Archives de catégorie Conseils et Travaux

ParSylvie Gamel

Optimisez la protection de votre maison avec une porte blindée.

De nos jour, face à un taux de cambriolage ascendant, il convient d’optimiser la sécurité de la maison. Cela commence par la porte d’entrée. En effet, dans 80 % des effractions constatées ces dernières années, le principal accès utilisé par les cambrioleurs est la porte d’entrée. Le type de porte le plus sécuritaire est la porte blindée, car elle est à 90 % inviolable. De plus, elle peut accueillir tous les types de mécanisme de serrure : multipoint, à clef, à code, etc. À travers cet article, nous allons vous parler de sa composition. Nous allons aussi vous aider à bien choisir le type de porte blindée.

De quoi est formée une porte blindée ?

Une porte blindée est obtenue par l’assemblage d’une couche d’isolant ainsi que de nombreux renforts horizontaux et verticaux autour d’un panneau en acier. Des plaques de panneaux décoratifs intérieurs et extérieurs viennent sceller et donner une touche d’esthétisme à la structure. La porte blindée est un bloc-porte construit et posé par un professionnel.

Les serrures des portes blindées :

Les portes blindées sont le plus souvent fabriquées avec des serrures multipoints. Elles peuvent être à un ou deux vantaux, en fonction de l’ampleur de l’ouverture recherchée. L’avantage de ces serrures multipoints, est surtout qu’elles sont capables de se fermer ensemble. Elles sont donc très performantes en termes de sécurité. Elles peuvent être fermées avec une clef ou électroniquement par code. Les modèles les plus sophistiqués proposent même une ouverture avec reconnaissance biométrique.

Les décorations de la porte blindée:

Tout est permis pour donner du style à une porte blindée. En effet, les panneaux extérieurs et intérieurs peuvent prendre des couleurs et des formes variées. Comme une plaque, ils viennent se poser sur la structure de la porte et peuvent revêtir des attributs variés. Vous pouvez choisir les moulures adaptées, les matériaux et les décorations.

Les atouts des portes blindées:

À cause de leur constitution et de leur robustesse, les portes blindées sont surtout des atouts de sécurité pour les maisons. Elles sont capables de retarder de manière efficace toute tentative d’effraction. Grâce à l’acier et aux nombreux renforts, il est très difficile de les transpercer.
En outre, elles sont aussi de parfaites isolantes thermiques et phoniques.

Les portes blindées les plus sécuritaires:

Lorsque vous choisissez une porte blindée, vous devez bien vérifier que celle-ci est certifiée A2P BP. En effet, cette certification constitue un gage de la résistance et de la qualité de la porte.

La serrure, quant à elle, doit bénéficier de la certification A2P, suivi d’une à trois étoiles. Ainsi, elle est capable de résister assez longtemps à une tentative d’effraction. Avec une serrure A2P*, vous pouvez compter sur 5mn et 10 minutes pour une A2P**.

Pour les lieux où il est vraiment nécessaire d’optimiser la sécurité, comme dans un musée ou une banque, par exemple, il existe aussi d’autres modèles plus perfectionnés avec des systèmes coupe-feux et des protections pare-balles.

Prix d’une porte blindée:

Le prix d’une porte blindée est très variable en fonction du professionnel que vous contactez. Prévoyez tout de même un budget compris entre 1500 et 4000 euros pour un bloc-porte. Pour un renforcement avec un cadre métallique de votre porte actuelle, vous pouvez estimer un prix entre 500 et 700 euros, auquel il faut ajouter le prix de la serrure.

Mais tout cela reste une estimation. N’hésitez pas ainsi à contacter un professionnel afin de négocier les prix.

La réparation des portes blindées:

Bien que le dysfonctionnement de la serrure d’une porte blindée soit rare, cela n’est pas impossible.

En cas de porte blindée claquée, bloquée ou verrouillée, n’hésitez surtout pas à faire appel à un professionnel comme l’entreprise de serrurerie Serge qui se trouve à Marseille. Cette entreprise propose des services rapides et des travaux soignés.

ParFree

Aperçu sur le réglementation thermique et les bâtiments basse consommation

La consommation énergétique d’un local bâti est surtout en fonction de la qualité de l’isolation thermique. Celle-ci permet de réduire les pertes de chaleur, donc des besoins. À la fin, c’est la consommation en énergie qui diminue. Comme la facture de consommation d’énergie fait apparaître le plus souvent un montant en hausse, il faut donc trouver une solution. La plus performante est de mettre en place une très bonne isolation pour faire baisser les dépenses énergétiques.

