Dimensions et volumes des fosses toutes eaux : tout ce que vous devez savoir

À tous les résidents des départements situés en dehors des zones accessibles aux services municipaux d’assainissement, sachez que l’installation d’une fosse septique constitue votre seule et unique alternative pour assurer une bonne épuration des eaux usées. Cependant, encore faut-il que vous devez vous référer à certains standards par rapport à la taille de votre fosse. La présente rubrique va vous énumérer toutes les informations utiles portant sur les normes dimensionnelles d’une fosse septique.

Que disposent les règles d’urbanisme de votre municipalité ?

Le renseignement sur les différentes prescriptions propres à chaque commune étant une étape primordiale que vous devez franchir avant d’effectuer le choix des dimensions convenables à votre fosse. Puisque nul n’est censé ignorer les règles d’assainissement, alors commencez par vous rendre auprès du service concerné de votre commune pour demander un manuel de procédure relative à l’édification de fosses. En effet, cela vous aide à vos orienter dans toutes les phases de la demande de l’autorisation préalable octroyée par l’autorité locale de votre département. À cet effet, depuis la norme NF 64 DTU de 2012, les responsables du service concerné (à l’instar du SPANC ou Service Public d’Assainissement Non Collectif) vont analyser les données issues des différentes études a priori à savoir : le repérage de la nappe phréatique du sol, le contrôle de la distanciation de la fosse par rapport à d’autres constructions voisines et notamment la vérification du volume de la fosse.

Les critères relatifs aux distances et aux dimensions imposés par la loi

La norme NF 64 DTU a pour objet d’édicter les mesures exactes de l’emplacement de votre fosse ainsi que la taille de celle-ci. En effet, selon cette règle, une fosse toutes eaux doit être en principe érigée au moins à une distance de 35 m d’un puits. Par ailleurs, vous devez la séparer de votre habitation d’une distance de 5 m au minimum ainsi que de votre voisinage d’un espace de plus de 3 m. De plus, une fosse septique doit avoir un volume standardisé de 3 m3 et proportionnel à une habitation comportant au plus 5 pièces soit pour 4 à 5 habitants.

Le dimensionnement de la fosse septique en fonction de votre usage

Les normes imposées par la loi ont pour objet de prévoir un minimum de dimension pour toutes les fosses aussi bien à usage privé que public. Par conséquent, il vous appartient d’en optimiser le volume en fonction de vos besoins. Toutefois, ces derniers peuvent varier, voire augmenter au fil des années. Il se peut que le nombre d’utilisateurs s’accroisse ou bien la propriété de l’habitation soit transférée à d’autres personnes encore plus nombreuses. Ainsi, la dimension de la fosse sera calculée à partir d’un critère bien précis. Il s’agit du nombre d’individus. Pour ce faire, le professionnel de la construction va ajouter un surplus de volume de 1 m3 à chaque augmentation du nombre de pièces de la maison. En d’autres termes, une telle situation peut être interprétée comme étant la conséquence directe de l’accroissement de l’effectif des habitants. En outre, n’oubliez pas qu’une vidange de votre fosse septique doit avoir lieu tous les 4 ans.

Vidange de fosse septique : à confier à un professionnel certifié

Aussi bien tous les travaux de construction que tous ceux de vidange de fosses toutes eaux relèvent de la compétence exclusive d’une entreprise spécialisée et agréée. En utilisant des moyens techniques avancés et appropriés, le professionnel procède successivement à la vidange des différents compartiments de votre fosse, puis à la remise à l’eau de celle-ci. Le prix d’une vidange dépend principalement du volume de la fosse. N’hésitez pas à contacter votre service de vidange de votre municipalité pour les devis détaillés.