Archives de catégorie Conseils et Travaux

ParSylvie Gamel

C’est l’heure du grand nettoyage de printemps, équipez-vous !

Il est nécessaire de nettoyer la maison chaque jour, mais le grand nettoyage est encore plus indispensable. Il doit se faire régulièrement, au moins une fois dans le mois et au printemps. Pour cela, il faut de l’organisation et de l’équipement. Munissez-vous de tous les matériels fondamentaux pour bien réussir votre nettoyage de printemps. Mobilisez tout le monde, car tout seul, vous risquez d’y rester des heures. C’est également l’occasion de faire des tris, afin que vous puissiez vous débarrasser des objets inutiles.

Commencez par nettoyer la cuisine

Dans un premier temps, priorisez les pièces qui se salissent rapidement telles que la cuisine et la salle de bain. Récurez chaque recoin de la cuisine avec de l’éponge absorbante, des chiffons microfibres et de l‘eau savonneuse à volonté. Les zones humides peuvent très vite attirer les poussières, il faut que vous repassiez avec du chiffon sec. Sachez que le vinaigre est aussi un antibactérien très efficace, imbibez votre éponge avec une solution d’eau et de vinaigre et puis passez sur les objets et les surfaces graisseux de la cuisine.

Pour le sol, vous aurez besoin de serpillère et de l’eau de javel pour enlever les crasses, elles y sont plus persistantes. Les produits nettoyants peuvent provoquer des effets indésirables sur la peau, il est donc plus prudent que vous mettiez des gants de nettoyage en caoutchouc. Certes, ils ne protègent pas contre la prolifération des microbes, mais au moins ils vous protègent des produits de nettoyage.

La désinfection des ustensiles de cuisine peut se faire avec du liquide-vaisselle, mais aussi avec du citron et du sel. Si vous n’avez pas de citron, du vinaigre blanc peut faire l’affaire. Faites briller l’évier de la cuisine avec du bicarbonate de soude, connu avec son effet antioxydant et détartrant, il est très approprié pour les nettoyages de grande envergure. Faites-le dissoudre avec un peu d’eau. Une fois la cuisine nettoyée, vous pouvez poursuivre votre ménage dans la salle de bain.

Ensuite, la salle de bain

La salle de bain est la pièce la plus humide de la maison. Contrairement à son utilité, elle est difficile à nettoyer et par manque d’entretien, elle peut dégager une odeur très désagréable. Débouchez les tuyaux de lavabo avec de l’eau chaude mélangée avec des produits désincrustants. Puis, décrassez chaque recoin avec de la brosse rigide et repassez avec le chiffon en microfibre. Pour la baignoire, il existe des produits spécialement dédiés pour cela.

N’oubliez pas de faire les tris sur les boites vides, les tubes de dentifrice, les emballages de savon et les serviettes que vous n’utilisez plus. Sachez qu’il est indispensable d’exposer les serviettes au soleil pour tuer les bactéries. Profitez du grand nettoyage de printemps pour laver vos linges de maison. Ils doivent être repassés pas seulement pour l’esthétique, mais également pour tuer les microbes et les virus.

Confiez les travaux aux professionnels

Vous pouvez passer beaucoup de temps à astiquer toutes les pièces de la maison surtout si cette dernière est grande. Si vous n’avez pas quelqu’un pour vous aider, c’est encore plus difficile. Pour une fois dans l’année, faire appel aux professionnels de nettoyage comme Claude Léger Service & Entretien.

De fond en comble, leurs aides ne peuvent que vous faire du bien. Ainsi, vous n’aurez pas à dépenser pour des produits de nettoyage onéreux, car ils ont tous les produits et les équipements nécessaires pour faire briller chaque pièce de votre maison. Les plus professionnels ont tous les équipements nécessaires pour ce genre de travaux comme des camions-usines pour le nettoyage de tapis, de grandes échelles pour atteindre les coins en hauteur, des bâtons télescopiques pour le lavage de vitre ainsi que de la récureuse et polisseuse à plancher. Leurs procédés de nettoyage sont plus que satisfaisants et vous n’aurez pas à vous fatiguer.

ParSylvie Gamel

L’essentiel sur la gouttière

La gouttière est à la fois un élément décoratif et pratique. Sans elle, votre bâtiment risque de subir des dommages comme l’humidité, la formation de mousse, le ruissellement d’eau sur les murs et l’éclaboussure. Mais qu’est-ce qu’une gouttière ?

Les éléments constitutifs

  • Les crochets

Une gouttière comprend, avant tout, des crochets qui peuvent être fabriqués en cuivre, en acier, en zinc, en PVC ou en alu. Pour une gouttière pendante, la fixation des crochets s’effectue directement sur le bandeau ou les chevrons, par l’intermédiaire d’une hampe ou d’un étrier. En revanche, pour un chéneau rampant, les crochets sont posés sur une bande de doublis, une bande à ourlet ou sur la partie supérieure du chevron.