La Réglementation Thermique (RT) 2012

La RT 2012 est appliquée au début aux constructions pour les bâtiments publics d’enseignement et d’accueil de la petite enfance. Les bâtiments tertiaires en font également partie. Depuis le 1er janvier 2013, elle est généralisée à tous les autres bâtiments d’habitation, commerciale, industriels ou autres comme le palais de justice. La réglementation oblige les constructions d’habitations neuves à consommer au maximum 50 kW heures d’énergie primaire par m — (50 kWhep/m²). Cette consommation définit le bâtiment basse consommation. Toutefois, elle peut changer en fonction de la région et de l’altitude de localisation.

Les enjeux techniques de la RT sont les suivantes :

  • réduction de la consommation d’énergie ;
  • maîtrise de la température atteinte en été, car la RT 2015 fixe une température intérieure conventionnelle ;
  • le gouvernement impose qu’après 5 jours de grosses chaleurs, la température intérieure de l’habitation ne dépasse pas 33 °C.

Une maison BBC

Grâce à l’application de la RT 2012, une nouvelle génération de maisons a vu le jour. Il s’agit de la maison BBC ou Bâtiment Basse Consommation, une maison passive ou à faible consommation énergétique. Ainsi, elle ne rejette qu’un faible pourcentage de dioxyde de carbone. Elle est donc très conforme au niveau de l’environnement. L’objectif à atteindre pour une maison BBC dépend de la surface de celle-ci et de son emplacement. Ainsi, les exigences des maisons BBC ne sont pas toutes les mêmes.

Pour atteindre les objectifs fixés, il faut tenir compte de plusieurs éléments, lesquels sont :

  • l’orientation qui permet de réduire considérablement la consommation d’électricité ; pour cela, il faut recourir à une entreprise d’électricité;
  • l’isolation qui consiste à capter la chaleur, mais surtout à la conserver ; pour cela, il faut garantir une isolation optimale du plancher, toit et plafond ;
  • la perméabilité est à contrôler pour éviter les fuites de chaleur ;
  • pour les équipements, il faut éviter les appareils classiques très énergivores et privilégier l’éclairage LED, panneaux solaires ou les pompes à chaleur aérothermiques.

Enfin, il est également indiqué de poser une VMC double flux. Le système est équipé d’un échangeur thermique capable de récupérer la chaleur présente dans l’air. Elle est ensuite transférée à l’air neuf qui sera insufflé. Elle permet facilement de faire des économies de chauffage. La VMC s’impose dans tous bâtiments neufs.

ParSylvie Gamel

Pourquoi rénover la façade d’un bâtiment ?

La façade de la maison est le premier élément le plus exposé aux effets de l’humidité, de la pollution, etc. Au fil des années, elle se fatigue et se détériore. Pour conserver l’esthétique et l’état de la façade, il est important de l’entretenir. Mais si elle présente des fissures ou des mousses, une rénovation est certainement plus appropriée. Découvrez les différentes raisons pouvant motiver la rénovation de façades.

Se conformer à la loi

L’entretien ou le ravalement de façades est désormais une obligation légale que chaque propriétaire d’une maison doit respecter. Les travaux sont encadrés par la loi. Selon l’article L.132-1 du Code de la Construction et de l’Habitation, les travaux de ravalement de façades doivent être opérés tous les dix ans. Les obligations à respecter pour l’état des façades sont définies dans le texte législatif. Ainsi, en cas de non-conformité, des sanctions peuvent être appliquées contre le propriétaire.

Garder l’aspect esthétique

À l’entrée d’une propriété, les premiers éléments que l’on voit directement sont la façade et le jardin. Grâce à une rénovation ou un entretien régulier, la façade apporte un atout esthétique au bâtiment. En cas de vente ou de location du bien immobilier, les futurs acheteurs ou locataires seront certainement séduits par l’aspect de la façade. En effet, les visiteurs jugent toujours l’esthétique du bâtiment à travers le premier élément qu’ils voient : la façade. C’est une raison de bien s’occuper de la façade afin de donner une première bonne impression aux clients. Pour cela, quelques couches d’enduit et une peinture neuve feront l’affaire.

Garantir la sécurité de la maison

Outre l’obligation légale et la conservation de l’aspect esthétique, le ravalement de façades vise également à protéger l’ensemble du bâtiment. Les effets du changement climatique fragilisent différentes structures du bâtiment et la façade est souvent le premier élément souffrant de diverses dégradations. L’apparition de mousses, de lichens, de salissures et de fissures figure parmi les signes d’usure. L’apparition des crevasses sur les murs doit aussi motiver une rénovation en urgence. En effet, ces dommages pourront mettre en danger l’intégralité du bâtiment et causer différents problèmes de santé aux occupants. Le ravalement garantit la salubrité et la stabilité du bâtiment. Afin de rendre les travaux moins onéreux, faciles et rapides, il est préférable de les commencer avant l’apparition de gravesproblèmes.

