Comment choisir le bois pour ses meubles ?

Pour l’ameublement des maisons, il est fréquent de remarquer que plusieurs personnes optent pour les meubles en bois. Néanmoins, force est de constater que divers paramètres entrent en jeu pour rendre plus aisés le choix du bois. Comment choisir le bois pour ses meubles ?

La robustesse du bois

En fonction de ce que vous désirez faire, il est primordial de tenir compte de la solidité du bois. Par exemple, la résistance du bois d’un banc diffère compte tenu du rôle qui lui sera attribué. Les types de bois qu’on retrouve souvent sont : le sapin, l’aulne, le noyer, le teck, le palissandre, le chêne, l’acacia, le wengé et plein d’autres. Parmi ceux précédemment cités, le palissandre est plus dur que l’acacia, qui à son tour est plus dur que le teck.

Notons que le sapin est plus léger qu’eux et qu’il pourrait être utilisé pour confectionner un meuble décoratif. De la même façon, on pourrait préférer le wengé au teck pour faire une table à manger. Pourquoi ? C’est simple : le wengé résistera mieux aux fortes charges que le teck. On apprécierait forcément avoir une table qui durera mieux.

Les intempéries

Il est important de savoir que le bois a de la vie en lui. En d’autres termes, le bois est hydrofuge, donc en relation avec son environnement, il gagne et perd de l’eau. Ce qui signifie que son comportement variera d’un environnement à l’autre. Vous savez sans doute que le bois parfaitement conservé chez vous pendant un bon moment ne ressemblera en rien à un bois laissé dehors durant la même période.

Cependant, certaines circonstances pourraient vous pousser à avoir des bois vivant à l’extérieur un bon moment. Cela étant, il est essentiel de connaitre les options qui s’offrent à vous. D’abord, il faut porter son choix sur un bois qui à la base est solide. On pourrait vous conseiller des bois originaires des résineux ou des bois exotiques. Ce sont des bois capables de se protéger tout seuls contre les champignons. Cela est possible grâce à la substance chimique spécifique qu’ils produisent.

Ensuite, avoir un expert comme fournisseur. Il pourra d’abord traiter à l’autoclave les bois qu’il vous remet. Quand le fournisseur est professionnel, il veille au traitement du bois en scierie, mais aussi par des marchands de bois traditionnels. Veillez rigoureusement au traitement du bois chez votre vendeur. Enfin, vous devez aussi savoir utiliser l’huile protectrice, la lasure et autres. Cela vous permettra de souvent traiter votre bois chez vous et à votre guise.

L’esthétique

On tient compte ici de vos préférences, le bois ne sera pas pris contre votre gré juste parce qu’il est le plus résistant. Une panoplie de couleurs est disponible pour votre plaisir, pour satisfaire vos désirs. Pour suivre la tendance, une meilleure enjolivure d’intérieur serait faite avec la matchera. Les diverses couleurs existantes sont jumelées avec les essences de bois. Ainsi, quel que soit le bois (noyer l’acacia, le peuplier, le pin, le teck, le pin douglas, le chêne, le wengé, le hêtre, le palissandre, l’orme ou le sapin) que vous avez choisi, votre couleur le rendra exceptionnel.

L’environnement

Les différents dégâts environnementaux impactent sur le bois. Il est donc indéniable de vous faire les meilleures propositions pour orienter convenablement votre choix. Ainsi, il faudra gratifier le circuit court, donc les bois à proximité de vous ou sur votre continent au mieux. Plusieurs bois nobles se voient similaires aux bois étrangers de par leurs caractéristiques. Cela étant, vous pouvez sans aucun doute opter pour les bois nobles et accessibles. Alors il faut avantager les bois résineux afin de préserver les résistances identiques aux intempéries que les essences allochtones.