Comment construire une maison passive ?

Bien qu’elles ne soient pas encore répandues, les maisons passives sont en train de faire leur petit bout de chemin. Il s’agit des maisons construites sans système de chauffage. Leurs structures sont faites de telle sorte qu’elles conservent efficacement la chaleur en hiver et empêchent qu’elle pénètre à l’intérieur en été. Leurs constructions se basent sur des choix méthodiques et des normes bien spécifiées. Quelles sont les exigences qu’il faut respecter pour construire une maison passive ? Le présent article répond à une telle préoccupation.

Le choix des matériaux de construction

La construction d’une maison passive requiert l’utilisation de matériaux spécifiques. Les parties les plus importantes qui nécessitent un choix minutieux de matériaux sont : les portes et fenêtres, le mur et le système d’isolation. Pour les portes et fenêtres, le matériel adapté est la vitre. Même si les constructeurs affirment que certaines vitres ne permettent pas à la lumière du jour de bien illuminer la maison, il y a aujourd’hui des vitres conçues spécialement pour pallier ce défaut.

Les murs de la maison passive doivent être faits en bois, métal ou béton. Ceci est nécessaire à cause de la principale caractéristique d’une maison passive. La raison qui justifie la préférence de ces matériaux, c’est l’étanchéité dont doivent faire preuve les murs.

Pour isoler une maison passive, il faut prévoir deux sortes de matériaux. La maison passive est isolée par l’extérieur et à l’intérieur. Pour l’isolation extérieure, il faut faire du bardage étanche. En ce qui concerne l’isolation interne, vous devez utiliser des isolants naturels comme : le lin, le chanvre ou le bois.

Bien faire l’isolation de la maison

L’isolation est ce qui donne à la maison passive son sens. En effet, elle est faite pour consommer moins de chauffage qu’une maison classique. C’est la qualité de l’isolation qui doit permettre d’atteindre cet objectif. Il est possible de faire une isolation thermique pouvant aller jusqu’à 50 cm d’épaisseur afin d’assurer la bonne étanchéité. Le vitrage des fenêtres doit être triple afin de permettre la conservation de la chaleur dans la maison. Entre les vitres, il y a un gaz qui a pour fonction de repousser la chaleur vers l’extérieur en été et assurer l’aération intérieure.

Penser à installation d’un système de réduction de la consommation énergétique

La caractéristique principale d’une maison passive, c’est qu’elle consomme en moyenne plus de 80 % d’énergie de moins que les autres constructions. Il faut donc miser sur la présence des puits de lumière à différents endroits de la maison. La bonne isolation permet aussi de régler ce détail lié à la consommation énergétique.

Éviter de laisser des ponts thermiques

Un pont thermique est un vide qui se crée à l’intérieur de la maison suite à l’isolation. En effet, entre les murs de séparation, l’isolation intérieure n’est pas toujours efficace ; ce qui provoque des fuites de chaleur. La construction de la maison passive doit être basée sur l’élimination de tous ces vides afin d’assurer une température constante dans toutes les pièces de la maison.

Installer des systèmes de production d’énergie écologique

Une maison passive est avant tout une maison écologique. L’énergie qui doit être utilisée doit être également écologique. Pour cela, il est important de mettre sur pied un système de production d’énergies renouvelables. L’installation des panneaux solaires et un dispositif de recyclage de l’eau de pluie représentent d’excellentes alternatives pour mettre en valeur la maison passive. De plus, il faut penser à opter pour des appareils électroménagers ayant une faible consommation énergétique.

En résumé, une maison passive qui obéit aux exigences écologiques doit être faite en matériaux ne nécessitant pas une forte consommation énergétique que ce soit lors de la construction ou la mise en service. Il s’agit simplement des matériaux produits localement. La maison passive est donc celle qui met beaucoup plus en valeur la production locale.