Archive de l’étiquette terrassement

ParSylvie Gamel

Les étapes essentielles pour terrasser un terrain

Pour faciliter la construction et pour avoir une surface stable, un bon terrassement est de mise. Cette opération est primordiale, car elle permet de se débarrasser des débris, des roches et des autres minéraux. Le terrassement se fait en plusieurs étapes. Dans cet article, nous allons vous expliquer les différentes phases de ce procédé, notamment :

– L’évacuation des eaux : cette opération consiste à protéger le sol des effondrements et de l’humidité. Pour ce faire, la mise en place d’un système de canalisation est indispensable. Ceci, dans le but d’évacuer les eaux dans un sillon.

– Le décaissement : dans cette phase, il faut creuser et fouiller le terrain jusqu’à ce que la couche soit suffisamment solide. Il faut continuer jusqu’à obtenir une couche rigide qui peut supporter la fondation du bâtiment.

– Le remblaiement : c’est la stabilisation du terrain. Dans cette étape, on utilise divers matériaux pour boucher tous les trous qui ont été creusé dans le sol. C’est aussi la phase finale du terrassement.

Bref, vous savez maintenant toutes les étapes du terrassement. Si vous prévoyez de terrasser votre terrain, sachez que cette opération exige un certain savoir-faire et l’utilisation de matériel spécifique. C’est pour cela que nous vous conseillons de faire appel à des professionnels.

ParSylvie Gamel

Ce qu’on entend par l’excavation

Qu’est-ce que l’excavation ? À quoi sert-elle ? Comment cela fonctionne ? Vous avez toujours voulu savoir sur l’excavation sans jamais oser demander ? Découvrez-en la définition, les fonctionnements et les différents engins nécessaires pour mener à bien cette opération.

Définition de l’excavation

Les dictionnaires définissent l’excavation comme un trou, un creux ou une cavité où l’on ménage dans le sol. Pourtant, en BTP, il y a une différence entre forage et excavation.

Le forage est un trou profond généralement de diamètre modéré destiné à atteindre un point bas (nappe souterraine de puisage d’eau brute), par contre, l’excavation est le décaissement d’une surface étendue de sol à une profondeur plus réduite.

En fait, l’excavation est une opération consistant à creuser le vide et à enlever le sol afin de venir installer un système.

À quoi ça sert, l’excavation ?

Les travaux d’excavation sont, en général, nécessaires pour la construction de piscines, de fondations, de sous-sols et de tranchées aux raccordements. Les professionnels du BTP choisissent aussi ce procédé pour l’élimination de la couche vulnérable (contenant la végétation et les matières en décomposition). En effet, l’excavation pourrait rendre le sol compressible.

Les différentes étapes de l’excavation

Tout comme le terrassement, l’excavation est une étape cruciale de certains projets de BTP. L’opération se déroule, en général, en 3 grandes étapes distinctes :

1. Détermination de l’endroit à excaver

Avant d’entamer l’excavation, il est nécessaire de faire des tests et une étude de sol, car la structure du bâtiment ou du remblai est calculée en fonction du sol. Cela vous permet également de savoir à quel type de sol vous avez affaire.

C’est dans cette étape aussi que l’entrepreneur en excavation va marquer au sol les limites de la zone à excaver et définir la profondeur d’excavation que l’on souhaite créer. Il est également important d’évaluer, dès cette étape, le volume de terre qui sera excavée puisqu’il faut prévoir un endroit où la laisser, ou un transport pour l’évacuer.

2. Excavation de la terre

Après avoir vérifié le type de sol et avoir marqué les zones à creuser, le professionnel peut procéder à l’excavation de la terre. L’opération se fait au moins avec 2 personnes ; la première s’occupe de la manutention de la machinerie et l’autre supervise le niveau à excaver afin d’éviter qu’une trop grande quantité de terre soit retirée.

3. Évacuation de la terre excédentaire

La troisième et la dernière étape, c’est le transport de la terre issue de l’excavation en dehors de la zone de construction.

Bon à savoir : selon l’info-fiche fixant les conditions de réutilisation des terres excavées (2012), les terres, importées sur une parcelle ou provenant de la parcelle, peuvent être utilisées comme terres de remblai des fouilles d’assainissement.

Les engins nécessaires à l’excavation

Découvrez les différents outils employés par les entrepreneurs en excavation :

– Pelle Hydraulique ou excavatrice : c’est difficile d’imaginer un chantier d’excavation sans cette machine tant elle sait tout faire. Elle est essentiellement utilisée pour creuser des trous et des fondations. Elle se compose d’un cabinet et d’un bras long, qui peut pivoter à 360°. Elle se déplace avec chenilles, ce qui lui fait d’un engin pratique dans la mine, la foresterie et bien évidemment l’excavation.

– Le bouteur ou le bulldozer : ça fait également partie des engins d’excavation et de terrassement les plus populaires. Le bulldozer est un tracteur monté muni d’une lame frontale. Il existe des modèles sur chenilles et sur pneus. Cet équipement a comme principal rôle de niveler le terrain par raclage du sol. Il peut être levé et abaissé à l’aide d’un bras hydraulique. Il est utilisé notamment pour des travaux d’excavation peu profonds et sur pente.