Quoi qu’il en soit, pour la pose des crochets, vous devez prévoir une pente de 5 mm par mètre et une distance de 40 et 50 cm entre eux.

  • Les descentes

La descente peut être considérée comme un système de récupération ou d’évacuation des eaux de pluie. Elle comprend des tuyaux qui mesurent entre 1 et 3 m et dispose d’un diamètre de 50, 60 ou 100 mm. Un coude est également nécessaire à cette installation pour faciliter l’orientation de la descente d’eau. Une descente est, en outre, constituée de cuvettes sous forme de V qui se jette dans le collecteur. Pour fixer ces éléments, vous avez besoin de colliers ou de fixations.

Pour relier les différents éléments de la descente entre eux, utilisez des manchons ou des bagues. Pensez à ajouter des protections pour gouttière : crapaudine, stop-feuilles, etc.

  • Les collecteurs

Les collecteurs, comme son nom l’indique, servent à collecter les eaux de pluie afin de les évacuer ou de les récupérer. Ils se trouvent souvent sur la descente.

Les différents types

  • La gouttière pendante

La gouttière pendante se situe sur l’égout ou le bandeau de la toiture. Elle s’adapte à tous types de toit. Elle existe en de nombreux modèles : gouttière carrée, gouttière moulurée, gouttière lyonnaise et gouttière à l’anglaise.

  • La gouttière rampante

La gouttière rampante se fixe sur la corniche ou sur une partie plus élevée de la toiture. Elle vous offre de nombreuses options en matière de forme : gouttière nantaise, gouttière ardennaise et gouttière havraise.

Les matériaux

La gouttière est fabriquée à partir de nombreux matériaux, y compris le zinc. D’ailleurs, la majorité des gouttières sont conçues avec ce matériau en raison de sa résistance, sa polyvalence et sa longévité. La gouttière en alu dispose aussi d’une longue durée de vie et d’une bonne résistance. Elle est, en outre, disponible en plusieurs couleurs et formes.

Pour un budget serré, optez pour une gouttière en PVC. Avec une pose moins complexe, vous pouvez vous-même vous en occuper. Cette gouttière dure environ dix ans. Privilégiez un modèle en acier si vous vous situez dans une région aux grandes variations de température. Cependant, elle rouille rapidement.

Pour un budget assez conséquent, installez une gouttière en cuivre. Le mètre linéaire coûte dans les 30 euros. Sa pose demande l’intervention d’un professionnel tel que GOUTTIÈRES SAGUENAY.

Les dimensions

La détermination des dimensions d’une gouttière dépend de leur profilé, de leur développé et de leur diamètre. Vous avez le choix entre la gouttière carrée en alu et la gouttière demi-ronde en zinc, en PVC ou en acier. Pour les toitures avec une surface maximale de 80 m², installez le premier modèle avec 300 mm de développé. Pour une maison avec 100 m² de surface, privilégiez un modèle avec un développé de 325 mm. Au-delà de 150 m² de surface de toiture, prenez les modèles avec un développé de 380 mm ou 400 mm.

Pour une gouttière demi-ronde en acier, en zinc ou en PVC, choisissez entre le modèle avec un développé de 25 cm pour les toitures avec 80 m² et le modèle de 33 cm pour les toits plus de 80 m² de surface.

ParSylvie Gamel

Quelques solutions pour nettoyer une moquette

La moquette est un revêtement de sol élégant et classe. Elle est surtout très agréable pour les pieds nus et permet un effet insonorisant de la pièce. Pour préserver sa qualité et assurer sa longévité, il est important d’en prendre bien soin. Voici quelques solutions que nous vous proposons.

Le nettoyage à sec

Le nettoyage à sec est une solution rapide, moins chère et qui permet d’empêcher l’humidité résiduelle. Généralement, on utilise des machines spéciales et quelques produits chimiques. Pour cette opération, on pulvérise le produit chimique sur la moquette. Celui-ci décomposera les saletés qui seront ensuite éliminées par aspiration. Il existe trois produits pour ce nettoyage à sec.

– La mousse sèche qui consiste à appliquer du shampoing sur la moquette et à le laisser sécher à l’air libre. Une fois sèche, la mousse du shampoing fixera les saletés et il suffira ensuite de la gratter et de l’aspirer.

– Le procédé par tampon absorbant. Ici, le produit chimique est mélangé avec une petite quantité d’eau gazeuse avant d’être pulvérisé sur la moquette. On frottera ensuite la moquette d’une manière rotative avec un dispositif tampon. La saleté de la moquette disparaîtra grâce à ce mélange et à la carbonatation.

