Aménager sa cuisine : les 3 règles d’or à respecter

Une belle cuisine alliant praticité, confort et esthétique, tout le monde en rêve. Mais, comment faire ? Découvrez à travers cet article les 4 secrets pour réussir l’aménagement de sa cuisine tout en conjuguant ergonomie et fonctionnalité.

1. Respecter le triangle d’activité

Le triangle d’activité est un élément incontournable dans la réalisation et dans l’agencement de cuisine, d’autant plus si vous souhaitez une cuisine pratique et bien agencée. En effet, Il s’agit des zones principales où se déroule la grande partie des déplacements dans la cuisine. Il prend forme entre trois zones délimitées à savoir la zone de lavage (on y trouve l’évier, le lave-vaisselle et la poubelle), la zone froide (frigo, congélateur) et la zone chaude ou la zone de cuisson (on y trouve le four et les plaques de cuisson). L’objectif du triangle d’activité est de faciliter la circulation dans la pièce en évitant les déplacements inutiles.

À retenir :

L’évier doit être placé au moins à 40 cm des éléments qui l’entourent.

– Pour sécuriser vos mouvements, le plan de travail doit être ajusté au niveau des hanches

– Pour les plaques de cuisson, l’idéal, c’est d’opter pour un modèle encastrable dans le plan de travail.

– Pour le four, le plus ergonomique est de le placer à hauteur des yeux

2- Bien choisir ses meubles de cuisine

Choisir des meubles (armoire, étagère à condiment, plan de travail, meubles sous l’évier) pour une cuisine est loin d’être facile. Il est vrai que l’esthétisme joue un rôle important dans votre choix, mais il ne faut jamais négliger l’aspect fonctionnel. Il faut que vos nouveaux meubles répondent toujours à la règle du triangle d’activité : faciliter la circulation et l’accessibilité dans la cuisine.

Optez pour des meubles bas si vous êtes de petite taille et des meubles hauts si vous êtes plutôt grands (surtout pour l’espace de travail). Pour plus de commodité, optez pour un plan de travail large et plus profond que les caissons.

Optez pour des matériaux faciles d’entretien qui ne nécessitent qu’un petit coup d’éponge.

Pour votre armoire de cuisine par exemple, plusieurs choix de matériaux s’offrent à vous : le bois, la mélamine, le polyester, le polymère (thermoplastique). Vous pourrez en trouver de nombreux modèles chez RénoVilla à Pointe-Claire (Québec).

3- Optimiser la lumière et l’éclairage

Si vous avez de la chance de disposer d’un bon éclairage naturel dans la cuisine, fait tout ce qu’il est possible pour le conserver. Pourtant, si vous avez une pièce qui ne bénéficie pas de la lumière naturelle, multipliez autant que possible les points lumineux.

Éclairage sur rail : c’est une solution pratique, car il offre la possibilité de mettre en place plusieurs points lumineux en enfilade dans la cuisine. Ce sera plus facile d’ajuster la lumière à vos besoins si vous installez sur ce rail des pots inclinables.

Installation des pots incrustés : une solution pratique et pas encombrante. Les pots incrustés sont très hygiéniques contrairement aux suspensions qui accrochent facilement les poussières et les graisses.

Éclairage des meubles hauts : pensez à bien éclairer les meubles hauts (le plan de travail) afin de vous rendre la vie plus aisée au moment de la cuisine. Un plan de travail lumineux peut changer complètement l’aspect de votre pièce. Pour éviter de travailler dans l’ombre, pensez aussi à installer des lumières sous les meubles hauts.

– Éclairage d’îlot central : c’est l’un des points cruciaux d’une cuisine. Si vous en avez, veillez à le bien éclairer quel que soit son type (spot, suspension unique ou multiple). La tendance pour l’îlot est des lampes noires. Vous pouvez aussi opter pour une succession de suspensions.