Faux-plafond : qu’est-ce que c’est, comment le poser et quel est son coût ?

Avez-vous le projet de refaire votre plafond ou venez-vous d’acheter une nouvelle maison ayant besoin de rénovation ? La pose d’un faux-plafond relève d’une bonne solution pour ces nombreux avantages. Ce guide vous présente les différentes étapes de pose et le budget à prévoir pour les travaux. Lisez dans cet article toutes les informations à propos de la pose et du prix du faux-plafond.

Faux-plafond : qu’est-ce que c’est ?

Le faux-plafond est une surface qui a pour rôle d’habiller le plafond d’origine. Vous pouvez y recourir lorsque votre plafond d’origine est trop endommagé ou n’est pas bien isolé. Il peut également arriver que ce dernier soit trop haut. Outre ces raisons, le faux-plafond change l’intérieur de votre logement et harmonise les différentes pièces présentes.

En réalité, il existe trois techniques de pose des faux-plafonds. Il s’agit de faux-plafond suspendu, faux-plafond tendu et de faux-plafond autoportant. Pour ne pas vous tromper dans les options, il est important de consulter un plafonneur. Ce dernier vous aidera également dans le choix des types de faux-plafond existant (en PVC, en bois, en plâtre et en métal). Cependant, il existe des étapes à suivre dans la pose, quelle que soit la méthode de pose choisie.

Quelles sont les étapes à suivre pour la pose de faux-plafond ?

La pose de faux-plafond n’est pas un exercice compliqué. Toutefois, elle nécessite des compétences techniques et du matériel requis. Pour cela, il est recommandé de faire appel à un professionnel si vous n’êtes pas expérimenté en bricolage. En réalité, les règles de pose varient en fonction de la méthode à utiliser. Par exemple, dans le cas d’un faux-plafond suspendu, il est important de choisir d’abord les suspentes selon la nature de votre plafond. Cela se fait en fonction de vos souhaits quant à la hauteur entre le plafond et le sol.

Ensuite, tracez la hauteur du plafond suspendu en la repérant sur un mur dans un coin de la pièce puis, ajoutez l’épaisseur de la plaque de votre faux-plafond. L’objectif à ce niveau consiste à l’identification de la hauteur des fourrures. Après avoir pris ces mesures, placez le niveau laser au milieu de la pièce. Le rayon doit être projeté au niveau du trait que vous avez tracé sur le mur. Pour commencer les installations, n’oubliez pas de tracer une ligne de hauteur sur tous les murs de la pièce. Lorsque vous réussissez cette préparation, vous pouvez passer maintenant aux étapes suivantes :

Installation des suspentes

Chaque angle de votre pièce doit recevoir une suspente. Celle-ci se fixe à 10 cm au minimum du mur. Posez maintenant la suspente contre la joue de la solive et vissez-la après avoir fait un réglage de la hauteur par rapport au trait tracé sur le mur. À l’aide d’un cordeau nylon tendu de l’une à l’autre, joignez les quatre coins déjà équipés de suspentes. Ainsi, assurez que l’espace entre deux fourrures n’excède pas 60 cm. Pour finir avec cette étape, vous devez visser un à un les rangs de pentes.

Installation des fourrures

Mettez en place les fourrures en les clippant sur les suspentes. Vous devez entendre un « clic » avant d’être sûr que les fourrures sont bien mises. En ce qui concerne les liaisons, servez-vous d’une scie à métaux pour recouper les fourrures. À la suite, utilisez les éclisses de raccordement pour les mettre bout à bout.

Pose des plaques

Pour poser les plaques du faux-plafond, commencez par la première rangée. Réservez un espace de 5 cm avec le mur avant de passer au vissage. Lorsqu’il s’agit de couper les plaques qui conviennent à vos mesures, placez-les au sol en utilisant une règle de maçon et tranchez la ligne au cutter. Vous pouvez maintenant relever délicatement la plaque tout en ayant le trait coupe vers vous. Elle se cassera net.

Il vous revient de passer derrière la plaque afin de trancher la face cartonnée avec un cutter. C’est après tout cela que vous pouvez faire les joints avec le matériel nécessaire.

Quel budget prévoir pour la pose de faux-plafond ?

Le budget à prévoir dépend du type de faux-plafond choisi. Par exemple, le prix d’installation pour le plafond en plaques de plâtre varie entre 30 euros et 45 euros par m². Cependant, le prix d’un faux-plafond suspendu peut coûter 40 euros par m — en moyenne. Quant au faux-plafond tendu, vous pouvez compter entre 20 et 50 euros par mètre carré.