Archive de l’étiquette installation électrique

ParSylvie Gamel

Installations électriques : quel budget prévoir ?

La réalisation d’installations électriques est une grande étape que vous ne pouvez pas négliger lors de la construction de votre maison. Que ce soit dans le cadre d’une construction neuve ou d’une rénovation, les travaux liés à l’électricité sont généralement assez coûteux. Pour éviter les mauvaises surprises en cours de chantier, estimer préalablement les coûts des travaux est indispensable. Vous aurez à travers cet article un aperçu du budget nécessaire à l’électrification de votre maison.

Les éléments à prendre en compte

En matière d’électricité, chaque opération vaut un coût. Pour calculer le coût d’une installation électrique, on doit prendre en compte les éléments suivants :

– le nombre de pièces à électrifier : chambre, cuisine, salle de bains, salon…

– la liste de dispositifs nécessaires : il faut savoir qu’une installation électrique comporte plusieurs segments aussi importants les uns que les autres (tableau électrique, disjoncteur différentiel, compteur électrique, fusibles, interrupteurs, etc.). Ces dispositifs se multiplient selon le type de projet, qu’il s’agisse d’une installation neuve ou d’une rénovation électrique.

– le nombre d’éléments annexes nécessaires à la réalisation des installations : socles de prise, etc.

La fourchette de prix d’installation

Le coût global d’une installation électrique dépend grandement du prix des éléments raccordés. Pour faciliter l’estimation du coût des travaux à faire, vous devez connaître la fourchette de prix de pose des dispositifs. Ci-près quelques exemples de tarifs d’installation :

– Tableau électrique : entre 10 et 80 

– Compteur électrique : 230 

– Disjoncteur différentiel : entre 3 et 30 

– Interrupteur différentiel : entre 20 et 400 

– Fusibles : entre 3 et 10 la boite de 10 fusibles

– Interrupteur va-et-vient : de 2 à 3

– Variateur : 10 à 60

– Délesteur : 100 à 400

– Contacteur : 20 à 70 €

Évidement, cette liste n’est pas exhaustive. Il existe de nombreux autres éléments qui pourront être indispensables. Pour avoir une estimation approximative des dépenses à engager, l’idéal c’est de demander un devis. Certains électriciens proposent d’acheter eux-mêmes les dispositifs. Mais, vous pouvez aussi les acheter vous-même. Dans ce cas là, veillez à bien choisir les équipements adaptés.

Le coût de l’intervention d’un professionnel

Pour être sûr de bénéficier d’un service de qualité, c’est-à-dire « d’un travail bien fait et répondant aux normes », il convient d’avoir recours aux services d’un électricien professionnel. Chaque professionnel pratique son propre tarif. Mais en général, le coût d’intervention d’un électricien est calculé au. Cela implique que plus la surface de votre maison est importante, plus la facture des travaux risque d’être élevée. Ce prix peut varier entre 80 euros et 1 000 euros (c’est une fourchette de prix hors taxe). De ce fait, si vous avez un logement de 100 m², il faut prévoir un budget de 8 000 à 10 000 euros pour avoir une installation électrique complète. Ce montant n’inclut ni la main d’œuvre, ni la TVA.

Bon à savoir : la TVA pour une installation électrique dans une maison neuve s’élève à 19,5 % contre 7 % dans une habitation ancienne.

Il y a également des professionnels qui proposent une tarification à l’heure (35 à 45 euros HT l’heure). Dans ce cas, le coût de l’installation dépendra de la complexité et de l’ampleur des travaux à réaliser. Aussi avant de choisir votre électricien, prenez bien le temps d’évaluer les dimensions de votre logement et l’ampleur des travaux à réaliser afin d’éviter les mauvaises surprises.

Sachez qu’il a également les professionnels comme l’entreprise ÉLECTRICITÉ FRANÇOIS LANFRANCHI à Mezzavia, qui proposent, en plus de l’installation, un contrat de maintenance pour un meilleur suivi de vos installations électriques.

ParSylvie Gamel

Travaux d’électricité pour une maison neuve

La construction de votre nouvelle maison touche presque à sa fin. Les travaux de gros œuvres sont achevés. Il va maintenant falloir entamer les installations électriques. Les travaux d’électricité font partie de ce qu’on appelle second œuvre. C’est une grande étape que vous ne pouvez pas négliger lors de la construction de votre maison. Vous saurez à travers cet article les essentiels à savoir concernant les travaux d’installation électrique : Par où commencer ? Quels sont les éléments qui composent les installations électriques ? Est-ce qu’il y a des normes de sécurité à respecter ?

Le raccordement au réseau d’électricité

La première chose à faire pour électrifier une maison, c’est de procéder aux travaux de raccordement. Votre maison doit être raccordée au réseau d’électricité public. Ce type de travaux peut prendre du temps (3 à 6 mois), surtout si votre nouvelle maison est difficile d’accès. En effet, il faudra mettre en place plusieurs extensions pour assurer le raccordement. De ce fait, il est recommandé de faire toutes les démarches nécessaires à l’avance pour s’assurer que le raccordement sera fait, bien avant les travaux de finition de votre maison.

La mise en place des installations électriques

Les installations électriques d’une maison sont centrées sur un élément principal appelé tableau électrique ou tableau de répartition. Celui-ci a pour fonction de distribuer l’électricité dans toute la maison. Il regroupe tous les circuits électriques et garantit la sécurité des installations.

La norme NFC 15-100 :

La norme NFC 15-100 ou C 15-100 définit les règles à respecter en matière d’électricité. Toutes les installations électriques, domestiques ou non, doivent être conformes à cette norme de sécurité électrique. Elle impose des règles très strictes qui varient selon les pièces de la maison.

– Norme NFC 15-100 pour le salon : dans le séjour qui fait moins de 28 m², il devra y avoir au moins 5 prises électriques. Au-delà de 28 m², il faudra prévoir 7 prises minimum, ainsi que 2 prises supplémentaires à proximité des prises de communication.

– Norme NFC 15-100 pour la chambre : quelle que soit la superficie de la chambre, elle devra comporter au moins 3 prises électriques.

– Norme NFC 15-100 pour la cuisine : si votre cuisine fait moins de 4 m², il est recommandé d’installer au moins 3 prises électriques. Au-delà de cette superficie, votre cuisine doit être équipée de 6 prises dont 4 au-dessus du plan de travail.

Par ailleurs, la norme NFC 15-100, impose la mise en place d’un ETEL (Espace Technique Électrique du Logement), qui désigne le nouvel emplacement où sont réunis tous les disjoncteurs et le coupe-circuit central.

Électrifier une maison neuve ne s’improvise pas, d’où l’intérêt de faire appel à un électricien professionnel pour s’assurer de la conformité aux normes, de la qualité, de la sécurité et de la fiabilité des installations.