Améliorer la performance thermique du bâtiment

La rénovation de façades est une excellente occasion pour améliorer la performance thermique d’un bâtiment. Lors des travaux, le propriétaire peut procéder à l’isolation du bâtiment par l’extérieur. Les matériaux isolants seront fixés sur les murs et recouverts d’un sous-enduit afin de protéger le bâtiment de différentes agressions et de chocs accidentels. Grâce à l’application d’enduits, le bâtiment gardera son aspect esthétique et la nouvelle façade sera plus imperméable. Les travaux de ravalement visent à rendre le bâtiment plus confortable en été comme en hiver. Grâce à une bonne isolation thermique, les factures d’énergie seront moins élevées.

Le ravalement de façade apporte au bâtiment un certain nombre d’avantages, pour ne citer que l’allongement de la durée de vie et l’optimisation de l’apparence. Les travaux permettent de garantir la sécurité du bâtiment et de ses occupants. Afin de bénéficier de tous ces avantages, il faut entamer régulièrement les travaux de remise en état de la façade. À cet effet, nous vous proposons l’entreprise NISSA BÂTIMENT. Spécialisée dans les travaux de ravalement de façade dans les Alpes-Maritimes (06), elle est en mesure de raviver l’aspect extérieur de votre bâtiment (maison individuelle ou collective, local de société, etc.). Son équipe vous garantit un travail de qualité et des réalisations à la hauteur de vos attentes.

ParSylvie Gamel

Les avantages des menuiseries en alu et PVC

Pour une habitation, les menuiseries jouent un grand rôle, autant sur le plan esthétique qu’énergétique. Aussi, elles assurent la sécurité, le confort et l’isolation de la maison. Grâce à elles, les habitants peuvent profiter des larges ouvertures sans craindre ni la surchauffe, ni le froid. Aujourd’hui, les matériaux les plus utilisés sont l’aluminium et le PVC, grâce aux avantages qu’ils offrent.

Les intérêts des menuiseries en aluminium

Depuis longtemps, l’aluminium a été utilisé pour la conception des menuiseries. D’ailleurs, c’est un matériau très demandé dans le secteur du bâtiment. D’abord, ses plus grands avantages sont : sa résistance face aux variations climatiques et sa durabilité dans le temps. Comme il ne craint pas la corrosion, même dans d’ultimes conditions, il est sûr de pouvoir garantir une excellente longévité. De plus, son procédé de traitement est certifié Qualicoat (niveau de qualité maximum) et Qualimarine (résistant aux embruns ou aux agressions chimiques). Cela permet de renforcer la protection contre les effets des agressions extérieures.

Puis, c’est un matériau qui allie à la fois sécurité, confort et esthétisme. En effet, il donne éventuellement un côté contemporain au bâtiment, grâce à ces lignes fines et épurées. De plus, il permet de créer des ouvertures, quelles que soient les dimensions souhaitées. Sachez qu’il est possible de choisir entre les diverses couleurs. Théoriquement, les menuiseries alu sont disponibles dans toutes les teintes du nuancier RAL. Et enfin, opter pour des menuiseries en aluminium contribue au respect de l’environnement. Effectivement, l’alu est un matériau qui se recycle indéfiniment, sans jamais perdre ses propriétés. Et en plus, 98% du matériau qui sont récupérés coûtent moins cher que la production de la première fusion.

Les bienfaits des menuiseries en PVC

Actuellement, le PVC est de loin le matériau le plus utilisé dans la fabrication des menuiseries de fermeture : portes, fenêtres, portes-fenêtres, volets. En effet, les menuiseries en PVC se sont répandues très rapidement et dominent désormais le marché. Cet engouement est au fait justifié par les multiples avantages qu’offre le matériau. Déjà, il est considéré comme numéro un en terme d’efficacité énergétique. En effet, les profilages ou profilés des ouvrages en PVC réduisent la consommation d’énergie jusqu’à 45% par rapport à l’aluminium et de 15 % par rapport au bois. De plus, les performances en matière d’isolation thermique sont démontrées. À savoir que c’est un critère qui reste important, car une mauvaise isolation peut entraîner un large taux de déperdition de chaleur.

