Pourquoi les célibataires paient plus d’impôts ?

Célibataire et loi PinelEn France comme dans les autres pays du monde, les citoyens ayant des activités génératrices de revenus sont appelés à payer des impôts. Le montant lié à la fiscalité est, en général, influencé par les revenus des contribuables et leurs situations matrimoniales. S’il y a des catégories de personnes qui se plaignent particulièrement de la taxation qu’elles subissent au niveau des impôts, les célibataires se trouvent être les personnes les moins avantagées au sujet du fisc. Découvrez ici pourquoi !

Les célibataires mis à mal par faute de déclaration commune

Le calcul des impôts sur le revenu se fait avec un procédé de parts. Lorsque vous vous mettez ensemble avec une personne pour faire une déclaration commune, vous avez une déclaration à laquelle sont associées au moins deux parts fiscales. Avec des individus à charge (personne majeure dépendante ou handicapée), vous profitez d’une demi-part de plus par personne. C’est pour cela que les personnes qui se déclarent seules paient plus d’impôts que les individus en couple.

De façon plus explicite, le célibataire subit une taxation d’une part unique de quotient familial en dépit du fait qu’il doit affronter pratiquement des coûts fixes similaires à ceux d’un couple pacsé ou marié au quotidien. Le célibataire a le devoir de s’acquitter de ses abonnements, de son logement, de sa consommation de gaz et d’électricité, de ses achats liés aux équipements de base, etc. Il peut, en somme, faire face à des charges de la même importance que n’importe qui, même si la loi prévoit une taxation d’une seule part à son sujet.

Ceci est en partie dû au fait que le mythe du célibataire riche existe toujours au sein de la société française. En dépit du fait que plusieurs associations élèvent la voix afin que les personnes seules profitent d’un quotient familial de 1,5 part, les choses sont loin d’être réglées à la date d’aujourd’hui. Une solution pour faire baisser les impôts peut être de faire un investissement dans le cadre de la loi Pinel, qui permet de régler le remboursement d’un prêt immobilier au lieu de verser ses impôts. Tous les détails peuvent être trouver sur ce site.

Le calcul du quotient familial en ce qui concerne le paiement des impôts

L’impôt sur le revenu a un calcul selon lequel chaque foyer fiscal a un nombre de parts. Le principe a un fonctionnement qui fait que le revenu imposable se trouve être divisé par le nombre imputé aux parts avant qu’il ne soit fait le calcul lié à la fiscalité. En d’autres termes, plus vous avez de parts, moins vous payez d’impôts.

En réalité, le principe du quotient familial a été institué pour porter une aide aux familles qui ont des personnes à charge ainsi que des contribuables se trouvant dans des situations particulières. Les personnes seules n’étant pas ciblées à la base par le quotient familial, elles se retrouvent avec une part seule qui n’est aucunement de nature à faire leurs affaires.

Même si les célibataires ayant une personne à charge peuvent profiter d’une demi-part additionnelle et que ceux avec deux personnes à charge peuvent avoir deux parts, il n’y a nulle possibilité que les couples et les célibataires aient les mêmes conditions, avec ou sans personne à charge.