Diagnostics de plomb et d’amiante : comment se déroulent-ils ?

Selon l’état du bien immobilier qu’il met en vente, le propriétaire a le devoir d’effectuer un ou plusieurs diagnostics. Il s’agit des diagnostics d’amiante et de plomb. En effet, leurs résultats doivent absolument figurer dans le dossier de diagnostic technique (DDT) du bâtiment concerné avant sa vente. Cet article renseigne sur la façon dont se déroule le diagnostic de plomb et celui d’amiante ainsi que la personne habilitée à les établir.

Comment se passe le diagnostic de plomb ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important que vous sachiez que le diagnostic de plomb ne peut être établi que par un expert certifié dénommé le diagnostiqueur. Ainsi, il vous faudra contacter un spécialiste en contrôle immobilier au moment de la cession de votre maison afin qu’il s’assure que ses futurs habitants ne seront pas exposés au plomb en l’intégrant. Mais qu’est-ce qu’un diagnostic de plomb et comment se déroule-t-il ?

Diagnostic de plomb, c’est quoi ?

Encore appelé constat des risques d’exposition au plomb (CREP), le diagnostic de plomb est l’opération par laquelle on arrive à déterminer la présence de plomb dans un bien immobilier. Ce type de diagnostic immobilier obligatoire est nécessaire pour la vente de tous les logements qui ont été construits avant le 1er janvier 1949.

Le fait est qu’avant cette date, le plomb était très utilisé dans la peinture des bâtiments. Depuis que ce métal a été reconnu comme responsable du saturnisme, le diagnostic de plomb est utilisé dans le but de faciliter son identification dans les logements dont les murs sont revêtus de vieilles peintures.

Comment se déroule le diagnostic de plomb ?

Dans le cadre d’un diagnostic de plomb, le diagnostiqueur détermine à l’aide d’un appareil à fluorescence X la présence ou non du plomb dans le logement mis en vente. Il le fait toujours en présence du propriétaire.

Pour atteindre son objectif, il commence d’abord par analyser tous les endroits où se trouve ou peut se trouver de la peinture vieillie. Il peut à cet effet inspecter les boiseries, les portes, les fenêtres, les plinthes et les murs même ceux recouverts de papier peint. Il s’appuie sur la capacité de l’appareil à détecter la présence de plomb même sous plusieurs couches de peinture pour obtenir une sorte de radiographie du logement : intérieur et extérieur (à l’exception bien sûr des canalisations en plomb).

Le diagnostic dure généralement en fonction de la surface habitable du bien immobilier concerné. Après avoir minutieusement analysé les peintures anciennes de votre bien immobilier à usage d’habitation, le professionnel certifié vous délivre le diagnostic. Il s’agit d’un rapport écrit dans lequel le spécialiste en contrôle immobilier fait ou non cas de la présence de plomb dans votre logement.

Le diagnostic fourni est valide pendant 1 an pour une vente et 6 ans pour une location s’il révèle la présence de plomb dans votre habitation. Sinon, il est définitif. Le cas échéant, il ne sera pas nécessaire d’en produire de nouveau.

Comment se déroule le diagnostic d’amiante ?

A l’instar du diagnostic de plomb, le diagnostic d’amiante est une opération qui ne peut être réalisée que par un expert en contrôle immobilier certifié. Mais contrairement à son homologue, celui-ci concerne toutes les constructions datant d’avant le 1er juillet 1997. Qu’est-ce que le diagnostic d’amiante et quelles en sont les étapes ?

C’est quoi le diagnostic d’amiante ?

Le diagnostic d’amiante est une opération qui vise à repérer les matériaux et produits détenant de l’amiante dans les immeubles (maisons et appartements) publics et privés. L’amiante est une matière qui, pendant longtemps, a été utilisé comme matériau isolant. Il est composé de fibres et présente des dangers certains pour la santé.

Parce que le diagnostic d’amiante permet d’identifier les parties du logement où est présent l’amiante et donc de programmer leur désamiantage, il a été rendu obligatoire pour tous les bâtiments construits avant le 1er juillet 1997.

Quelles sont les étapes d’un diagnostic d’amiante ?

Le diagnostic d’amiante se fait en quatre différentes étapes à savoir : diagnostic, étude et plan de retrait.

La toute première est intitulée le diagnostic. Ici, le diagnostiqueur, mandaté par un organisme accrédité, inspecte plusieurs endroits du logement à la recherche de matériaux et de produits susceptibles de contenir de l’amiante. Il mène son expertise à l’aide d’un détecteur d’amiante tout en se préservant des risques inhérents à l’amiante.

Il classe lesdits matériaux et produits en fonction de leur état de conservation (bon, intermédiaire, dégradé). Après quoi, il effectue des prélèvements dans l’air, à l’extérieur des lieux et sur les matériaux concernés, qu’il fait parvenir à un laboratoire spécialisé pour analyse.

Grâce à l’étude des données relevées, le professionnel certifié arrive à déterminer les zones à cibler ainsi que la quantité d’amiante présent dans le logement. Ce qui lui permet de concevoir le plan de retrait. Ce document indispensable est produit au moins 1 mois avant le début des travaux de désamiantage. Et il contient toutes les informations concernant le plan de désamiantage.