Comment changer une zinguerie ?

Lorsque vos gouttières présentent des problèmes ou des anomalies, il n’y a pas d’autres solutions que de les remplacer. Cependant, c’est une tâche assez complexe et qui requiert un certain savoir-faire. Voilà pourquoi il vous est conseillé de faire appel à un professionnel. Dans tous les cas, le remplacement de zinguerie se déroule en plusieurs étapes.

Déterminer le type de zinguerie à installer

Avant de remplacer une zinguerie/Avant d’effectuer le remplacement, il est indispensable de déterminer le type de gouttière/l‘élément de zinguerie à installer. En ce qui concerne la/La gouttière, la version pendante est la moins chère. De plus,elle s’adapte à n’importe quel type de toiture. Sa fixation requiert l’utilisation de crochets qui sont fixés sur les chevrons.

Pour bénéficier d’un système de zinguerie plus discret, optez pour la gouttière rampante. Toutefois, elle est destinée aux toits avec une forte pente. Par ailleurs, elle demande un investissement conséquent par rapport au modèle précédent.

Pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie dans les gouttières, la mise en place de chéneau est aussi de mise. Elle peut être réalisée sur un ancien bâtiment et une nouvelle habitation.

Quoi qu’il en soit, une gouttière est disponible en plusieurs matériaux : acier, zinc, PVC, alu, cuivre, bois et matériau composite. Le plus répandu est le modèle en zinc. Néanmoins, le choix d’une gouttière ne se fait pas au hasard. Certains éléments sont à considérer. Vous devez par exemple tenir compte des règles d’urbanisme, du climat dans votre région, du style de votre bâtiment, du type de toiture et de votre budget. Le souci d’esthétique vient après.

Suivre les différentes étapes de remplacement de la gouttière

Le remplacement de gouttière se réalise en plusieurs étapes, dont le premier est le démontage. Cela consiste à décrocher la gouttière de votre toit. C’est une opération délicate qui requiert de la technicité. Si ce n’est pas le cas, votre toiture risque d’être endommagé ainsi que d’autres éléments aux alentours.

Une fois que votre gouttière est retirée, n’oubliez pas de reboucher les trous. Utilisez un pistolet à vinyle ou à mastic. Laissez reposer un peu de temps avant de poncer et de repeindre le mur. Par la suite, passez au changement de gouttière proprement dite. Les procédés diffèrent selon le matériau que vous avez sélectionné.

La pose de gouttière en PVC

La gouttière en PVC est la plus facile à installer. Elle est légère et est résistante à la corrosion. Son installation commence par la pose de crochets. Assurez-vous qu’ils soient fixés à une distance régulière. Dans le cas d’une gouttière horizontale, choisissez un intervalle plus petit. Ensuite, procédez à la mise en place de la gouttière rampante ou horizontale. Elle doit faire le tour de votre toit. À la fin, posez la gouttière verticale ou la descente. Veillez à respecter une distance de 20 mm entre le mur et le tuyau de descente. L’installation de gouttière en zinc

Le montage de gouttière en zinc est plus complexe que celui du modèle précédent. Il requiert un matériel spécifique. Toutefois, il débute également par la pose des crochets. Par la suite, vous devez découper les divers éléments pour les placer à l’emplacement prévu. Une soudure est nécessaire pour les consolider et garantir leur étanchéité. Pour terminer, posez la gouttière en zinc, le système d’évacuation ou de récupération d’eau de pluie.

Pour ce qui est de la pose des autres types de gouttière, les techniques sont diversifiées. Le mieux est de prendre contact avec un professionnel. Alors, si vous êtes situé à Compiègne et que vous envisagez de changer de gouttière , faites appel à l’entreprise DUSSAUCOY PATRICK & FILS. Elle est spécialisée dans les travaux de zinguerie. Par ailleurs, elle prend en charge les travaux de couverture, d’aménagement de combles et d’isolation intérieure. Vous pouvez aussi lui confier certains travaux de plomberie.