Pose de fosses septiques : quelles sont les différentes étapes ?

La pose d’une fosse septique, encore appelée fosse à toutes eaux n’est pas une tâche aisée. Elle respecte certaines règles. En effet, la pose de ce dispositif d’assainissement suit des étapes à connaître afin d’avoir une installation de qualité. Quelles sont donc les différentes étapes d’une pose de fosses septiques ? Découvrez la réponse dans cet article.

Pose de fosses septiques : le respect des règles obligatoires

La pose de fosses septiques est soumise à une réglementation très stricte. Pour cela, il s’avère indispensable de consulter un spécialiste des travaux de terrassement. En effet, les démarches et surtout les études sont à réaliser conformément à la réglementation des lois relatives à la pose de fosses septiques.

Afin d’installer une fosse septique, il est nécessaire d’évaluer préalablement la nature du terrain, la hauteur de la nappe phréatique et la capacité de drainage du sol. Par conséquent, il faut recourir aux services d’un professionnel en la matière pour remplir un dossier retiré et déposé à la mairie.

Trouver le bon emplacement

Il est primordial de prendre certaines dispositions en vue de trouver un bon positionnement aux fosses septiques selon la loi parce qu’il existe des règles obligatoires d’emplacement qu’il faut respecter avant de procéder à la pose de fosses septiques.

Pour le respect de la loi, il est nécessaire d’avoir une séparation d’au moins 5 m entre l’emplacement et l’habitation. De même, une distance de 3 m avec les limites de la propriété est également à respecter. Cette même distance de 3 m doit également séparer l’espace d’emplacement de tout arbre. À ce niveau, il s’agit de procéder plus ou moins au terrassement grâce à l’intervention d’un professionnel.

Pour plus de sécurité aux fosses septiques, l’emplacement ne doit pas être un espace de stationnement ou de passage de véhicules.

Les phases essentielles de la pose de fosses septiques

La pose de fosses septiques nécessite certaines étapes pratiques après les étapes ci-dessus.

La création d’une excavation

Après avoir trouvé le bon emplacement, un trou assez grand et large est creusé parce qu’il faut que la fosse soit suffisamment grande pour traiter 1000 litres lorsqu’il s’agit d’une famille de 4 personnes. Pour cela, il faudra compter environ 25 cm de chaque côté.

Le contrôle des dimensions du trou

La cuve de la fosse est à poser sans gêne dans le trou. Par conséquent, il est bien de veiller à ce que les parois ne soient pas en contact avec le bac. Après cela, il faut poser le coffrage afin de soutenir au mieux les parois.

La stabilisation du sol

Il est essentiel que le fond du trou soit parfaitement plat et dur. Pour cela, il est recommandé d’enlever tous les objets qui se trouvent dans le trou. Le but de la stabilisation du sol est d’éviter toute déformation de ce dernier après la pose du bac.

Toutefois, il peut arriver que le sol manque pratiquement de stabilité. Dans ce cas, il existe deux possibilités. Soit, vous étalez le sol avec l’aide d’une couche de sable stabilisant. Ou soit, vous faites couler une semelle en béton.

Mettre la fosse septique

À cette étape, il faut procéder à la pose de la fosse septique tout en la mettant à niveau. Après la pose, il est essentiel de remplir la fosse septique d’eau en vue d’éviter toute déformation.

Procéder au remblai de la fosse septique

Les contours de la fosse sont remblayés avec l’aide d’un matériau sableux. Cela se fait jusqu’en haut de la fosse. Au cours du remblai, pour ne pas que la fosse soit encrassée après, il est important de la remplir d’eau.

Par ailleurs, les tuyaux avec pente et les regards sont ensuite installés tout en suivant certaines règles de l’art.