Comment isoler un plancher en bois ?

Pour améliorer les performances acoustiques et thermiques d’un plancher en bois, il existe différentes techniques et isolants à utiliser. Découvrez-les sans tarder à travers cet article.

Choisir la bonne technique à adopter

Pour isoler un plancher en bois, vous devez choisir la bonne méthode.

L’isolation par dessous

L’isolation par dessous par exemple convient à un bâtiment qui dispose d’un vide sanitaire ou d’une cave. Cela facilite l’accès à la partie inférieure du sol. Vous pouvez même installer un faux plafond en guise de décoration de plafond de la pièce en-dessous.

Les isolants adaptés pour ce genre de travaux sont la laine de roche, le polyuréthane, le polystyrène extrudé, la laine minérale et bien d’autres encore.

L’isolation par dessus

L’isolation par dessus peut être réalisée de deux manières, en fonction du type de plancher de bois dont vous disposez. S’il s’agit de plancher en bois non démontable, la création d’un sur plancher est de mise. Cela implique la révision du niveau du sol et le rehaussement des portes. En revanche, si votre sol est démontable, vous n’avez qu’à poser les isolants entre la chape et le plancher actuel. N’oubliez pas de poser le film pare-vapeur pour éviter les risques d’humidité. Mais, quel isolant utiliser ?

Déterminer le type d’isolant à installer

Privilégiez les isolants qui possèdent des performances énergétiques élevées. Si vous avez la possibilité d’installer un isolant épais, ce sera l’idéal. À défaut, optez pour un isolant qui convient à l’espace dont vous disposez.

Pour ce genre de travail, vous pouvez bénéficier de différentes aides. Pour être éligible à ces subventions, quelques règles sont à suivre. Il y a les normes NF EN 12 664, NF EN 12 667 et NF EN 12 939 qui impose un coefficient de résistance thermique à respecter pour les isolants non réfléchissants. Pour ce qui est des isolants réfléchissants, suivez à la lettre ce que dit la norme NF EN 16 012+A1. Le professionnel à qui vous allez confier les travaux d’isolation doit être qualifié RGE. Il doit aussi effectuer une visite technique préalable de votre habitation afin de déterminer la technique à adopter et les isolants à poser.

Bref, en termes d’isolation de plancher en bois, vous pouvez utiliser des isolants végétaux tels que la laine de chanvre, la laine de lin, le liège expansé, la laine de coton ou la fibre de bois. Les isolants minéraux sont aussi parfaits. Ils regroupent la perlite, la laine de roche, la laine de verre, etc. Les isolants synthétiques sont aussi recommandés dans le cadre de l’isolation de plancher en bois. Ils sont variés : cellulose, polyuréthane, pvc ou polystyrène.

Quel que soit le type d’isolant que vous avez sélectionné, il peut se présenter sous différents formats : flocons, en vrac, en rouleau souple, en panneau rigide ou en rouleau semi-rigide.

Sélectionner le bon professionnel

La pose d’isolants est une opération simple. Elle ne requiert aucune qualification particulière. Cependant, pour assurer la performance thermique et acoustique de votre plancher en bois, il est préférable de faire appel à un professionnel. Celui-ci sera aussi en mesure de déterminer la bonne technique à adopter.

Vous pouvez profiter de l’occasion pour poser également votre plancher en bois, adressez-vous à CHARPENTE YVES CHEREAU. l’entreprise s’occupe de la pose de plancher en bois depuis plus d’une vingtaine d’années.

L’établissement propose aussi d’autres types de prestations telles que les travaux de charpente, la restauration de couverture et l’extension de maison. Pour demander un devis ou obtenir plus d’informations sur ses activités, utilisez le formulaire sur son site web. Si vous souhaitez avoir un rendez-vous ou des réponses rapides à vos questions, composez le 09 70 35 49 26.