’occupe du montage de différents éléments porteurs : dalles, poutrelles, cloisons, planchers, panneaux de façades, murs, etc. Le maçon doit également maîtriser la pose et le scellage de panneaux préfabriqués comme les corniches, les ébrasements, les linteaux et les escaliers. Il applique des enduits sur les murs intérieurs et extérieurs.

Le maçon maîtrise aussi la fabrication des éléments nécessaires au maintien et à l’enveloppe du bâtiment : mortier, ciment, plâtre, résine… Selon le type du projet, il utilise différents types de matériaux de construction : briques, pierre, paille, torchis, bois, métaux, bétons, moellons et matériaux composites.

Dans certaines régions, le maçon peut faire office de charpentier et de couvreur en coordonnant les travaux de toiture.

– Travaux de maçonnerie dans le cadre d’un aménagement extérieur

Désormais, on entend parler de maçonnerie paysagère. Dans cette catégorie, le maçon effectue la création d’escaliers, de jardins, de terrasses, d’allées, de pavage, de piscines, etc. Au niveau du secteur public ou municipal, les services d’un maçon englobent la création de parcs, de terrains de sport, etc.

– Travaux de maçonnerie dans le cadre d’une rénovation

Vous pouvez également faire appel à un maçon pour un projet de rénovation. Il maîtrise différentes techniques : traitement des murs, réparation des fissures, rénovation des enduits, drainage, reprise de scellements… Il peut également prendre en main la modification ou l’agrandissement ainsi que la démolition d’un bâtiment existant (ajout d’étages, surélévation de toits). En cas d’un éboulement ou d’une infiltration d’eau, cet artisan pourra également effectuer tous les travaux de réparation et de réfection nécessaires.

L’entreprise de maçonnerie qu’il vous faut

Pour être sûr de bénéficier d’un travail bien fait, mieux vaut choisir les services d’une entreprise de maçonnerie reconnue et membre de l’APCHQ comme la compagnie D.R. MAÇONNERIE à Longueuil. Avec son équipe de maçons compétents et expérimentés, elle peut vous accompagner dans toutes les étapes de votre projet. C’est le choix d’un meilleur service au meilleur prix. Que demander de mieux ?