Aussi, les menuiseries PVC sont réputées pour leur longévité, puisqu’elles résistent parfaitement aux effets du climat et de la pollution. Les ouvrages ne se décolorent pas, ne s’écaillent pas, ne se courbent pas et gardent toujours leurs caractéristiques du premier jour. Cette durée de vie est estimée à plus de 50 ans. Ensuite, il faut noter que les fabrications en PVC n’ont pas besoin d’entretien spécifique. Pour le nettoyage, il suffit d’un simple coup d’éponge savonneux et d’un rinçage à l’eau. En terme de rapport qualité/prix, le résultat est très satisfaisant.

Vous souhaitez concevoir des menuiseries pour votre construction neuve ? Ou vous souhaitez remplacer celles de votre habitation ? Opter alors pour des menuiseries en alu ou PVC. Celles-ci vous feront profiter de nombreux avantages énergétiques et économiques. Les techniciens de la société Miroiterie Bretonne pourront intervenir sur votre chantier. Ils sauront vous accompagner dans toutes les étapes de votre projet de construction neuve ou de rénovation. Ce sont de vrais professionnels qui maîtrisent la fourniture et la pose des menuiseries en alu et PVC dans le Finistère. Depuis plus de 17 ans, la société met son savoir-faire au service de ses clients. Alors, n’hésitez pas à la solliciter.

ParSylvie Gamel

Les différents modèles d’auvents sur le marché

Les entreprises spécialisées dans la fabrication, la vente et la pose d’auvents ont connu de succès ces dernières années. Elles proposent un éventail de produits sur mesure aux grands hôtels, restaurants et boutiques, mais également aux particuliers. À quoi sert un auvent et quels sont ses intérêts ?

Définition et utilité d’un auvent

Un auvent est tiré des mots « ante » et « ventus » qui signifient « devant » et « vent ». Il s’agit d’un petit toit en saillie, très pratique pour étendre la surface abritée d’une maison. Un auvent n’est pas un simple abri contre le vent, mais sert aussi de couverture contre la pluie, le soleil et la neige. Les auvents sont souvent placés devant une façade, à l’endroit de l’ouverture d’un logement, au-dessus d’une fenêtre ou d’une porte, devant les boutiques, devant le hall d’entrée d’un hôtel. Ces ouvrages sont d’une grande utilité, car ils offrent un coin à l’abri des aléas climatiques. De nos jours, plusieurs modèles d’auvents sont proposés sur le marché pour satisfaire tous les besoins des utilisateurs.

L’auvent classique : la marquise

La marquise est l’auvent le plus classique. Il protège la porte d’entrée, la devanture d’un magasin ou le perron d’un restaurant. La marquise est considérée comme un élément architectural incontournable qui séduit par son aspect décoratif tout en améliorant le confort au quotidien grâce à son côté pratique. À l’origine, le principal matériau de fabrication des marquises était la fonte. Ce n’est plus le cas aujourd’hui parce que le fer forgé, la résine, le béton, le bois, le plexiglas et l’aluminium figurent parmi les matériaux de fabrication. Aussi, le toit est souvent composé de tuiles ou de lames de verre armé. De plus, les marquises sont déclinées dans de nombreux styles, allant du plus rétro au plus moderne. Elles ne cessent de se réinventer et offrent plusieurs alternatives de choix pour donner un nouveau design à un bâtiment.

L’auvent de terrasse

L’auvent de terrasse permet de profiter de l’espace extérieur tout en étant abrité. Il est souvent comparé à une pergola. Sa structure est habituellement réalisée en bois, en aluminium, en toile ou en charpente traditionnelle. Certains types d’auvents de terrasse peuvent être fixés au mur tandis que d’autres modèles sont démontables et amovibles. Un auvent de terrasse peut également prendre la forme d’un store pergola pouvant s’enrouler et se dérouler grâce à une télécommande ou un interrupteur. L’auvent de terrasse est le type d’ouvrage le plus sollicité par les particuliers, car il s’agit d’une solution idéale pour apprécier un bon repas en famille ou tout simplement pour se reposer à l’extérieur.

L’auvent de caravane

Voyager en caravane est une des activités touristiques préférées de nombreux ménages. Mais pour avoir le maximum de confort, il est nécessaire d’avoir les équipements qu’il faut comme un auvent, par exemple. L’auvent de caravane permet aux campeurs de disposer d’un espace supplémentaire qui sert de salle à manger, de cuisine, de balcon, de salle de jeux ou tout simplement d’abri en dessus des transats. Concernant l’entoilage, celui doit être choisi en fonction de la durée du voyage. Les toiles en coton ou synthétiques feront l’affaire pour les vacances d’été de quelques semaines. Par contre, pour une utilisation prolongée de plusieurs mois, il vaut mieux choisir le PVC avec volets.

