Un bac à graisse : un garant de l’assainissement !

La fosse septique traite, de façon séparée, les différentes eaux de la maison. Toutefois, vous aurez besoin d’installer d’un appareil de prétraitement d’eaux usées lorsque vous disposez de celle-ci ou d’une fosse toutes eaux. Pour cela, on utilise habituellement le bac à graisse. Ce dispositif, comme son nom l’indique, sert à retenir les graisses, les huiles et les matières solides qui se dirigent vers la fosse septique. Cependant, son installation n’est obligatoire que dans la mesure où vous possédez une fosse d’ancienne installation ou une installation à 10m de votre habitation. Mis à part ces deux cas, vous êtes libre de décider de mettre en place ou pas un bac à graisse. Pour prendre votre décision, vous pouvez également vérifier le volume de graisses, l’absence d’odeur, de corrosion et le colmatage des canalisations.

Les différentes sortes de bac à graisse

On distingue deux principales sortes de bac à graisse à savoir : la version classique et celle autonettoyante. Le premier modèle requiert un pompage et un nettoyage réguliers. Par rapport au deuxième modèle, il est très volumineux. Quant au second, il ne nécessite pas de pompage.

Les caractéristiques d’un bac à graisse

D’un point de vue général, la dimension de ce type d’équipement varie en fonction du type d’eaux usées. S’il s’agit uniquement de l’évacuation des eaux de cuisine, vous devez choisir une cuve de 200litres. Or, si cela concerne toutes les eaux ménagères, il vous est recommandé d’opter pour la cuve de 500 litres. De temps en temps, ce choix dépend également du type d’habitation. Dans le cas d’une maison individuelle, ce sont les modèles de petite dimension qui sont recommandés. Or, s’il s’agit d’un professionnel tel que les hôtels, il est conseillé d’installer des bacs de taille plus importante. Dans tous les cas, vous devez toujours effectuer la vidange de votre installation. Toutefois, avant d’entreprendre cette opération, vous devez connaître le tarif de la vidange d’un bac à graisse.

Ce qu’il faut savoir sur le tarif de la vidange de bac à graisse

Tout d’abord, pour l’acquisition d’un bac à graisse, vous allez devoir débourser entre 750€ et 1500€. Prévoir autant pour le frais d’installation et 350€ à 500€ hors taxe pour l’installation d’un système de pompe de dosage automatique pour bio-additifs. Tout repose alors sur la qualité de la purge du bac dégraisseur. Et l’essentiel sur le tarif de la vidange se base sur cette action. Le tarif de la vidange d’un bac à graisse ne se calcule pas au m3, il se calcule plutôt à base de 3 m3. Alors, si vous voulez connaître le coût d’une telle intervention, vous devez tenir compte de la dimension de votre bac à graisse. Mais en général, l’intervention coûte 200 € pour une cuve de 500 l.

L’entretien du bac à graisse

Afin de bénéficier d’une installation durable, il vous est conseillé de l’entretenir régulièrement. En principe, l’entretien d’un bac à graisse s’effectue à l’occasion d’une vidange. Selon les normes concernant ce type de construction, la purge d’un bac à graisse doit se réaliser tous les 6 mois. Il faut donc respecter cette période si vous voulez que votre installation dure le plus longtemps possible. En principe, lors de la première vidange, les professionnels qui l’exécuteront pour vous vous indiqueront les bons gestes à respecter pour veiller au bon fonctionnement de votre bac à graisse.