Archive de l’étiquette carrelage

ParSylvie Gamel

Choisir le bon revêtement de sol pour sa maison

Vous envisagez de faire construire ou de rénover votre maison et vous vous demandez quel est le meilleur revêtement pour votre sol ? Cet article est fait pour vous.

Le revêtement de sol contribue aussi bien au confort qu’à l’esthétique de votre habitat. Du sol naturel apportant charme et chaleur à votre intérieur, au sol synthétique pouvant imiter tous types de surface, les possibilités sont presque infinies ! Entre esthétisme, durabilité et élégance, découvrez le type de revêtement le plus adapté à chaque pièce de la maison et à votre budget.

Le parquet :

À la fois authentique et chaleureux, le parquet se décline en 3 types : massif, stratifié et contrecollé. Ci-après un petit récapitulatif de chaque type de parquet qui vous aidera à faciliter votre choix :

– Le parquet massif est composé d’une seule essence de bois. Il s’impose comme le plus noble et le plus solide des revêtements de sol. Sa frise ou sa lame est constituée à 100 % du même bois sur toute son épaisseur. Les essences de bois les plus recherchées pour ce type de parquet sont le hêtre, le châtaignier, le chêne et les bois exotiques comme le bambou ou le teck. Concernant les finitions, il peut être ciré, huilé et vitrifié. Autre avantage indéniable : grâce à l’épaisseur de ses lames (entre 10 et 24 mm), le parquet massif peut résister au passage du temps et peut être poncé à plusieurs reprises.

– Le parquet stratifié s’agit quant à lui d’une imitation de bois composée de matériaux composites. Il existe deux types de parquet stratifié : le bois orienté (résistant, mais cher) et l’aggloméré (moins cher, mais plus fragile). Il présente de nombreux atouts : moins sensible à l’usure du quotidien (il ne se raye et ne se tâche que rarement), très facile à installer et à entretenir. Il est utilisable uniquement dans des pièces non humides et recommandé pour les sols chauffants. Enfin, ce type de sol reproduit le bois à la perfection pour un tarif très avantageux.

– Le parquet contrecollé est composé de 3 épaisseurs de bois collées ensemble : une première couche d’usure en bois noble, une deuxième couche en bois tendre et une troisième en contreplaqué. Il existe dans différentes essences de bois et est esthétiquement comparable à un parquet massif, sauf qu’il est moins cher. Les avantages non négligeables qu’il offre : grande souplesse d’installation, possibilité d’une finition vitrifiée, facilité d’entretien et très bon rapport qualité/prix.

Le carrelage

C’est un revêtement de sol intemporel qui réunit de nombreux avantages. Résistant et facile à entretenir, il est de loin le revêtement de sol le plus prisé sur le marché. Le carrelage convient à toutes les pièces de la maison : salle de bains, cuisine et salon. Côté esthétique : il donne de la personnalité aux sols ainsi qu’aux murs, mais pas assez confortable en saison hivernale. Le saviez-vous ? Un carrelage peut aujourd’hui prendre l’aspect d’autres matériaux comme la pierre et le bois. Il existe également des types de carreaux qui imitent parfaitement l’aspect du bois ou du marbre.

Le sol en PVC

Le PVC ou le vinyle est un revêtement de sol qui se présente sous forme de rouleau ou carreau souple à coller. Il est facile à poser, à entretenir et offre une bonne résistance aux rayures et aux taches. Il se décline en différents coloris et motifs. Le rouleau de vinyle est le choix par excellence pour une salle de bains. D’ailleurs, son prix est abordable. Inconvénients : épaisseur limitée et réparation impossible en cas de choc.

La moquette

Confortable, mais peu coûteuse, la moquette offre un confort thermique et acoustique incomparable, bien meilleure que les autres types de sol. Contrairement à ce que nous pensons, elle retient une grande partie de la poussière et l’empêche de polluer la pièce. L’utilisation quotidienne de l’aspirateur peut maintenir l’air sain. Lors de l’achat, vérifiez les caractéristiques d’usage inscrites sur les fiches techniques de chaque moquette : professionnel ou domestique, trafic modéré, normal ou intense. En général, sa qualité dépend de son épaisseur. Cependant, ce type de revêtement de sol présente une durée de vie moyenne et nécessite un entretien très régulier. D’ailleurs, il est plus hygiénique que les sols durs.

Le béton ciré

Tendance depuis plusieurs années, le béton ciré peut être posé dans toutes les pièces de la maison (avec un traitement hydrofuge). Il est composé de sable, d’argile, d’eau et de résine, ce qui fait de lui un revêtement de sol robuste et facile à entretenir. Il ne craint pas ni les chocs ni les rayures et peut prendre différentes teintes.

Sa pose doit être faite par un maçon professionnel, car le support recevant le béton doit être plat, sec et sans défaut pour garantir sa durabilité.

ParSylvie Gamel

Zoom sur le carrelage en ardoise

L’ardoise est l’un des 5 grands types de pierres naturelles utilisées pour les revêtements de sols. En effet, elle est autant appréciée que le granit, le marbre, la pierre calcaire et le travertin. Ce type de carrelage séduit les amateurs de style contemporain par son élégance et son aspect luxueux. Voici quelques points à savoir sur le carrelage en ardoise.

Les caractéristiques du carrelage en ardoise

Souvent utilisée pour les toitures, l’ardoise est maintenant très prisée pour embellir les espaces intérieurs. C’est le matériau idéal pour ajouter une touche de modernité au décor intérieur. L’ardoise est généralement sombre et mate. Elle peut se décliner en plusieurs couleurs (gris, vert ou ocre) et formats (10 x 10 cm; 30 x 30 cm; 30 x 60cm; 60 x 60cm et 40 x 80 cm). Il est possible de mixer les formats pour avoir un effet tragique ou pour effectuer un opus romain.

En matière de finition, deux possibilités s’offrent à vous : clivée naturelle (ce qui donne un aspect rugueux) et polie (ce qui donne un effet très lisse). Côté technique, l’ardoise se distingue par sa solidité, sa longévité et sa facilité d’entretien.

Quel type de support pour un carrelage en ardoise ?

Le carrelage en ardoise peut être posé en intérieur, en extérieur, au sol et au mur. Ce matériau est idéal pour revêtir les marches d’escalier, un plan de travail, ou encore autour de la cheminée ou de la baignoire. Si vous optez pour l’ardoise pour le carrelage de votre terrasse ou allée, pensez à associer les dalles de formes variées et alignez-les de façon aléatoire.

Quel type de carrelage en ardoise pour quelle pièce ?

Pour orner un espace restreint et une pièce humide comme la salle de bain, choisissez un carrelage en ardoise de 10 x 10 cm avec 100 mm d’épaisseur. Les modèles avec une coupe rectangulaire de 30 x 30 cm et 60 x 60 cm vous offrent la possibilité de créer des motifs originaux. Pour créer une ambiance artistique dans une cuisine, optez pour un carrelage en ardoise aux couleurs flashy. Si vous souhaitez agrandir visuellement une pièce et y apporter une impression d’espace, choisissez les carreaux XXL.

Les avantages du carrelage en ardoise

En bref, le carrelage en ardoise présente comme les avantages suivants :

– La résistance à l’abrasion

– La porosité assez faible

– La facilité d’entretien : un simple nettoyage à l’aide d’une éponge savonneuse (savon noir) ou à l’eau javellisée suffira pour le faire briller.

– L’adaptation à tous types de surfaces (à l’extérieur comme à l’intérieur et au sol comme au mur).