Archive de l’étiquette Toiture tuile

ParSylvie Gamel

Comment refaire son toit ?

La réfection est la dernière solution pour les travaux de toiture complètement endommagé. C’est l’unique moyen d’assurer l’étanchéité du toit et la salubrité de la maison. Cependant, il est important que les travaux de réfection respecte les réglementations établies dans les DTU ou les documents techniques unifiés.

Constater les dégâts

Le constat des dégâts peut être réalisée par vous-même ou par un professionnel. Pour ce faire, il faut accéder à la charpente à travers les combles ou le grenier afin de reconnaître les emplacements de fuites et leur nombre.

Cette étape consiste à repérer s’il existe des fuites d’eau et d’examiner l’état de la charpente. Si des fuites d’eau récentes l’ont endommagée, il faut faire appel à un menuisier ou un charpentier. Ce dernier peut envisager une réparation avant de remettre en état toute la couverture. Aussi, la réfection de la toiture sur une charpente abîmée est, non seulement sans intérêt, mais représente aussi un danger pour le réparateur qui travaillera sur le toit.

Par contre, il faut démonter l’ancienne couverture lorsqu’il vous semble impossible d’accéder à la charpente depuis l’intérieur. Cela vous permet de détecter les dégâts laissés par les fuites d’eau anciennes.

Les différentes étapes de la réfection de la toiture

Les travaux de réfection de la couverture ne sont pas à prendre à la légère. Confiez donc votre projet à un professionnel comme Boissûr Sud Toiture. Située dans les Alpes-Maritimes, cette entreprise est une spécialiste dans l’entretien, la restauration et la réfection des toitures. Elle vous propose un service de qualité qui vous assure une garantie décennale.

L’entreprise procède à la réfection de la toiture en 7 étapes :

  • La mise en place de l’échafaudage

  • La pose de la goulotte d’évacuation

  • La mise en place d’un camion de chantier

  • L’examen des chevrons

  • L’installation d’un écran sous-toiture

  • L’installation des liteaux ainsi que des contre liteaux

  • La pose des nouveaux revêtements de la toiture

Réfection de toiture : quel revêtement choisir ?

Nombreux sont les types de revêtements de toit. En voici quelques-uns :

La tuile canal

Elle s’adapte très bien aux toits à faible pente et permet aux eaux de pluie de s’évacuer facilement. Cette tuile peut se présenter sous la forme de cône. Concernant sa pose, mettez une rangée de tuiles en dessous et une autre rangée en dessus. Les tuiles vont se bloquer entre elles grâce au glissement et à l’effet de poids. Aussi, cette tuile est adaptée pour ceux qui habitent dans les zones ensoleillées.

La tuile mécanique

Aussi appelée tuile à emboîtement, la tuile mécanique est de plus en plus répandue, car elle offre plusieurs avantages. Il existe deux catégories de tuile mécanique, à savoir la tuile mécanique grande moule et la tuile mécanique petite moule. La tuile mécanique grande moule pèse 3 à 5 kg, a une densité inférieure à 15 tuiles par m². Sa forme peut être plate, à panne, à cornet, à onde, etc. Par contre, la tuile mécanique petite moule pèse 2 à 3 kg. Dans une surface d’un mètre carré, il faut 21 tuiles pour la couverture. En général, elle est de forme plate.

La tuile plate

Elle fait partie des revêtements de la toiture les plus utilisés, car sa pose est très simple. En outre, elle offre de nombreux choix de textures, de coloris et de formats qui lui confèrent un aspect très authentique. Cette tuile résiste également au vent, à l’humidité et à la chaleur. La tuile plate dure des années, car elle est fabriquée à partie d’une terre cuite ou de béton. Aussi, un entretien régulier lui permet de garder son esthétisme.

ParSylvie Gamel

La réfection de toiture

Quand la toiture est entièrement abîmée et que la rénovation ne suffit plus, on procède à sa réfection. En effet, elle garantit la salubrité d’un appartement et l’étanchéité du toit. Aussi, la réfection doit respecter les normes élaborées dans les documents techniques unifiés (DTU) concernant notamment la toiture.

La constatation des dégâts

Vous pouvez constater les dégâts vous-même ou faire appel à un professionnel. En effet, il s’agit de repérer les fuites d’eau et de vérifier la charpente. Si elle est endommagée par des fuites d’eau récentes, l’intervention d’un charpentier ou d’un menuisier est indispensable. Au fait, il peut évaluer une réparation avant d’entreprendre la remise en état de la couverture. Par contre, si la charpente est inaccessible depuis l’intérieur, les dégâts peuvent être constatés en démontant la couverture ancienne.

Quel type de revêtements de toits choisir ?

Il existe de nombreux types de revêtements pour la toiture. Voici quelques exemples qui pourront vous aider à bien choisir celui qui s’adapte le mieux à votre maison.

1. La tuile plate

La tuile plate est l’un des revêtements de toits les plus prisés dans le monde. Elle est facile à poser, a une durée de vie maximale, offre un large choix de textures, de formats et de coloris lui conférant un aspect authentique. Aussi, elle résiste à la chaleur, à l’humidité et au vent. Cette tuile peut être fabriquée en terre cuite ou en béton. Dans tous les cas, son entretien doit se faire régulièrement.

2. La tuile canal

Adaptée sur les toits de faibles pentes, la tuile canal facilite l’évacuation des eaux de pluie. Cette tuile se présente sous-forme de cône. Pour la poser, il faut mettre une ligne de tuiles en dessous et une autre ligne en dessus. Grâce à l’effet de poids et de glissement, les tuiles se bloquent entre elles. La tuile canal est conseillée pour ceux qui habitent dans les régions ensoleillées.