– La méthode par la poudre absorbante consiste à saupoudrer la moquette d’une poudre biodégradable. Humide, elle absorbera les tâches polluantes. Une fois sèche, il suffit de l’aspirer et la moquette sera comme neuve.

Le nettoyage de moquette vapeur

Pour un nettoyage en profondeur, cette technique est la plus recommandée. Pour y procéder, il faut pulvériser de fines gouttelettes d’eau chaude (généralement à 200° ou moins selon le type de moquette) et de détergent sur la moquette. Les saletés incrustées dans les fibres remonteront automatiquement à la surface. Et le tout sera alors aspiré par un pulvérisateur via une technique d’aspiration très puissante. Cette technique de nettoyage a l’avantage d’avoir une puissance optimisée et réduit le temps de séchage de la moquette. Mais avant de choisir cette méthode, il est important de se renseigner sur les propriétés de la moquette. En effet, certains modèles s’abîment facilement après le nettoyage, car ils ne supportent pas la puissance des machines utilisées.

Le nettoyage par injection-extraction

Si la moquette ne craint pas l’eau, cette méthode est vivement recommandée. Et oui, les injecteurs-extracteurs sont parfaits pour le nettoyage en profondeur, et le résultat est garanti. La technique consiste à projeter de l’eau avec un produit et/ou de la vapeur à haute température et à l’aspirer directement après. C’est le moyen le plus efficace, mais le petit hic est que le temps de séchage peut aller jusqu’à 8 h. N’empêche que le nettoyage par injection-extraction reste le numéro un dans l’industrie de nettoyage par extraction à la vapeur. Et en plus, il est possible de réduire la durée de séchage de 20 minutes grâce à l’encapsulation. Cependant, le coût sera plus élevé puisque les appareils utilisés (auto-laveuse pour moquette) sont très chers.

Le nettoyage anti-acariens

Cette méthode ressemble à peu près au nettoyage à sec, mais seul le produit change. Ici, il faut du bicarbonate de soude. Durant l’opération, il faut étaler ce produit et le pénétrer profondément dans la moquette à l’aide d’une brosse à poils doux. Comme avec la technique du nettoyage à sec, il faut tout simplement attendre que le produit sèche et fasse effet, avant d’aspirer. C’est un excellent moyen de neutraliser les acariens dans la moquette. Il est recommandé de l’effectuer une à deux fois par mois. Cependant, pour se protéger des éventuelles usures, il faut ajouter un produit protecteur au mélange. Il permettra à la moquette de durer.

Votre spécialiste du nettoyage industriel

Vous appartenez au secteur tertiaire, commercial, industriel ou médical ? La compagnie LUSTRA’SOL est à votre service. Afin de redonner vie à vos moquettes, elle met à votre disposition une équipe spécialisée qui travaille exclusivement avec du matériel performant et des produits d’entretien de qualité. Finies les taches d’huile ou de graisse ! Vos moquettes respireront l’hygiène et la propreté. N’hésitez pas à la contacter, elle propose ses services de nettoyage dans tout le département des Yvelines.

ParSylvie Gamel

Pourquoi choisir le carrelage en revêtement ?

Pour habiller vos sols et vos murs, le carrelage est un choix à envisager. De plus en plus apprécié par le plus grand nombre, ce revêtement de sol est pratique, résistant dans le temps et facile d’entretien. Esthétique à lui seul, il permet également d’embellir rapidement une pièce. Zoom sur ses qualités et caractéristiques.

1. Un revêtement décoratif

Le carrelage comme revêtement est intéressant à plusieurs égards, particulièrement au niveau esthétique. Fabriqué en céramique, en terre cuite, en faïence, ou en grès, mais aussi en marbre ou en ciment, il permet une grande personnalisation. Outre les matériaux, il offre également une multitude de choix en matière de couleurs et de motifs. Grâce aux nombreux illustrations, ornements et couleurs que le carrelage offre, vous avez la possibilité de personnaliser chacune de vos pièces selon votre style et vos goûts. Votre imagination sera la seule limite.

2. Un revêtement qui s’adapte partout

Le carrelage peut être posé dans tous types d’intérieur et sur de multiples supports. Il s’intègre à toutes les pièces et à tous les styles. Dans la salle de bains, un carrelage grands carreaux peut être posé au sol et une mosaïque, au mur. Le carrelage en terre cuite peut être associé aux tomettes et aux carreaux de ciment pour un effet traditionnel revisité. Le carrelage embellit les intérieurs aux styles rustiques et apporte plus d’élégance à ceux aux décorations modernes.

