Calfeutrer les fenêtres pour une isolation thermique optimale.

Le calfeutrage de fenêtres est indispensable pour prévenir les déperditions de chaleur. C’est la meilleure solution pour éviter que vos fenêtres ne se transforment en passoire et pour assurer un confort thermique à toute épreuve.

Les différentes techniques de calfeutrage

Il existe de nombreuses méthodes pour calfeutrer vos fenêtres :

– Calfeutrer avec des joints adhésifs en mousse : les joints adhésifs en mousse se présentent sous forme de rouleaux autocollants qui se découpent facilement avec des ciseaux. Ce type de joint présente l’inconvénient de ne pas être très résistant. L’application se fait de manière suivante : ouvrez la fenêtre, partez d’un angle et appliquez ce rouleau sur le cadre de la fenêtre. Ôtez progressivement le film protecteur puis exercez une forte pression sur le joint pour le fixer. Enfin, faites le tour de la feuillure et coupez l’extrémité avec des ciseaux.

– Calfeutrer avec des joints adhésifs en caoutchouc : ce type de joint se présente également sous forme de ruban autocollant. Son avantage se trouve dans sa résistance par rapport aux joints en mousse. La technique d’application est la même que pour les joints adhésifs en mousse.

Bon à savoir : les joints en caoutchouc ont la particularité d’être composés de 2 parties. Pour assurer une isolation plus efficace, l’idéal est de rabattre le joint vers l’extérieur. Selon la largeur de la feuillure, il est possible de séparer le rouleau en deux.

– Calfeutrer avec des joints adhésifs en plastique : ce type de joint s’impose comme le plus résistant et le plus durable. Il n’est pas autocollant que sur la moitié de sa largeur. Pour le poser : ouvrez la fenêtre et appliquez le ruban sur le dormant en partant de l’angle. Repliez le joint sur lui-même afin de former un V et assurez-vous que la partie ouverte soit tournée vers l’extérieur. Pour terminer le calfeutrage, prenez soin de faire les raccords sur les angles.

– Calfeutrer avec des joints métalliques qui ont le principal avantage d’être solide et durable. La méthode consiste à clouer les joints métalliques dans la feuillure de la fenêtre. Commencez par découper une bande de joint aux dimensions de la fenêtre. La plupart des joints métalliques sont pré-percés, ce qui facilite le clouage. Utilisez des pointes courtes à tête plate pour clouer la partie fixe du joint dans la feuillure. Le principe de cette technique de calfeutrage repose sur le moulage du joint lors de la fermeture de la fenêtre, ce qui empêche les entrées d’air.

Comme vous pouvez le constater, calfeutrer une fenêtre n’est pas vraiment compliqué. Si vous devez le confier à un professionnel, vous pouvez profiter des travaux de ravalement de façade pour isoler vos fenêtres.