Désamianter

La rénovation fait partie des meilleures alternatives qui vous permettent de renforcer la solidité et la sécurité de votre maison. Parmi les rénovations effectuées, le désamiantage est souvent très utilisé. En effet, cette technique réduit considérablement le taux d’amiante et vous préserve contre les dangers de ce matériau. Mais, en raison des risques de cette opération, est-ce possible de désamianter soi-même son logement ? Cet article vous informe.

Désamianter soi-même son habitation : une alternative dangereuse pour les non-professionnels

Le désamiantage est une opération fastidieuse et très risquée pour les novices. En effet, à certains moments, il arrive que l’amiante ne soit plus compact et présente un aspect abîmé et effrité au sein des toitures. Dans ces circonstances, le désamiantage ne peut être réalisé par vous-même. En effet, sous forme effritée, l’amiante peut émettre de la poussière et intoxiquer vos poumons. Cette intoxication peut provoquer par la suite une toux, des douleurs thoraciques, et une perturbation des fonctions pulmonaires.

Face à ces méfaits de l’amiante, l’idéal pour vous serait de faire appel à un couvreur. Reconnu comme un professionnel, ce spécialiste de la rénovation des toitures pourra aisément appréhender la situation et extraire l’amiante sans contrainte. Grâce à son professionnalisme, cet expert est capable de préserver votre sécurité et celle de votre logement. Pour éviter toute situation déconcertante, il serait préférable de ne pas désamianter vous-même votre logement et de contacter un professionnel du domaine.

Désamianter soi-même sa concession : une possibilité à envisager si les règles sont respectées

Désamianter son logement est une bonne alternative si vous désirez préserver vos proches contre les dangers de l’amiante. Bien que le désamiantage soit risqué, vous avez la possibilité de le réaliser vous-même. Mais, il faudrait que certaines conditions soient réunies. En effet, vous pourrez faire vous-même le désamiantage si l’amiante (se retrouvant dans votre concession) est toujours solide. En étant toujours compact, vous pourrez facilement extraire ce matériau de votre toiture ou de vos murs en utilisant vos propres moyens.

Il vous suffira de dévisser avec précaution les plaques d’amiante et de les retirer sans qu’elles ne se cassent. De cette façon, vous êtes exempté de toutes déconvenues. Mais, pour mieux assurer votre sécurité, il faudra porter une combinaison, des gants et un masque anti-poussière jetable lors de l’opération. De même, tâchez d’ouvrir vos fenêtres et d’humidifier l’amiante avant de le retirer. Une fois l’amiante retiré, mettez-le dans un sac étanche pour plus de sécurité. Lorsque ces quelques règles sont respectées, vous pouvez aisément désamianter votre logement vous-même.

Désamianter soi-même sa maison : demander l’autorisation de la loi

Outre le fait de respecter certaines règles avant de désamianter votre maison, sachez que vous ne pourrez effectuer cette opération sans demander l’avis de la loi. En réalité, depuis 1997, l’usage de l’amiante a été officiellement proscrit. Ainsi, depuis cette date, l’emploi et la manipulation de ce matériau sont passibles de sanction. C’est pour cela qu’avant de débuter de désamiantage vous-même, vous devrez demander une autorisation à la loi. L’autorisation en question doit être formulée auprès de la commune de votre région.

Mais, pour que cette demande soit agréée, il faut nécessairement prouver que votre maison renferme de l’amiante. Pour ce faire, procédez à un diagnostic de l’amiante. Au travers de ce diagnostic, les experts pourront confirmer ou non la présence d’amiante et vous révéler le pourcentage exact de ce matériau dans votre logement. Au cas où ce taux serait élevé, vous pourrez présenter le diagnostic à la mairie de votre commune afin d’obtenir une autorisation officielle pour désamianter votre concession. À cette étape, vous êtes libre de réaliser l’opération par vos propres moyens. L’essentiel est de respecter les normes citées plus haut afin de renforcer votre protection face à l’amiante.