Le carrelage peut aussi être posé en extérieur. Il donnera du cachet à votre terrasse et mettra en valeur votre jardin.

3. Un revêtement facile à nettoyer

Comparé aux autres revêtements de sol comme le parquet par exemple, le carrelage est beaucoup plus facile à entretenir. Le carrelage est la solution saine et hygiénique par excellence. Il ne se tache pas notamment grâce à son émaillage. Quel que soit le modèle choisi, son entretien est ultra facile même si cela doit être régulier. Un peu de détergent et d’eau suffit pour garder un carrelage propre et en bon état. Par ailleurs, le carrelage sèche rapidement. En plus, il ne craint pas l’eau. De ce fait, il trouve bien sa place en cuisine et dans les salles de bain.

4. Un revêtement durable et solide

Le carrelage présente, en outre, une résistance à toute épreuve : il ne craint ni les chocs, ni les rayures et affiche une bonne résistance aux températures extrêmes ainsi qu’au feu, un véritable atout sécurité. Et à l’inverse du bois ou du parquet, il ne bouge pas dans le temps et ne craint pas d’être attaqué par des insectes.

Il faut seulement que lors de l’achat, vous faites bien attention à la qualité de fabrication pour assurer un résultat fiable.

5. Un revêtement isolant

La solidité du carrelage lui confère des propriétés isolantes. Pour optimiser le confort phonique et thermique de votre maison, il représente aussi un excellent choix.

6. Pour une pose réussie

Pour mener à bien la pose de votre carrelage, faire appel à un spécialiste dans le domaine est vivement recommandé. La pose de votre revêtement doit être réalisée de façon impeccable. L’entreprise Ferrand Philippe et Fils, carreleur à Carcassonne depuis 1976, est à votre disposition. Faire appel à ses services vous assure un travail de qualité, en temps et en heure. De plus, son équipe peut vous donner des astuces et des conseils quant au choix du modèle, au type de pose et à l’entretien du carrelage.

Vous habitez dans une autre ville ? Trouver un carreleur professionnel n’est pas difficile grâce à Internet. Il suffit que vous effectuez une recherche en précisant votre ville et comparez les offres. Vous aurez l’embarras du choix.

ParFree

Quel volume Chauffe-eau pour 4 personnes ?

« Quel volume de chauffe-eau ai-je besoin? » est l’une des questions les plus courantes que nous entendons.

Vous pouvez économiser beaucoup d’argent en n’achetant pas un système d’eau chaude plus volumineux que nécessaire.

Vous pouvez économiser sur le coût initial plus les coûts de fonctionnement courants.

Guide des dimensions du système d’eau chaude

Un plombier pas cher Rueil Malmaison 7j/7 peut vous indiquer qu’un guide de taille de système d’eau chaude est l’utilisation simultanée comme l’un des facteurs déterminants fondamentaux. Le nombre de personnes dans votre maison, combiné à la manière et au moment d’utiliser de l’eau chaude, affectera la taille du système d’eau chaude.

  • Prennent-ils tous la même douche au même moment de la journée?
  • Prennent-ils des douches simultanément dans différentes salles de bain?
  • Est-ce que les douches ont des pommes de douche 3 étoiles (maximum 9L / Min) ou des pommes de douche standard de 18 à 25 L / Min?
  • Certains préfèrent-ils les bains, qui utilisent plus d’eau chaude? Le bain ou le spa est-il surdimensionné, nécessitant encore plus d’eau chaude?
  • Faites-vous fonctionner le lave-linge en utilisant de l’eau chaude ou tiède pendant que les gens se douchent?
  • Votre lave-vaisselle est-il branché à l’eau froide ou chaude? S’il est chaud, l’utilisez-vous pendant que l’eau chaude est utilisée ailleurs?
  • Vivez-vous dans un climat froid avec des entrées d’eau froide?

Calcul du volume du chauffe-eau

Pour calculer la taille du chauffe-eau dont vous avez besoin, un service d’urgence plomberie Paris 17 va vous demander d’évaluer la capacité par rapport à la consommation.

Comparez la capacité du réservoir d’eau ou le débit continu au débit d’utilisation de pointe.

Les douches sont la clé.

Multipliez le débit de la pomme de douche par la longueur moyenne et le nombre d’averses sur une période donnée.

Choisissez un chauffe-eau avec une capacité équivalente.

Quelle quantité d’eau chaude utilise une douche?

La quantité d’eau utilisée par une douche dépend de la durée et du débit moyen de la pomme de douche. En supposant une douche d’eau chaude moyenne de 8 minutes, la consommation est de 56 litres (15 gallons) d’eau chaude pour prendre une douche. Ceci est basé sur une pomme de douche à économie d’eau consommant en moyenne 7 litres (1,8 gallons) d’eau chaude par minute.