3. La tuile mécanique

Connue sous le nom de tuile à emboîtement, la tuile mécanique est devenue très populaire, grâce à son esthétisme et aux nombreux avantages qu’elle offre.

Elle se divise en deux catégories bien distinctes, à savoir la tuile mécanique petite moule et la tuile mécanique grande moule.

La première catégorie s’agit des tuiles de petites dimensions qui pèsent 2 à 3 kg. Pour un mètre carré, il faut compter environ 21 tuiles. Dans cette catégorie, les tuiles sont généralement de forme plate.

La deuxième catégorie, quant à elle, concerne les tuiles dont la densité est inférieure ou égale à 15 tuiles par mètre carré. Dans ce cas, les tuiles pèsent 3 à 5 kg. Ainsi, elle est de forme plate, à cornet, à onde, à panne, etc.

4. Les tuiles photovoltaïques

Les tuiles photovoltaïques sont des solutions efficaces pour économiser de l’énergie. Elles participent à la réduction des factures d’électricité. Opter pour ces tuiles contribue à la préservation de l’environnement, car elles sont écologiques. La dimension des tuiles photovoltaïques est égale à celle de tuiles classiques.

5. La tuile romane

La tuile romane est très appréciée dans le sud de la France et fait partie des tuiles grand moule qui pèse environ 3 kg. Cette tuile est très économique, facile à poser et offre un large choix de couleurs. Le nombre de tuiles à poser est en fonction du recouvrement, de la pente et de la longueur du pureau.

À qui faire appel ?

Pour la réfection de votre toiture, il est conseillé de faire appel à un professionnel tel que FÉRON. Située à Médan, cette entreprise vous propose une prestation en travaux de réparation et d’entretien de la toiture. Grâce à ses 22 années d’expérience, elle est en mesure de vous garantir des services de qualité. De plus, elle propose des produits de grandes marques comme Vélux, Umicore VM, etc. N’hésitez pas à la contacter et bénéficiez d’un devis personnalisé et gratuit.

ParSylvie Gamel

Toiture solide et esthétique : Les matériaux phares à privilégie

Vous souhaitez conférer un look contemporain à la cinquième façade de votre maison ? Vous souhaitez bénéficier d’une isolation performante ? Vous avez le choix entre différents matériaux tout aussi résistants, durables qu’esthétiques. Découvrez quelques-uns à travers ce guide. 

Les toitures en tuile

La tuile est le matériau le plus utilisé pour la toiture en France. Elle est appréciée pour sa solidité, sa résistance aux aléas climatiques, sa durabilité et son esthétisme. La tuile se décline également sous plusieurs formes : plate, demi-cercle, à emboîtement et sans emboîtement. Il existe également plusieurs variétés de tuiles : tuiles mécaniques, tuiles romanes, tuiles petit ou grand moule, etc.

Les toitures en ardoise

La toiture ardoise est très résistante aux intempéries, recyclable et possède un bon niveau d’isolation thermique. Ce matériau est surtout prisé pour sa durée de vie qui dépasse 100 ans. Par ailleurs, l’ardoise apporte un cachet unique au bâti et se décline sous plusieurs couleurs, allant de la noire à la noire bleutée. Elle est surtout utilisée en Pays de Loire, dans les Ardennes, à Paris et en Bretagne.

Les toitures en métal

Si vous appréciez le métal, vous pouvez choisir entre différents matériaux comme l’aluminium, le zinc et l’acier. Le métal est très apprécié pour sa résistance, son étanchéité, sa légèreté et sa durée de vie. Il peut également être utilisé pour couvrir un toit à faible pente comme un toit à forte pente. C’est aussi un matériau qui s’adapte à tous les styles architecturaux.

Les toitures en shingle

Il s’agit d’un matériau souple constitué de fibres de verre et recouvert de bitume. Il ressemble de très près à l’ardoise avec sa finition en granulés noirs ou colorés. Ce matériau est très résistant au feu et s’adapte à toutes les pentes de toit. Cependant, la longévité n’est pas de mise, puisque le shingle doit être remplacé environ tous les 25 ans. Son utilisation est plutôt conseillée pour couvrir le toit d’un garage, d’une dépendance, d’une cabane ou d’un abri de jardin.

Les toitures végétalisées

Opter pour une toiture végétalisée, c’est faire un choix écologique. C’est un matériau de toiture constitué de plantes, de substrat de croissance, de tissu filtrant pour les racines, de couche de drainage spécifique, puis d’une membrane imperméable pour la couverture, le tout déposé sur un toit en béton. Il est même possible d’intégrer un système d’arrosage à une toiture végétalisée. Ce type de couverture est apprécié pour ses capacités élevées en isolation thermique et phonique. Il requiert également très peu d’entretien.

Ce qu’il faut faire avant de choisir le matériau pour votre toiture

Avant de choisir le matériau pour votre toiture, il est important de vérifier les règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune. En effet, pour des raisons d’uniformité, de nombreuses communes en France n’autorisent que l’emploi d’un seul matériau pour la couverture des toitures de tous les logements. A titre d’exemple, la lauze est un matériau de couverture très privilégié dans les communes du centre de l’Hexagone, tandis que l’ardoise est utilisée dans le massif Central, en Île-de-France et en Bretagne.

Pour la pose de votre toiture, il est conseillé de faire appel à un couvreur professionnel. C’est l’assurance de bénéficier d’une prestation de qualité et réalisée dans les délais. Cet artisan possède les compétences nécessaires pour réaliser les travaux et maîtrise les techniques de pose spécifique à chaque matériau. Il peut également s’occuper des travaux d’isolation et d’étanchéité de votre toiture. Si vous êtes à la recherche d’un professionnel reconnu pour son savoir-faire et son expérience, adressez-vous à la société Feron.