Archive de l’étiquette Gouttière

ParSylvie Gamel

L’essentiel sur la gouttière

La gouttière est à la fois un élément décoratif et pratique. Sans elle, votre bâtiment risque de subir des dommages comme l’humidité, la formation de mousse, le ruissellement d’eau sur les murs et l’éclaboussure. Mais qu’est-ce qu’une gouttière ?

Les éléments constitutifs

  • Les crochets

Une gouttière comprend, avant tout, des crochets qui peuvent être fabriqués en cuivre, en acier, en zinc, en PVC ou en alu. Pour une gouttière pendante, la fixation des crochets s’effectue directement sur le bandeau ou les chevrons, par l’intermédiaire d’une hampe ou d’un étrier. En revanche, pour un chéneau rampant, les crochets sont posés sur une bande de doublis, une bande à ourlet ou sur la partie supérieure du chevron.

Quoi qu’il en soit, pour la pose des crochets, vous devez prévoir une pente de 5 mm par mètre et une distance de 40 et 50 cm entre eux.

  • Les descentes

La descente peut être considérée comme un système de récupération ou d’évacuation des eaux de pluie. Elle comprend des tuyaux qui mesurent entre 1 et 3 m et dispose d’un diamètre de 50, 60 ou 100 mm. Un coude est également nécessaire à cette installation pour faciliter l’orientation de la descente d’eau. Une descente est, en outre, constituée de cuvettes sous forme de V qui se jette dans le collecteur. Pour fixer ces éléments, vous avez besoin de colliers ou de fixations.

Pour relier les différents éléments de la descente entre eux, utilisez des manchons ou des bagues. Pensez à ajouter des protections pour gouttière : crapaudine, stop-feuilles, etc.

  • Les collecteurs

Les collecteurs, comme son nom l’indique, servent à collecter les eaux de pluie afin de les évacuer ou de les récupérer. Ils se trouvent souvent sur la descente.

Les différents types

  • La gouttière pendante

La gouttière pendante se situe sur l’égout ou le bandeau de la toiture. Elle s’adapte à tous types de toit. Elle existe en de nombreux modèles : gouttière carrée, gouttière moulurée, gouttière lyonnaise et gouttière à l’anglaise.

  • La gouttière rampante

La gouttière rampante se fixe sur la corniche ou sur une partie plus élevée de la toiture. Elle vous offre de nombreuses options en matière de forme : gouttière nantaise, gouttière ardennaise et gouttière havraise.

Les matériaux

La gouttière est fabriquée à partir de nombreux matériaux, y compris le zinc. D’ailleurs, la majorité des gouttières sont conçues avec ce matériau en raison de sa résistance, sa polyvalence et sa longévité. La gouttière en alu dispose aussi d’une longue durée de vie et d’une bonne résistance. Elle est, en outre, disponible en plusieurs couleurs et formes.

Pour un budget serré, optez pour une gouttière en PVC. Avec une pose moins complexe, vous pouvez vous-même vous en occuper. Cette gouttière dure environ dix ans. Privilégiez un modèle en acier si vous vous situez dans une région aux grandes variations de température. Cependant, elle rouille rapidement.

Pour un budget assez conséquent, installez une gouttière en cuivre. Le mètre linéaire coûte dans les 30 euros. Sa pose demande l’intervention d’un professionnel tel que GOUTTIÈRES SAGUENAY ou St Etanchéité .

Les dimensions

La détermination des dimensions d’une gouttière dépend de leur profilé, de leur développé et de leur diamètre. Vous avez le choix entre la gouttière carrée en alu et la gouttière demi-ronde en zinc, en PVC ou en acier. Pour les toitures avec une surface maximale de 80 m², installez le premier modèle avec 300 mm de développé. Pour une maison avec 100 m² de surface, privilégiez un modèle avec un développé de 325 mm. Au-delà de 150 m² de surface de toiture, prenez les modèles avec un développé de 380 mm ou 400 mm.

Pour une gouttière demi-ronde en acier, en zinc ou en PVC, choisissez entre le modèle avec un développé de 25 cm pour les toitures avec 80 m² et le modèle de 33 cm pour les toits plus de 80 m² de surface.