7 litres (1,8 gallons) par minute d’eau chaude supposent également que de l’eau froide est mélangée lorsque vous prenez une douche.

Le guide des tailles de système d’eau chaude vous permet d’économiser de l’argent

Lorsqu’il est temps d’avoir un nouveau système d’eau chaude, l’une des questions clé concerne le dimensionnement ou la capacité de l’unité.

L’eau chaude représente environ 25% du coût énergétique moyen d’une maison, il est donc important de bien faire les choses.

Calculer par nombre de personnes ou de salles de bains?

Les informations de dimensionnement disponibles sont très déroutantes, car les fabricants, entre autres, essaient de fournir une réponse simplifiée à une question complexe.

Certains suggèrent que vous calculiez en fonction du nombre de salles de bain de votre maison, tandis que d’autres vous invitent à vous fier au nombre de personnes de votre famille.

En outre, dans de nombreux cas, leurs recommandations sont basées sur les scénarios les plus défavorables, en supposant une consommation supérieure à votre consommation d’eau réelle.

Volume d’eau chaude pour une famille de 4 personnes – à titre d’exemple

Pour calculer la taille du réservoir d’eau chaude pour une famille de 4 personnes, vous devez déterminer les débits d’écoulement de la douche et la durée moyenne de leurs averses.

En supposant que vous ayez une pomme de douche 3 étoiles et que vous mélangez de l’eau froide avec de l’eau chaude, la consommation d’eau chaude typique serait probablement de l’ordre de 7 litres par minute.

Si vous prenez également une douche de 8 minutes, vous consommerez environ 56 litres d’eau chaude par douche. Par conséquent, un réservoir à eau chaude pour une famille de 4 personnes devrait fournir 224 litres au cours de la première heure.

ParFree

Une alarme sans fil pour protéger votre propriété

La nouvelle technologie prend place dans le quotidien des gens, et ce, jusqu’au fait d’assurer la protection de leurs demeures. En effet, les particuliers, tout comme les entreprises, sont de plus en plus convaincus par les dispositifs de sécurité innovants tels qu’une alarme sans fil. Si vous faites partie de ce groupe, et que vous souhaitez installer ce système dans votre maison, avant de commencer les travaux, il est conseillé de faire une demande de devis. Cette option vous permet de comparer plusieurs offres de la part des spécialistes dans le domaine et de trouver le meilleur professionnel près de chez vous.

Pourquoi installer une alarme sans fil ou remplacer l’ancienne par un modèle plus performant ?

Selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, un cambriolage aurait lieu toutes les 90 secondes en France. Cette situation emmène les français à renforcer leur sécurité maison et à opter pour les alarmes anti-intrusion pour protéger leurs biens et leurs demeures.Souvent utilisées comme équipement dissuasif, ces dispositifs sont un excellent moyen d’éviter les cambriolages. Il existe différents systèmes d’alarme. Une centrale d’alarme peut regrouper une alarme appartement ou une alarme sans fil, une alarme incendie et même une alarme piscine. Fortement conseillées par les assurances, les alarmes maison, pour être performantes, nécessitent une bonne installation et un bon paramétrage. C’est pourquoi il est nécessaire de faire appel à un professionnel. Les installateurs qualifiés sont prêts à répondre à votre demande en termes de besoin et de devis alarme. Ils sauront vous recommander le système le plus adapté à votre projet et celui qui répond aux normes en vigueur.

Quel est l’intérêt d’une demande de devis alarme détaillée ?

Les professionnels qui vous répondent sur les interfaces de demande de devis en ligne ont besoin de plus de détail en ce qui concerne votre projet pour donner des résultats précis. Par exemple, quelle est votre localité de résidence ? Quelles sont vos attentes en matière d’alarme ? Est-ce que vous voulez faire poser une nouvelle alarme sans fil ou autre type de dispositif ? S’il s’agit d’un remplacement ou d’une réparation, communiquez les références de votre système de sécurité maison (modèle, marque, type d’alarme, etc.). N’oubliez pasnon plus d’évoquer le nombre de fenêtres et de pièces à surveiller. Sachez que plus vos indications seront précises dans le formulaire de demande de devis alarme et plus il sera facile pour l’artisan électricien de vous donner une fourchette pertinente de prix pour votre pose alarme sans fil.

Pourquoi demander plusieurs devis alarme au lieu d’un ?

Pour avoir un aperçu du budget nécessaire à votre projet d’installation, de remplacement ou de réparation d’alarme sans fil, il est recommandé de demander un devis auprès de plusieurs professionnels et installateurs du secteur. Cette alternative vous offre l’avantage de comparer différents tarifs de prestation. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner le bricoleur pro le plus à même de vous apporter satisfaction.

