Aménagement de grenier : quelles sont les règles à suivre ?

L’on a parfois besoin d’agrandir son espace chez soi. Une très bonne alternative est d’aménager son grenier pour le rendre habitable. Même si cela semble facile, cette tâche est sujette à une certaine réglementation à laquelle vous devrez vous plier.

Voir le degré de faisabilité

Aménager votre grenier vous permettra de gagner un espace considérable. Mais vous devez noter que tous les greniers ne sont pas directement aménageables. En effet, le toit de votre grenier doit obligatoirement excéder 1,80 m de hauteur. Ainsi, si vous levez vos bras dans votre grenier et qu’elle ne touche pas le toit : c’est bon signe.

L’état de la charpente constitue aussi un facteur important à prendre en compte. Conçu pour un comble, il peut ne pas être assez solide. Dans ce cas, vous devrez procéder à sa consolidation ou traitement. La qualité du plancher est tout aussi déterminante. Il peut ne pas être adapté à supporter des charges élevées. Vous devrez donc le consolider ou le remplacer.

Par ailleurs, vous devrez aussi vous assurer d’avoir une bonne inclinaison du toit. Il est recommandé qu’elle soit égale ou supérieure à 35 °. Dans le cas où, votre grenier ne possède pas les conditions requises, vous devrez procéder à une restructuration complète.

Le chauffage et l’éclairage

Il n’est pas à démontrer que la chaleur dans un grenier est assez élevée à cause de la proximité avec le toit du logement. Isoler le toit vous permettra de pallier à ce problème tout en économisant sur la facture du chauffage. Vous pouvez choisir entre une isolation intérieure ou extérieure. Gardez toutefois à l’esprit que l’isolation intérieure vous coûtera de l’espace.

L’éclairage peut se faire grâce à une fenêtre de toit ou une lucarne afin d’exploiter au mieux la lumière naturelle. Vous pouvez toutefois opter pour des ampoules à basse consommation ou des spots LED.

Définir la fonction du grenier

Avant de commencer tout travail d’aménagement, il est important de décider de la fonction de votre grenier. Cela vous permettra de mieux choisir les décorations à ajouter. L’ameublement n’en sera aussi que plus facilité.

Aménager son accès

Il est impératif de penser à l’accès. Vous pouvez opter pour une échelle ou un escalier. Quoi qu’il en soit, il faudra assurer un accès confortable à votre grenier.

Avoir de bonne relation avec ses voisins

Si vous vivez en copropriété, vous devrez vous assurer de l’accord de vos voisins pour mener à bien vos rénovations. Il vous faudra vérifier si vos travaux ne causeront aucun problème à ceux-ci. Ils disposent de deux mois pour s’opposer à votre entreprise après que vous ayez affiché votre déclaration de travaux.

Notez qu’une simple ouverture sur leur maison est pour eux une raison suffisante pour contester votre ouvrage. Si vous habitez en copropriété, vous devrez alors absolument vous assurer d’avoir l’approbation du syndicat. Être en bon terme avec vos voisins pourrait faciliter grandement les démarches.

Joindre la mairie

Vos travaux d’aménagement nécessiteront de consulter le plan local d’urbanisme à la mairie. Cela vous assurera du fait que vous pouvez augmenter l’espace dans votre domicile ou non. Vous devrez ensuite prendre connaissance des procédures à suivre et des documents nécessaires.

Vérifier son budget

Selon les professionnels qui vous aideront dans vos travaux, vous pourriez avoir une facture lourde ou légère. Vos modifications doivent donc être effectuées en tenant compte de votre budget.

Consulter des professionnels

Toujours dans l’optique de réduire vos dépenses, vous devrez prendre connaissance des conditions de réduction d’impôts. En effet, vous bénéficierez d’une réduction si votre logement a au moins deux ans d’ancienneté.

Dessiner un plan, évaluer les dimensions de votre grenier ou statuer sur l’état de la charpente nécessite des compétences particulières. Vous devriez donc faire appel à un spécialiste en vue de bénéficier d’une remise maximale sur le montant des impôts.