Sinistre habitation à Brest, que faire ?

L’intervention après sinistre est considérée comme étant une mesure d’urgence permettant de limiter les dégâts causés à un bâtiment. Un sinistre peut avoir différentes causes : feu, eau, grêle, tempête ou neige. Un mandat de restauration sera alors confié au sinistré ou à son assureur. Mais avant d’engager cette procédure, des gestes simples peuvent être faits pour limiter les dégâts. En cas de sinistre, deux règles d’or doivent être respectées : préserver et déclarer.

Dégâts des eaux que faire ?

Si vous êtes victime d’une fuite d’eau, la première réaction que vous devez avoir est de fermer toutes les arrivées d’eau dans votre habitation. Si nécessaire, fermez l’alimentation générale. Si vous ne souhaitez pas provoquer plus de dommage, faites appel à un plombier. Par la suite, épongez l’eau et aérez les pièces. Surélevez vos objets de valeurs et surtout ceux qui craignent l’eau. Si la fuite provient d’un immeuble voisin ou d’une partie commune de votre immeuble, prévenez de suite le syndicat de copropriété ou le gardien. Établissez ensuite un constat des dégâts. Enfin, si la fuite est due à une canalisation encastrée, vous devez prévenir la compagnie d’assurance du constructeur et faire jouer en votre faveur la garantie décennale (si le sinistre intervient dans les dix ans suivant la construction). A charge pour la compagnie d’assurance de trouver un professionnel à Brest pour intervenir après le sinistre. Les travaux seront en totalité couverts par la garantie décennale.

Quid d’un incendie ?

Si votre immeuble a pris feu et que vous souhaitez limiter les dégâts avant l’arrivée de responsables, commencez par protéger votre habitation contre les pillages. Couvrez les trous dans les murs et bloquez toutes les fenêtres et portes. Mettez ensuite vos biens de valeur en sécurité. Si vous ne pouvez pas réintégrer les lieux, pensez à contacter votre responsable en relogement d’urgence. Après cette étape, prenez rendez-vous avec votre assureur et faites une déclaration de sinistre. Ce dernier se chargera de toutes les procédures de sauvegarde. Si vous êtes locataire, prévenez tout de suite votre propriétaire afin qu’il puisse effectuer toutes les procédures nécessaires auprès de son assureur.

Que faire face à des événements naturels ?

Il se peut que l’origine de votre sinistre soit un événement naturel tel qu’une tempête, de la grêle ou encore de la neige. Pour préserver votre habitation, pensez à aérer les lieux. Déplacez les objets de valeur et coupez le courant. Commencez par éponger l’eau entrée dans votre demeure. Prévenez ensuite votre propriétaire ou le syndicat si vous êtes en copropriété. Si l’immeuble vous appartient, faites le plus rapidement une déclaration de sinistre. Si votre assureur vous a missionné un expert pour évaluer le sinistre, vous devez être présent le jour de l’expertise. Conservez tous les éléments de preuves nécessaires pour faciliter le chiffrage de votre dommage.

Que faire en cas de vol

Un sinistre peut être dû à un vol. Si vous êtes victime d’un tel événement, contactez tout de suite les autorités compétentes, c’est à dire la police. Portez plainte et envoyez votre récépissé de dépôt de plainte à votre assureur. Remplacez vos serrures et vos jeux de clés. Effectuez ensuite une déclaration de vol auprès de votre assureur. Pour cela, vous devez établir une liste de vos biens volés avec des pièces justificatives.