Pour vous faciliter la tâche, certains sites webproposent un seul formulaire pour obtenir plus d’un devis gratuits.

ParFree

Des conseils pour bien soigner le gazon pour l’été

La saison estivale est la période de l’année pendant laquelle il faut prendre soin de sa pelouse. En effet, pour profiter d’un barbecue entre amis ou se prélasser sur un transat, un peu de jardinage embellira l’extérieur. Voici quelques conseils pratiques pour avoir un beau gazon estival.

Tondre le gazon pour l’été

 

Afin d’optimiser la tonte de la pelouse pendant l’été, il est conseillé de tondre chaque semaine. Il est inutile de le faire aussi fréquemment qu’au printemps. Une fois toutes les deux ou trois semaines, suffisent à entretenir le gazon et le jardin. Pour un résultat optimal, la technique du « mulching » est conseillée. Elle consiste à déchiqueter la pelouse lors de la tonte. Ce terme est surtout connu par les propriétaires d’une tondeuse à gazon automatique. En effet, ce matériel fonctionne selon le système du » mulching ». Grâce à cette méthode, plus besoin de ramasser l’herbe coupée.

 

Mieux encore, certaines herbes qui restent au sol, serviront d’engrais pour la pelouse. Ce qui fertilisera le sol. Aussi, il est préconisé de conserver une bonne haute de gazon pour l’esthétique de l’espace. Cette astuce présente également l’avantage de conserver l’humidité et de mieux résister à la chaleur. Il faut toutefois, se renseigner sur les horaires et les jours autorisés pour une tonte estivale, afin d’éviter de fâcher les voisins. Pour tondre, il est préférable de le réaliser en milieu d’après-midi, car l’herbe est encore sèche. Par exemple, il est généralement interdit de tondre le dimanche.

Arroser la pelouse pour la saison estivale

Il est également conseillé d’arroser le gazon au moins une fois par semaine, surtout en période de chaleur. En cas de très forte chaleur, il faut doubler la cadence. Idéalement, il est plus judicieux d’arroser le soir, car les rayons du soleil seront absents. Ce qui limitera l’évaporation et humidifiera mieux la pelouse. Il faut veiller à ce que la quantité d’eau pour l’arrosage soit suffisante, soit environ 3 à 4 litres par m². Bien sûr, si le temps est pluvieux, le jardinier économisera de l’eau, car la pluie s’en chargera à sa place.

 

Par ailleurs, il est nécessaire d’observer régulièrement son gazon. S’il tend à foncer ou si l’herbe se tasse sur elle-même, la pelouse a encore soif. Pour simplifier la tâche, il est préférable d’opter pour un système d’arrosage automatique, embarquant un programmateur. Afin de lui faire bénéficier de tous les soins dont elle a besoin, il est plus prudent de faire appel à un paysagiste professionnel, à l’exemple d’un paysagiste Vertou. Il sera à l’écoute des attentes de ses clients afin de les satisfaire au mieux. Ce spécialiste fournira ses meilleurs conseils quant à la technique la plus adaptée pour embellir le gazon par exemple. Il restera aux côtés de son client tout au long de la réalisation des travaux.

ParFree

Aperçu sur les atouts d’un isolant en fibre de bois

Pour isoler la maison, les matériaux isolants naturels à l’instar de la fibre de bois, sont très populaires à l’heure actuelle. Elle est très appréciée pour son efficacité contre les nuisances sonores, et ses performances au niveau des températures. Voici d’autres avantages du produit pour tenter ceux qui hésitent encore à se lancer.

Isolant en fibre de bois : des performances thermiques très appréciables

 Opter pour une isolation en fibres de bois présente de nombreux atouts. En effet, il s’agit avant tout d’un isolant naturel comme il est composé de bois. Ce dernier est par nature un matériau très peu conducteur. Étant réduites à l’état de fibres, ses propriétés isolantes augmentent fortement. Ce qui en fait un excellent isolant thermique. Ce produit saura sans aucun souci, s’ajuster en fonction des saisons. Il constitue également une excellente protection contre le froid. Ainsi, les propriétaires réaliseront des économies d’énergie.

De plus, plus besoin de surconsommer en utilisant des radiateurs ou des ventilateurs. Les habitants profiteront d’un confort thermique agréable, comme ils peuvent s’adapter aisément aux évolutions du climat. L’usage de l’isolant en fibres de bois (comme isonat) est également appréciable en période chaude pour ses qualités d’inertie thermique. Ses effets sont particulièrement présents sous la toiture, qui est inhabitable à cause de l’accumulation des chaleurs estivales. Niveau humidité, un panneau en fibre de bois est à même d’absorber jusqu’à 18% de son propre poids en humidité. Ensuite, il diffuse cette dernière au sein de la maison, ce qui permet de faire respirer celle-ci.

