Peindre les murs extérieurs de sa maison soi-même : conseils et astuces.

Peindre l’extérieur de la maison est loin d’être une mince affaire, mais si vous le faites vous-même, vous économiserez pas mal d’argent. En travaillant de façon professionnelle, vous pourrez obtenir un résultat irréprochable. La suite de cet article vous aidera à réussir votre projet tout en prenant la bonne décision.

Qu’est-ce-que je peux peindre  ?

Vous pouvez bien sûr peindre les façades qu’ils soient en brique, en crépi, en ciment ou en béton. Mais, il y a également les volets, les portails, les clôtures (en bois ou en métal) qui méritent également un soin particulier pour améliorer l’esthétique extérieure de votre maison. Peindre la toiture en tôle galvanisée et en tuile, c’est aussi devenu tendance de nos jours.

Quels outils à main dois-je avoir ?

Les outils indispensables pour assurer une peinture extérieure réussie :

– Un nettoyeur à haute-pression
– Une brosse métallique
– Un rouleau et deux pinceaux de bonne qualité
– Un bac à peinture
– Un masque, des gants et éventuellement une combinaison
– Une sous-couche d’accrochage
– Des bâches ou du papier journal
– Du ruban adhésif

– Un enduit de rebouchage
– Un grattoir

– Du white-spirit
– Un pistolet à peinture (facultatif)
– Un manche télescopique pour votre rouleau (facultatif)
– Du papier à poncer

Les erreurs à éviter lorsque vous peignez à l’extérieur :

– Travailler sur un support mal préparé : faites attention à ne pas brûler les étapes ! Il est important de savoir qu’afin d’obtenir un rendu final impeccable, le support sur lequel vous travaillez doit être bien nettoyé et lisse. Avant d’armer le rouleau, le démoussage, l’enlèvement de la rouille et le ponçage de bois vieillis s’imposent. Pour les murs neufs, il vous suffira de les dépoussiérer et d’appliquer ensuite une sous-couche adaptée.

– Choisir le mauvais type de peinture : vous devez savoir quel type de peinture doit-on utiliser pour quel type de support. Sur le bois, le métal et le pvc, on utilise en général des laques. Pour la brique, le crépi et les bétons, quant à eux, on utilise plutôt des peintures murales. Ces deux types de peinture présentent chacune d’elles des avantages et des inconvénients. Évitez l’utilisation de substances nocives pour l’environnement.

– Peindre pendant les saisons de pluie ou de neige : il est déconseillé de réaliser des travaux de peinture extérieure en automne, en hiver et au printemps. Des peintures de qualité et des bons outils sont indispensables pour assurer un résultat impeccable, mais sachez que les conditions climatiques comme la température, le vent et la pluie impactent également dans la qualité du résultat. De ce fait, la saison idéale pour peindre l’extérieur est l’été.

Aussi, n’oubliez pas que le revêtement des murs doivent s’harmoniser avec le revêtement de sol, que ce soit par la couleur ou le design.