Vous souhaitez acheter un auvent ? La compagnie Canevas Métropolitain vous fournit un éventail de choix. Ce professionnel est à l’affût de nouvelles technologies et de dernières tendances afin de vous proposer des produits de qualité. Depuis 1987, la compagnie est devenue l’un des leaders du marché dans la vente dauvents et d’abris à Longueuil. À l’écoute de chaque demande de la clientèle, l’entreprise apporte des solutions sur-mesure.

ParSylvie Gamel

Réparation de fissures de fondations

Lorsqu’une fissure apparaît sur les fondations, il ne faut pas tarder à chercher l’origine et à y remédier au plus vite possible, car cela peut engendrer de graves conséquences sur votre bâtiment. Plusieurs méthodes sont possibles pour traiter les fissures en fonction de leur nature. À travers cet article, nous allons découvrir quelques procédés de traitement, ainsi que leurs avantages respectifs.

Les types de fissures

Il existe deux types de fissures de fondation : les fissures actives et passives.

Une fissure active est une fissure instable qui peut prendre de l’expansion avec le temps. En d’autres termes, c’est celle qui s’ouvre et se renferme selon les conditions climatiques et les mouvements du sol. Pour savoir si une fissure est active, mesurez sa largeur pendant l’été, faites une marque à même la fondation ou installez des bandes témoins. Cela vous permettra de constater, au printemps suivant, s’il y a eu un changement. Si la fissure n’a presque pas changé, c’est une fissure passive. Ce type de fissure est moins dangereux et ne risque pas de s’aggraver avec le temps. C’est une fissure stable qui peut être engendrée par le retrait du béton ou encore, un mauvais compactage du béton, au moment de la construction.

En effet, la meilleure façon de connaître l’état de santé des fondations, c’est de recourir à un service d’inspection complète du solage. Cela vous permettra d’avoir un bon diagnostic et de prendre les meilleures mesures correctives nécessaires.

Réparer les fissures de fondations par l’intérieur ou par l’extérieur ?

Deux options sont possibles pour la réparation de fissures : par l’intérieur et par l’extérieur.

Si l’ampleur de la fissure est minime et que celle-ci n’entraîne pas des infiltrations d’eau, la technique d’injection par l’intérieur sera suffisante pour colmater la fissure. Cette méthode garantit une efficacité dans toutes les conditions. Elle ne nécessite aucune excavation et peut s’effectuer en tout temps, peu importe la saison.

Par contre, si les infiltrations sont importantes et que la fissure est active, il est effectivement plus sûr de procéder par l’extérieur. Cette technique consiste à doubler la protection en réparant la fissure et en la recouvrant d’une membrane souple et étanche. De manière générale, il est recommandé de procéder par l’extérieur, car si la fondation travaille encore légèrement, seule la membrane extérieure pourra suivre le mouvement en restant étanche. La membrane peut empêcher le béton d’absorber l’eau et d’être endommagé par le gel.

Produits à utiliser : époxy ou polyuréthane ?

Les experts en réparation de fissures de fondation choisissent les produits à injecter en fonction du type de fissure et le matériau utilisé lors de la réalisation des fondations. Parmi les plus connus, il y a l’époxy et le polyuréthane.

L’époxy est une sorte de colle à injecter pour colmater la fissure. L’injection de l’époxy permet de ne pas altérer l’apparence du bâtiment. L’époxy est utilisé en général pour la réparation par l’intérieur.

Le polyuréthane, quant à lui, est un scellant résistant et durable. Ce produit présente une grande souplesse par rapport à l’époxy. Il peut conserver une certaine élasticité d’environ 20 % pouvant ainsi maintenir au mieux l’étanchéité lors de très faibles mouvements. Autres avantages de polyuréthane : elle peut être injectée sous une pression variant de 100 à 3 000 lbs/po.ca, alors que l’injection d’époxy se fait à un maximum de 300 lbs/po.ca. Une injection à haute pression permet au polyuréthane de pénétrer dans les petites fissures en profondeur.

En résumé, la réparation des fissures de fondations est une opération d’experts nécessitant de bonnes connaissances techniques. L’entreprise BETCO à Châteauguay est une des meilleures références dans ce domaine. Son équipe peut se déplacer sur toute la Rive-Nord et la Rive-Sud de Montréal pour vous fournir des conseils et des solutions adaptées, et ce, à des prix concurrentiels.

ParSylvie Gamel

Aménager sa cuisine : les 3 règles d’or à respecter

Une belle cuisine alliant praticité, confort et esthétique, tout le monde en rêve. Mais, comment faire ? Découvrez à travers cet article les 4 secrets pour réussir l’aménagement de sa cuisine tout en conjuguant ergonomie et fonctionnalité.

