Le diagnostic immobilier : une démarche obligatoire lors d’une transaction

ParSylvie Gamel

Le diagnostic immobilier : une démarche obligatoire lors d’une transaction

Pour entretenir votre habitation et pour garantir sa mise en valeur lors d’une cession immobilière, un diagnostic est de mise. Cette démarche vous permet de vérifier l’état des lieux de votre maison lors d’une vente ou d’une location.

 

Le diagnostic immobilier, c’est quoi exactement ?

 

Selon la loi Carrez, le propriétaire doit toujours fournir un diagnostic à l’acquéreur avant une cession immobilière. Ce bilan est appelé « diagnostic immobilier » et il est enregistré dans le DDT ou « dossier de diagnostic technique ». Il se focalise sur plusieurs critères, notamment le diagnostic de la performance énergétique, du gaz, de l’électricité, du plomb, de l’assainissement individuel, des termites et des risques naturels.

Sa réalisation est à la charge du propriétaire. Il a pour obligation de le faire avant la signature de l’acte de vente ou du contrat de location. Par contre, dès que le dossier est remis à l’acheteur, il ne peut plus être tenu responsable des vices cachés du bâtiment. Ainsi, le DDT annule toute résiliation du contrat si celle-ci est basée sur les défauts du bien.

 

À qui faire appel pour effectuer le diagnostic immobilier ?

 

Le diagnostic immobilier joue un rôle important dans la vente ou la location d’un bâtiment. C’est la garantie de la sécurité des occupants. De plus, sa réalisation requiert l’utilisation de matériel spécifique. Ainsi, il faut le confier à des spécialistes. En plus de garantir la qualité du travail, ceci permet d’assurer la conformité de l’opération.

Les entreprises spécialisées dans ce domaine disposent des accréditations requises et le savoir-faire nécessaire pour le diagnostic immobilier que ce soit sur le plan énergétique, thermographique, ou au niveau de la détection de plomb et de l’amiante, des installations des gaz ou de l’électricité.

À propos de l’auteur

Sylvie Gamel editor