Un produit écologique et sain pour isoler l’habitat

Comme il s’agit d’un matériau à base de ressources naturelles végétales, la fibre de bois n’a rien à envier aux autres produits synthétiques. Ces derniers proposent en effet, des niveaux similaires de performance et de résistance. En outre, ce matériau est sain et même écologique, car il est généralement fabriqué à partir de chutes de bois non traité, et provenant de la forêt. Cette dernière se doit d’être exploitée dans le respect de l’environnement. En outre, cet isolant fait office de pare-pluie étant donné qu’il est hydrofugé et profilé afin d’éviter l’entrée de la pluie au niveau des joints.

Afin de tester cette qualité particulière du matériau, il suffit de se procurer un échantillon de jointement. Puis, il ne reste plus qu’à le présenter sous un robinet avec un fort débit. Gonflant sous l’effet de l’humidité, la fibre de bois va contribuer au serrage du joint. Ce qui va empêcher l’eau de s’introduire. Les habitants bénéficieront ainsi d’un climat intérieur agréable.

Concernant l’installation du produit, il se pose facilement dans tout type de logement. Il est en fait, livré sous forme de panneaux prédécoupés. Bien sûr, leur épaisseur et leur longueur sont variables en fonction du type de construction pour laquelle ils sont destinés.

ParSylvie Gamel

Parlons de l’étanchéité des toits en pente

La toiture sert à protéger la maison des intempéries comme la neige, la chaleur, la pluie, etc. En effet, si votre toit est étanche, vous éviterez la dégradation rapide des murs, du plafond, etc. De plus, cela contribue grandement à la régulation de la température de la maison, car il y aura moins d’évacuation de chaleur. Ainsi, vous pourrez faire baisser votre consommation d’énergie. Pour assurer l’étanchéité d’une toiture en pente, il est essentiel de choisir des matériaux de couverture adaptés. Par ailleurs, il faudra considérer tous les éléments de la toiture comme les chéneaux, les faîtages, etc. À travers cet article, nous vous montrons quelques astuces pour assurer l’étanchéité des toits en pente.

Assurer l’étanchéité du toit dès la construction de la maison

Lors de la construction d’un toit en pente, il est essentiel de respecter un degré d’inclinaison minimale. Cela permet d’éviter le phénomène de remontée et de pénétration des eaux. De plus, il faut que les tuiles soient fixées correctement pour que celles-ci ne se soulèvent pas sous la pression du vent.

L’installation d’un écran sous-toiture est aussi une étape importante. En fait, il s’agit d’une bâche fixée sur toute la longueur de la charpente. On peut citer quatre types : feuilles en bitumes, membranes synthétiques micro-perforées, écrans HPV et écrans réfléchissants. Ceux-ci sont tous imperméables et aideront à assurer l’étanchéité du toit.

Pour vous aider à choisir la protection idéale pour votre toiture, n’hésitez pas à faire appel au service d’un professionnel.

Les autres solutions pour optimiser l’étanchéité de la toiture

Vous devez aussi réaliser des travaux d’isolation thermique soit par l’extérieur, soit par l’intérieur.

Par exemple, l’isolation par sarking est une méthode qui consiste à isoler le toit par l’extérieur. Cette technique est idéale pour les toits en pente.

En outre, vous ne devez pas négliger les travaux de zinguerie. En effet, les gouttières et les tubes en zinc serviront à drainer et à irriguer l’eau de pluie pour que celle-ci ne coule pas en suivant les murs de votre maison.

Bénéficiez de l’aide d’un professionnel

La pose de la toiture, les travaux d’étanchéité et les travaux d’isolation sont des tâches à réaliser en hauteur. Ainsi, ce sont des opérations complexes qui requièrent l’intervention de spécialistes. Vous pouvez par exemple solliciter les services de la société VYP Étanchéité à Porto-Vecchio. L’équipe dispose de l’expérience, du savoir-faire et des outils nécessaires pour réaliser ces travaux. Elle intervient dans les plus brefs délais et vous garantit des résultats satisfaisants.

Entretien des toits en pente

Pour assurer la pérennité de votre toit, il est nécessaire de réaliser un entretien régulier. Vous pourrez ainsi détecter à l’avance les éventuels problèmes et y remédier rapidement avant que ceux-ci ne prennent des proportions trop importantes.

Commencez par effectuer un contrôle visuel de l’extérieur. Le plus important est d’examiner l’état de tous les composants du toit, notamment les tuiles, la couverture, etc.