1. Respecter le triangle d’activité

Le triangle d’activité est un élément incontournable dans la réalisation et dans l’agencement de cuisine, d’autant plus si vous souhaitez une cuisine pratique et bien agencée. En effet, Il s’agit des zones principales où se déroule la grande partie des déplacements dans la cuisine. Il prend forme entre trois zones délimitées à savoir la zone de lavage (on y trouve l’évier, le lave-vaisselle et la poubelle), la zone froide (frigo, congélateur) et la zone chaude ou la zone de cuisson (on y trouve le four et les plaques de cuisson). L’objectif du triangle d’activité est de faciliter la circulation dans la pièce en évitant les déplacements inutiles.

À retenir :

L’évier doit être placé au moins à 40 cm des éléments qui l’entourent.

– Pour sécuriser vos mouvements, le plan de travail doit être ajusté au niveau des hanches

– Pour les plaques de cuisson, l’idéal, c’est d’opter pour un modèle encastrable dans le plan de travail.

– Pour le four, le plus ergonomique est de le placer à hauteur des yeux

2- Bien choisir ses meubles de cuisine

Choisir des meubles (armoire, étagère à condiment, plan de travail, meubles sous l’évier) pour une cuisine est loin d’être facile. Il est vrai que l’esthétisme joue un rôle important dans votre choix, mais il ne faut jamais négliger l’aspect fonctionnel. Il faut que vos nouveaux meubles répondent toujours à la règle du triangle d’activité : faciliter la circulation et l’accessibilité dans la cuisine.

Optez pour des meubles bas si vous êtes de petite taille et des meubles hauts si vous êtes plutôt grands (surtout pour l’espace de travail). Pour plus de commodité, optez pour un plan de travail large et plus profond que les caissons.

Optez pour des matériaux faciles d’entretien qui ne nécessitent qu’un petit coup d’éponge.

Pour votre armoire de cuisine par exemple, plusieurs choix de matériaux s’offrent à vous : le bois, la mélamine, le polyester, le polymère (thermoplastique). Vous pourrez en trouver de nombreux modèles chez RénoVilla à Pointe-Claire (Québec).

3- Optimiser la lumière et l’éclairage

Si vous avez de la chance de disposer d’un bon éclairage naturel dans la cuisine, fait tout ce qu’il est possible pour le conserver. Pourtant, si vous avez une pièce qui ne bénéficie pas de la lumière naturelle, multipliez autant que possible les points lumineux.

Éclairage sur rail : c’est une solution pratique, car il offre la possibilité de mettre en place plusieurs points lumineux en enfilade dans la cuisine. Ce sera plus facile d’ajuster la lumière à vos besoins si vous installez sur ce rail des pots inclinables.

Installation des pots incrustés : une solution pratique et pas encombrante. Les pots incrustés sont très hygiéniques contrairement aux suspensions qui accrochent facilement les poussières et les graisses.

Éclairage des meubles hauts : pensez à bien éclairer les meubles hauts (le plan de travail) afin de vous rendre la vie plus aisée au moment de la cuisine. Un plan de travail lumineux peut changer complètement l’aspect de votre pièce. Pour éviter de travailler dans l’ombre, pensez aussi à installer des lumières sous les meubles hauts.

– Éclairage d’îlot central : c’est l’un des points cruciaux d’une cuisine. Si vous en avez, veillez à le bien éclairer quel que soit son type (spot, suspension unique ou multiple). La tendance pour l’îlot est des lampes noires. Vous pouvez aussi opter pour une succession de suspensions.

ParSylvie Gamel

Installation de moustiquaires pour portes et fenêtres

La moustiquaire protège l’intérieur de votre maison des intrusions des insectes (moustiques, mouches, papillons de nuit…). Grâce à l’installation de cet accessoire sur les ouvertures, vous profitez des beaux temps, aussi bien en journée qu’en soirée, sans pour autant être importuné par les insectes. Pour pouvoir passer l’été en toute tranquillité et d’aérer convenablement votre habitat, pourquoi ne pas opter pour cette solution très écologique ? Suivez nos conseils.

Les différents types de moustiquaires

Il existe plusieurs types de moustiquaires, en voici les 4 principaux :

– Moustiquaire rouleau : c’est la plus pratique des toutes. Elle est très confortable grâce à sa fonction enroulable. L’avantage principal de ce type de moustiquaire, c’est qu’il s’adapte à tous types d’ouvertures. Autre avantage : une fois enroulée, on ne le voit pas, il peut ainsi rester en place toute l’année : pas la peine de le démonter et le remonter chaque année comme d’autres modèles.

