Archive de l’étiquette inspection bâtiment

ParSylvie Gamel

Qu’est-ce qu’une inspection pré-réception ?

Avant de prendre possession d’une maison neuve, il est primordial de tout vérifier pour ne pas avoir de regrets. Contrairement à ce que les gens pensent, le neuf n’est pas toujours sans défauts. Vous devez effectuer, en présence du constructeur de la maison, une inspection pré-réception. Qu’est-ce qu’on entend exactement par l’inspection pré-réception ? Les détails !

Inspection pré-réception, une étape incontournable

Une inspection avant la réception est requise par le Règlement sur le plan de garantie. Cela concerne une maison neuve et isolée (non détenu en copropriété), ainsi que les parties privatives d’un bâtiment détenu en copropriété quel qu’en soit le type.

Une inspection pré-réception constitue plusieurs vérifications visuelles afin de s’assurer que le bâtiment soit construit selon les règles en vigueur. C’est lors de cette étape importante que les travaux inachevés, les vices de construction, les défauts dans les matériaux, les anomalies dans les finitions et autres problèmes doivent être relevés.

Elle se fait à l’aide d’une liste préétablie d’éléments à vérifier que l’entrepreneur doit vous remettre. Cette liste est fournie aux entrepreneurs accrédités par Qualité Habitation. Par ailleurs, elle doit être approuvée par la Régie du Bâtiment du Québec (RBQ).

N’oubliez pas : la garantie du constructeur ne s’applique pas sur un problème non identifié lors de la réception du bâtiment.

Bien choisir l’inspecteur

Il est déconseillé d’effectuer l’inspection pré-réception seul. Ayez recours aux services d’un inspecteur en bâtiment qualifié et un expert en identification de vices cachés. Pour plus d’efficacité, faites-vous assister par un inspecteur qui est aussi technologue ou ingénieur en génie civil. Pour toute inspection dans la province du Québec et en Ontario, la firme d’ingénierie ProspecPlus Génie Conseil à Montréal peut vous accompagner dans cette étape importante.

Que faire en cas de problème ?

Des travaux non terminés, une porte mal fermée, les peintures des façades ont été mal appliquées… Que faire en cas d’insatisfaction ?

Vous devez noter par écrit, sur une fiche prévue à cette fin, tous les éléments que vous jugez insatisfaisants. Vous pouvez bien sûr le faire pendant l’inspection, avec l’aide d’un inspecteur qualité et en présence du constructeur. Par ailleurs, vous avez trois jours après l’inspection pour informer l’entrepreneur des commentaires et des recommandations mentionnés dans le certificat d’état d’immeuble délivré par l’inspecteur. Le constructeur devra effectuer les réparations et les correctifs requis dans un délai dont vous déterminerez ensemble.

Faites attention et ne prenez pas d’entente orale avec l’entrepreneur : tout défaut non mentionné est considéré comme accepté et vous ne pourrez pas exercer de recours en garantie légale.

Si vous n’arrivez pas à négocier avec votre constructeur sur les modifications et corrections à apporter, vous devez l’inscrire sur le formulaire d’inspection pré-réception, afin d’en informer l’administrateur de votre garantie de qualité. Celui-ci tranchera sur la question, soit en votre faveur, soit en la faveur de l’entrepreneur.