Comment devenir un jardinier paysagiste ?

Un jardinier paysagiste est un professionnel du monde agricole qui s’occupe spécifiquement de l’aménagement des espaces verts. C’est un métier très captivant auquel s’adonnent bon nombre d’individus passionnés du paysagisme. Devenir jardinier paysagiste requiert une formation comme tout autre métier professionnel. Peu importe votre niveau intellectuel, plusieurs possibilités de formation s’offrent à vous. Allez donc à la découverte de ces différentes formations dans cet article.

Avant le Baccalauréat

Le métier de jardinier paysagiste ne demande pas forcément d’avoir un diplôme de Baccalauréat avant de commencer sa formation. Lorsque déjà en classe de 3e, vous découvrez que vous avez une passion pour le paysagisme, n’attendez pas nécessairement le bac avant de poursuivre votre passion. En effet, vous avez la possibilité de faire des études en agriculture pour obtenir un Certificat d’aptitude professionnelle agricole (CAPA) en travaux paysagers et un Brevet d’études professionnelle agricole (BEPA) en aménagement d’espace.

Disposer d’un CAPA en travaux paysagers

Le certificat d’aptitude professionnelle agricole est le premier diplôme qu’il faut pour être un jardinier paysagiste. Après votre classe de 3e, inscrivez-vous dans un lycée technique spécialisé dans l’agriculture pour poursuivre votre formation. Ce certificat vous permet en premier lieu d’acquérir des notions de base sur l’agriculture et le paysagisme. En second lieu, il vous permet de vous lancer dans la vie professionnelle en qualité de manœuvre dans des exploitations agricoles et para-agricoles. Le certificat vous donne toutes les aptitudes possibles pour mener à bien des tâches journalières de ces exploitations agricoles.

Obtenir son BEPA en aménagement d’espace

Dans le cas où vous ambitionnez d’aller plus loin dans ce domaine de paysagisme, le Brevet d’étude professionnelle agricole devient indispensable. Le BEPA équivaut à un Brevet d’Étude Professionnelle (BEP), mais ici, il est question du domaine agricole. La formation pour son obtention est dispensée pour la plupart des cas, dans des lycées professionnels agricoles sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et de la pêche. Le BEPA vous offre comme possibilité l’insertion en milieu professionnel ou la poursuite de vos études aux niveaux supérieurs. Avec ce brevet, vous pouvez postuler pour des postes de garde forestier, d’arboriculteur et de bûcheron.

Après le Baccalauréat

Il arrive de constater que certains élèves décident de continuer leur aventure dans le domaine de l’agriculture après leur Bac. Ceci ne pose aucun problème, bien au contraire, cela vous donne l’opportunité de vous spécialiser directement en aménagement paysager. Vous êtes donc tenu de suivre une formation pour obtenir un Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA).

Passer le Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA)

Le BTSA vous forme durant deux années aux professions de la paysannerie. Son but principal est de faciliter votre insertion professionnelle, mais il vous permet également de poursuivre vos études jusqu’à obtenir une licence professionnelle ou même un master professionnel. Avec le BTSA, vous devenez spécialiste en installation paysagère.

Après le Brevet de technicien supérieur agricole

Le Brevet de technicien supérieur agricole vous ouvre les portes des études supérieures. En effet, il vous permet de vous inscrire dans des universités des sciences agronomiques ou des établissements d’ingénieurs pour acquérir plus de notions en agriculture. Une licence ou un master professionnel en agriculture vous confère un titre d’ingénieur en paysagisme qui va vous permettre de gérer des cabinets d’aménagements paysagers. Aussi, vous pouvez prétendre au titre d’architecte en aménagement d’espaces verts.

Pour devenir un jardinier paysagiste, voilà en quelque sorte le cheminement à suivre. Il est bien vrai que tous les diplômes cités plus haut vous confèrent un titre de jardinier paysagiste, mais le plus important est que vous affectionnez sincèrement ce métier. Vous devez aimer ce que vous faites, car pour réussir ce métier, il faut aimer les plantes, il faut respecter la nature. Chaque fois que vous êtes en contact avec les espaces verts, vous devez vous sentir heureux.