– Moustiquaire à panneau fixe : elle se pose généralement sur les fenêtres. Pratique et facile d’utilisation, elle ne nécessite aucune installation si la fenêtre correspond aux dimensions du cadre. Dans le cas contraire, vous pouvez ajuster le cadre aux dimensions de la fenêtre à l’aide d’une scie à métaux.

– Moustiquaire à panneau sur charnière ou moustiquaire battante : elle est adaptée pour les ouvertures placées sur des zones de passage fréquent.

– Moustiquaire à panneau coulissant : elle se présente sous la forme d’un panneau coulissant sur un rail de guidage supérieur et inférieur. Ce modèle est idéal pour équiper les grandes ouvertures comme les baies vitrées de grandes dimensions, les fenêtres et les portes coulissantes.

Le choix de la toile de moustiquaire

Une moustiquaire doit être équipée d’une toile de qualité aux mails resserrés, sinon elle ne durera pas longtemps. Faites attention alors au choix de la toile. L’idéal et de choisir une toile :

– en fibre de verre, car c’est un matériau résistant. Si vous préférez la toile en polyester, vérifiez bien qu’elle soit enduite de vinyle ou de PVC.

– imperméable pour une meilleure résistance aux intempéries

– résistante aux effets des UV

– indéchirable

– résistante au feu, c’est-à-dire qui respecte la norme M1

Choisir une moustiquaire prête-à-poser

Pour une pose rapide et afin d’éviter d’éventuels frais d’installation, il est préférable d’opter pour une moustiquaire prête-à-poser. Choisissez celle qui s’adapte aux dimensions de votre fenêtre ou porte afin de ne pas devoir couper soi-même la moustiquaire. Cependant, si vous devez avoir recours aux services d’un professionnel, il convient de prévoir un budget complémentaire, car ce type de service reste encore aujourd’hui assez coûteux.

ParSylvie Gamel

Conseils pour construire des fondations stables

Globalement, les fondations désignent l’élément d’un bâtiment qui assure le maintien et la répartition des charges de l’ouvrage dans le sol. En d’autres termes, ce sont elles qui ancrent le bâtiment au terrain. Les fondations sont faites à partir du béton. La qualité de la réalisation de bétons va conditionner la pérennité et la durée de vie du bâtiment. Il n’est simplement pas question de couler de béton pour pouvoir ériger la bâtisse par la suite. La réalisation des fondations nécessite la prise en compte de plusieurs facteurs essentiels.

Les différentes étapes à suivre avant de couler des fondations de maison

La fondation d’une maison nécessite de longs travaux de préparation. Assez technique, le coulage de fondations exige une méthode rigoureuse et un solide savoir-faire.

– Notez bien qu’avant tous travaux de fondation d’une maison, il est indispensable de faire une étude géotechnique (étude de sol). Cela vous permettra de mieux connaître la nature de sol et de déterminer le type de fondation à mettre en œuvre (sa dimension, le type de dallage…). Le plus sûr est de recourir à un expert ou à un bureau d’étude pour mener à bien cette étude.

En pratique, l’expert se déplace sur le terrain et procède aux différents sondages mécaniques dans le sol en utilisant un pénétromètre ainsi que des sondages de prospection électrique avec une électrode. Le résultat de l’étude précisera le type de sol, sa qualité, et d’éventuelles zones hétérogènes (lentilles de sables, blocs rocheux…).

Bon à savoir : l’étude géotechnique du terrain est indispensable pour la souscription à une assurance dommage ouvrage.

– Une fois les résultats de test de sol obtenus, vous pouvez entamer à la préparation du terrain. Avant de couler les fondations, il va falloir :

  • aplanir et remblayer le terrain à travers des travaux de terrassement et d’excavation
  • délimiter l’emplacement des murs à l’aide d’une bombe de chantier ou d’un cordeau
  • creuser les tranchées ou les puits en fonction des plans de la maison

NB : la base des fondations doit toujours rester à l’abri du gel, soit à une profondeur d’au moins 50cm. Cette profondeur peut varier selon les régions et le climat local. Autre point à prendre en compte : l’implantation de la maison et de ses fondations doit respecter le plan de masse souscrite au permis de construire.

 

– Après l’excavation et le terrassement, l’étape suivante c’est la pose de béton de propreté. Les tranchées vont être coffrées à l’aide des planches de coffrage. Une petite couche de 5 cm de béton sera ensuite coulée au fond de la tranchée. Vous allez dire que 5 cm n’a l’air de rien, mais le rôle principal de cette couche est de protéger le béton de toute présence de matière organique (terre, bois, feuille mortes…). En effet, la présence des matières organiques peut dégrader la solidité du béton.

