Dégât des eaux : les bons réflexes à avoir

Chaque année, le dégât des eaux touche des milliers d’appartements français. Il fait partie des sinistres les plus courants, car il couvre environ 85 % des déclarations de sinistre auprès des compagnies d’assurance. Les causes d’un dégât des eaux sont nombreuses : une canalisation percée, un dysfonctionnement de machine à laver ou d’un lave-vaisselle, un robinet mal fermé… Toutefois, quelques bons réflexes devraient suffire pour gérer le sinistre. Suivez notre guide.

Localiser l’origine du sinistre et limiter les dommages

Dans tous les cas, la première chose à faire est de déterminer rapidement l’origine du dégât et de prendre les mesures possibles afin de limiter les dommages : éponger, aérer les zones inondées, protéger les biens, surtout les appareils électriques. Ne jetez pas tout de suite les biens endommagés, car ils vous serviront de preuve, vous permettant de faire jouer votre assurance.

Important : il est impératif de couper l’électricité si l’eau qui s’échappe est d’une quantité importante.

La localisation n’est pas toujours si facile, notamment dans le cadre d’un bâtiment collectif. Le sinistre peut, en effet, provenir de l’appartement d’un de vos voisins ou d’une partie commune de l’immeuble.

Conseil : l’appel à un plombier professionnel est le meilleur moyen de localiser rapidement l’origine de la fuite et y remédier en toute efficacité.

Si l’eau provient de votre appartement :

Dans ce cas, il faut fermer l’entrée d’eau. Pour ce faire, repérez le sectionnement correspondant à votre appartement. Ne rouvrez jamais le robinet de sectionnement qu’après avoir vérifié et contrôlé l’ensemble des installations intérieures.

Si la fuite provient d’un appartement voisin :

– Prévenez immédiatement l’occupant de ce dernier afin qu’il vérifie son installation et qu’il coupe l’eau sur le piquage en partie commune.

– Si le voisin est absent, prévenez un des membres du Conseil Syndical qui aura, peut être, les clés de l’appartement.

– Si l’origine de la fuite est sur la colonne montante de l’immeuble, avisez le syndic pour fermer l’alimentation générale en cave afin de remédier au plus vite les dégâts.

Prévenir votre assureur

Vous devez prévenir votre assureur, soit par téléphone ou en vous rendant sur son site internet. La déclaration du sinistre doit être faite au plus tard dans un délai de 5 jours après la constatation du sinistre. Conservez les biens endommagés et les bons de garantie, prenez des photos des dommages causés par le sinistre. Tous ces éléments vous permettront de négocier au mieux le montant de votre indemnité.

Remplir le constat amiable

Le constat amiable de dégât des eaux est un document que vous devez remplir pour faciliter les démarches et accélérer l’indemnisation. Vous pouvez demander ce document directement à votre assureur ou le télécharger sur son site internet. Le constat doit contenir les informations suivantes :

  • L’adresse de votre appartement ou de votre maison (là où a eu lieu le dégât des eaux)

  • Dans quelles circonstances il s’est produit

  • La ou les causes qui sont à l’origine du dégât des eaux

  • La nature des dommages

  • Les coordonnées des personnes concernées

Après un certain délai, votre assureur vous recontactera pour vous faire part de sa décision concernant l’indemnisation. Les 3 cas suivants peuvent se présenter :

– L’assureur fait appel à une entreprise partenaire pour assurer les travaux de remise en état nécessaires.

– L’assureur demande une expertise pour vérifier la cause du sinistre et pour chiffrer les dommages.

– L’assureur vous rembourse directement et c’est à vous de choisir le professionnel qui prendra en main les travaux de réparation.

Dans ce dernier cas, faites attention aux entreprises de dépannage proposant des services non garantis et des prix excessivement élevés. Votre choix doit porter sur une entreprise de plomberie reconnue et de bonne réputation. Pour toute urgence dans les Yvelines, vous pouvez compter sur l’entreprise Amicka à Paris. Elle est spécialisée dans la gestion du sinistre, notamment du dégât des eaux depuis des années.