– La décapeuse ou scraper ou motor-scraper : cette machinerie possède une benne avec tiroir éjecteur, utilisé pour extraire les matériaux en arasant le sol. Elle est souvent poussée à l’aide d’un bulldozer. La décapeuse permet de réaliser des volumes supérieurs aux pelleteuses classiques. Elle ne peut être utilisée que pour des travaux d’excavation de masse et pour des chantiers à vitesse de déplacement limitée (une courte distance entre l’emprunt et le dépôt).

– Les trancheuses et les pelles mécaniques : elles servent à creuser des tranchées.

– L’aspiratrice excavatrice ou camion aspirateur : c’est un camion puissant doté d’un aspirateur géant à tête rotative qui aspire les matériaux. Il offre un gain de temps et de productivité. Il ne présente aucun risque d’endommager les réseaux souterrains lors du creusage. C’est également pratique dans les zones difficiles d’accès comme les caves.

Si vous souhaitez effectuer vous-même les travaux, renseignez-vous sur le prix de la location des différents engins. Cependant, pour vous faciliter la tâche et pour la réussite de votre projet, l’idéal est d’avoir recours aux services d’une entreprise d’excavation, surtout quand il s’agit d’un chantier d’envergure.

ParSylvie Gamel

Les travaux de terrassement et les engins indispensables

Le terrassement est une grande étape que vous ne pouvez pas négliger lors d’un projet de construction. Découvrez à travers cet article les différents engins nécessaires pour mener à bien cette opération.

Définition du terrassement

Le terrassement est une étape cruciale de tout projet de BTP. Il précède les travaux de fondation. Les travaux consistent à modifier le relief d’un terrain en déplaçant des quantités importantes de matériaux (qui sont généralement de la terre), en créant des ouvrages en déblai (enlèvement de matière) ou en remblai (ajout de matière).

Les engins nécessaires

En général, les travaux de terrassement se composent de 3 actions principales, à savoir l’extraction, le transport et la mise en œuvre. De ce fait, l’entrepreneur en terrassement doit être muni d’engins adaptés à chacune de ces phases du chantier.

– La pelleteuse (aussi appelée pelle hydraulique ou excavatrice) : c’est difficile d’imaginer un chantier de terrassement sans cette machine. Elle est essentiellement utilisée pour creuser des trous et des fondations. On peut également s’en servir comme outil de démolition et pour des travaux de manutention. Il existe différents types de pelleteuse: sur pneus (idéal si les travaux prévoient des déplacements sur goudron), sur chenille (pour des chantiers sur des zones difficiles d’accès). Lorsque la pelleteuse est de petite taille, elle est souvent appelée mini-pelle. Cette dernière est adaptée aux travaux plus modestes en zone urbaine.

 Le chargeur ou la chargeuse : cette machine fait partie des engins de terrassement les plus connus. C’est un engin de chantier sur pneus, muni de roues imposantes et d’une grande benne située à l’avant. Il existe les chargeurs sur chenilles (apportant plus de stabilité dans les zones difficiles d’accès) et les chargeurs compacts (plus adaptés en milieu urbain). En effet, le chargeur est utilisé pour transporter et déplacer des grandes quantités de matériaux d’un point à un autre.

– La tractopelle : c’est un engin de génie civil, également appelé « chargeuse-pelleteuse ». Il est composé d’un chargeur à l’avant et d’une pelleteuse à l’arrière. Cette machine est très prisée des professionnels du terrassement, grâce à sa propriété multifonction. Par ailleurs, une tractopelle peut se déplacer de chantier en chantier sans nécessiter le recours à un port char ou à une remorque.

– L’aspiratrice excavatrice ou camion aspirateur : c’est un camion puissant muni d’un aspirateur géant à tête rotative. Cet engin est conçu pour aspirer les matériaux. Par ailleurs, il offre de nombreux avantages comme un gain de temps et de productivité. Il ne présente aucun risque d’endommager les réseaux souterrains lors du terrassement. C’est également pratique dans les zones difficiles d’accès comme les caves.

– Le bouteur ou le bulldozer : Le bouteur fait partie des engins de terrassement les plus populaires. C’est un tracteur monté muni d’une lame frontale. Il existe des modèles sur chenilles et sur pneus. Cet engin de terrassement a comme principal rôle de niveler le terrain par raclage du sol. Il peut également servir à pousser une décapeuse.

– La décapeuse ou scraper ou motor-scraper : cet engin possède une benne avec tiroir éjecteur, utilisé pour extraire les matériaux en arasant le sol. La décapeuse est souvent poussée à l’aide d’un bulldozer. Elle permet de réaliser des volumes supérieurs aux pelleteuses classiques. Cet engin ne peut être utilisé que pour des travaux de terrassement de masse et pour des chantiers à vitesse de déplacement limitée (une courte distance entre l’emprunt et le dépôt).

– Le tombereau : c’est un engin équipé d’une benne basculante utilisé pour transporter les matériaux. Il peut être utilisé sur tous types de terrains et permet de décharger facilement les matériaux.

Si vous souhaitez réaliser vous-même les travaux, renseignez-vous sur le prix de la location des différents engins. Cependant, il est toujours plus judicieux de recourir aux services d’une entreprise de terrassement fiable et bien équipée telle que Construction BCM à Mirabel.