– Une fois les tranchées creusées et le sol préparé, il va falloir entamer au ferraillage. En effet, c’est un procédé consistant à poser des armatures en fer dans les fondations. Pour une stabilité et une solidité à toute épreuve des fondations, cette opération doit être effectuée dans les règles de l’art et par un maçon professionnel. Le diamètre et les dimensions du ferraillage dépendront exclusivement des résultats de l’étude géotechnique et du plan de la maison.

Les armatures de fondation doivent être positionnées à la bonne hauteur à l’aide des cales en ciment en résine ou en plastique, mais jamais en matière organique comme bois, car cela dégrade la solidité du béton. Ces cales contribueront au bon enrobage des armatures et permettent d’éviter tout risque de corrosion des fers.

 

– Après le ferraillage, il est enfin le temps de couler le béton ou les fondations. Le coulage de béton se fait en général en une seule fois avec la livraison d’une ou de plusieurs toupies si besoin. Il est ainsi indispensable de bien étudier la quantité de béton nécessaire. Le béton doit être coulé de façon uniforme et recouvrir l’ensemble des fondations. Lors du coulage, il faut vibrer le béton avec un vibreur électrique ou pneumatique. Cela permet de bien répartir le béton et de bien enrober les armatures.

– Et ensuite ? En général, le temps de séchage de béton des fondations est d’une semaine. Les coffrages en bois ne peuvent être retirés qu’après cette période. Ensuite, il faut déplacer l’étayage de la tranchée vers le haut afin de protéger la suite du chantier et de continuer la construction de la maison en toute sérénité.

En résumé, la réalisation des fondations de votre future maison est une étape importante qui doit faire l’objet d’une suivie rigoureuse si vous voulez recevoir des ouvrages solides et stables. Et vous voilà bien armé pour vérifier si les travaux seront réalisés dans les règles de l’art.

N’oubliez pas aussi de vérifier si les assurances de votre entrepreneur en maçonnerie sont bien à jour.

ParSylvie Gamel

Ce qu’on entend par le plaxage

La technique du plaxage : c’est quoi ? À quoi ça sert ? Comment cela fonctionne ? En fait, c’est un procédé qui pourrait vous être fort utile, surtout si vous aimez embellir et personnaliser votre habitat.

Une technique pour une coloration de qualité et personnalisée

Le domaine de la menuiserie PVC évolue avec le temps. Les profilés peuvent actuellement être personnalisés, non seulement en termes de dimensions, de modèle ou de niveau d’isolation, mais également en termes de couleur. Mais comment se fait la coloration des menuiseries en PVC ? La réponse, c’est le plaxage des films de décor.

La coloration du PVC par plaxage consiste à appliquer un film en PVC à chaud sur le profilé afin de lui donner un autre aspect moins classique.

Le plaxage : comment cela fonctionne ?

Tout d’abord, c’est une opération réservée aux professionnels. Elle demande un certain savoir-faire et doit être effectuée avec soin.

Le procédé consiste à faire adhérer sur les barres PVC des films polymères à l’aide d’une colle sans solvant. L’application se fait à très haute température et sous pression. Du coup, avec ses conditions réunies, la qualité du plaxage et sa résistance aux affres du temps sont assurées.

Pourquoi opter pour le plaxage ?

La technique de coloration de PVC par plaxage offre de nombreuses possibilités de coloris et d’aspects de surface. Que vous cherchiez des couleurs classiques ou un aspect boisé (imitation bois), vous pouvez laisser libre cours à votre imagination, et même demander une bi-coloration. Vous pouvez, par exemple, revêtir vos menuiseries par des couleurs vives à l’extérieur et plus sobres à l’intérieur.

Résistant aux UV, le film coloré, ne se dégrade pas et peut résister aux intempéries.

D’ailleurs, l’entretien des menuiseries en PVC, colorées par plaxage est simple et rapide. Pas la peine de vous prendre la tête, le PVC plaxé ne demande que peu d’entretien.

Le plaxage est également applicable aux glissières des volets roulants.

En ce qui concerne le décor, la technique de plaxage offre de nombreuses options : des imitations bois (noyer, noyer terra, acajou…), des décors particuliers avec différentes nuances de couleurs de la gamme RAL.

En résumé, la technique de plaxage présente de nombreux avantages :

– Personnalisation des couleurs des menuiseries en PVC

– Stabilité des couleurs contre les rayons UV

– Protection des menuiseries contre les rayures

– Facilité d’entretien (ne nécessite pas de vernis ou d’un traitement particulier)