Les gouttières doivent être nettoyées une à deux fois par an. Elles doivent également bénéficier d’une attention particulière en automne, car c’est la saison des chutes de feuilles. En effet, les déchets végétaux peuvent s’amasser petit à petit et les obstruer. Par conséquent, l’eau de pluie ne pourrait plus être drainée correctement, ce qui risquerait d’engendrer de plus gros dégâts.

Vous devez aussi faire déneiger votre toiture en hiver pour éviter l’accumulation de neige. Cela vous aidera à réduire le risque de formation de glaçon.

Outre le contrôle et l’entretien des éléments extérieurs, il est également nécessaire de revoir les structures intérieures du toit (combles, charpente, plafond, etc.). En contactant un professionnel dans le domaine de la couverture, vous pourrez bénéficier de l’avis d’un expert.

ParSylvie Gamel

Nettoyage de façades : les différentes techniques possibles

Même neuve, une façade peut vite se tacher, surtout si elle est exposée à la pluie. Pourtant, de nombreuses solutions existent pour la nettoyer et la débarrasser des salissures qui la dégradent : nettoyage à haute pression, aux cristaux de soude, sablage, gommage, etc. Pour quelle option opter ? Suivez ce guide.

En fonction de l’état de la façade et du type des matériaux, différentes méthodes sont possibles pour la nettoyer :

Le nettoyage aux cristaux de soude

La manière la plus simple de nettoyer une façade est de la frotter à l’aide d’une brosse trempée dans de l’eau accompagnée de cristaux de soude. Certains appellent cette technique «lessive des peintres». L’avantage principal de cette méthode, c’est qu’il s’agit d’une solution écologique, puisque les cristaux de soude ne détériorent pas les matériaux.

Le nettoyage à haute pression

C’est la technique la plus connue en matière de nettoyage de façade. C’est une méthode efficace, mais il faut veiller à ne retirer que les salissures et non l’enduit. N’hésitez pas à avoir recours à un professionnel en la matière afin d’éviter la dégradation de votre façade.

L’hydrogommage

Cette technique consiste à projeter sur la façade un mélange d’eau et de sable sous pression qui agit comme un brossage en profondeur. En effet, le sable peut être de la poudre de verre qui nettoie l’encrassement installé ou bien de la poudre calcite pour les surfaces fragiles et plus tendres. Écologique et efficace, l’hydrogommage peut être utilisé sur du béton, de la pierre, des briques et enlève les traces de pollution les plus tenaces, même les graffitis. En effet, c’est une méthode réservée aux professionnels, car elle requiert un matériel particulier et le niveau de pression varie en fonction du type de revêtement.

L’aérogommage

C’est une alternative à l’hydrogommage et s’effectue avec de l’air. Les poudres utilisées sont différentes que pour celles de l’hydrogommage : poudre d’alumine ou de billes de verre pour les surfaces dures et poudre de calcite pour les surfaces les plus fragiles.

Le sablage réglementé

La technique du sablage est une projection de poudre abrasive sur la surface à nettoyer sans adjonction d’eau. Ce procédé est réservé principalement aux surfaces dures (béton, brique, pierre et bois). Il permet d’éliminer les peintures, les salissures tenaces et les salissures vertes. On peut l’adopter pour nettoyer les façades très encrassées. Il peut être très abrasif et endommager la surface.

Le ponçage

C’est un procédé de nettoyage à voie sèche. Il est assez agressif et ne doit être fait que lorsque l’abrasion du revêtement lui permet. C’est pourquoi le ponçage est principalement réservé aux façades en béton, en pierre et en bois. Il permet de nettoyer les résidus de peinture, les vernis, etc. Le ponçage permet aussi de lisser et de polir la surface du matériau en cas de desquamation.

 

Le nettoyage chimique

Il est également possible de pulvériser des produits chimiques sur des façades très encrassées par des salissures ou celles qui présentent différentes pathologies à traiter. Les produits les plus couramment utilisés pour ce traitement sont : les solvants (pour le nettoyage de salissures grasses), les acides (à utiliser sur les matériaux non-calcaires), les bases et les tensio-actifs.

La nébulisation

La nébulisation ou le ruissellement d’eau est un procédé de nettoyage de façade par voie humide. Contrairement au ponçage, il s’effectue avec de l’eau. Il n’y a pas de projection de matière sur les surfaces à nettoyer. Cette technique est utilisée pour faire disparaître l’encroûtement, les poussières et les salissures noires.

 

Certains de ces techniques de nettoyage de façade sont réalisables soi-même, mais la plupart demandent le savoir-faire et l’intervention de professionnels. Vous vous trouvez dans les environs de Saint-Maixent-l’École ? L’entreprise ENDUIT PRO à Azay-le-Brûlé est le professionnel qu’il vous faut.