Focus sur les travaux d’imperméabilisation

Cette technique est dédiée aux maisons construites en ciment et en béton. Il s’agit des travaux de peinture, dont le but n’est pas le même que pour les travaux d’isolation thermique. La réalisation d’une imperméabilisation ne permet pas d’éliminer/de supprimer les ponts thermiques ni d’augmenter la performance énergétique d’un bâtiment. Comme son nom l’indique, elle consiste à mettre en place un revêtement imperméable et à cacher les fissurations constatées sur l’habitation. Découvrez dans cet article plus d’informations concernant les travaux d’imperméabilisation de façade.

Imperméabilisation de façade: quel est son principe ?

Le but de sa réalisation est d’améliorer l’étanchéité de la façade d’un logement. Il s’agit également d’une technique indispensable lorsque les éclats et les fissures apparaissent sur une façade en ciment ou en béton.

En d’autres termes, les travaux d’imperméabilisation permettent de réparer l’aspect extérieur du bâtiment, afin d’éviter l’apparition de traces de salissures, de moisissures, et les infiltrations d’eau, etc.

Comment se déroulent les travaux d’imperméabilisation ?

L’imperméabilisation d’une façade se fait en plusieurs étapes, à commencer par le décapage. Cela permet d’enlever les anciennes couches de peinture, afin que le matériau brut puisse apparaître. Après, il faut purger toutes les zones fragiles et nettoyer les fers rouillés qui peuvent causer un risque d’éclatement du support.

Quels sont les travaux préparatoires ?

L’imperméabilisation est comprise dans la rénovation de façade, et nécessite donc des travaux de préparation. À part le décapage qui concerne la peinture ou les enduits de façade et le nettoyage qui permet d’éliminer les salissures et moisissures, l’hydrogommage et le sablage sont aussi nécessaires. Mais ce dernier n’est souvent utilisé que lors d’un encrassage important.

Il faut également effectuer des travaux de réparation suite à la carbonatation( du béton). C’est le gonflement des barres d’acier, causé par la corrosion et peut faire éclater le béton.

Quel système d’imperméabilité choisir pour sa façade ?

Lors du ravalement des murs extérieurs, il faut choisir et mettre en place un système d’imperméabilité. Mais le choix dépend principalement de la nature des problèmes/dégâts observés sur la façade, de l’exposition de l’immeuble et de la préconisation du fabricant.

Voici quatre systèmes que vous devez impérativement connaître avant de procéder à la réalisation des travaux :

    • Le système i1 : il s’agit d’appliquer une finition et un fixateur qui peut rendre la façade beaucoup plus résistante face à une fissuration de moins de 2/10ème de mm ;
    • Le système i2 : permet d’augmenter la résistance à des fissurations pas plus de 5/10ème de mm grâce à l’application d’une couche de finition, d’un fixateur et d’une sous-couche;
    • Le système i3 : regroupant sous-couche, fixateur, et finition très épaisse, pour offrir une excellente résistance à des fissurations de moins de 10/10ème de mm ;
    • Le système i4 : consiste à appliquer une finition, un entoilage, un fixateur, une première sous-couche et une deuxième sous-couche qui permettent de résister à des fissurations de plus de 20/10ème de mm.

Il faut noter que l’imperméabilisation de la façade permet de relooker/rénover votre maison et de l’embellir pour plusieurs dizaines d’années. Vous pouvez faire appel à Toiture 06, pour réaliser les travaux. Cette entreprise implantée à Châteauneuf-Grasse, effectue également les travaux de couverture.

Parmi ces 4 systèmes, le i3 et le i4 sont les plus conseillés, car ce sont les plus avantageux.

Le système i3

Celui-ci est souvent utilisé sur les façades peu dégradées/endommagées. Il consiste à appliquer une peinture épaisse qui permet d’absorber les petites fissurations. Mais également à placer un fixateur, dont le rôle est de ralentir l’apparition des dégradations causées par les intempéries et la pollution. Il permet aussi de stabiliser la façade le plus longtemps possible.

Le système i4

Ce système est généralement conçu pour remédier à l’apparition des dégradations plus sérieuses et plus graves. Après la mise en place/l’application du fixateur, il est impératif d’ajouter une toile rigide permettant d’assurer la tenue de la finition.