Les normes de sécurité et les réglementations de l’escalier en verre

Grâce à ses qualités esthétiques, le verre est devenu incontournable pour la fabrication d’un escalier élégant. Pour ne pas se fissurer ou se briser lors d’un choc, ce matériau doit être suffisamment solide. Par ailleurs, il faut le choisir avec soin pour éviter qu’il fonde ou se déforme en cas d’incendie.

Sécurisez votre escalier

Pour maximiser la sécurité des occupants de la maison, l’escalier doit être sans danger. De ce fait, vous devez utiliser des verres spéciaux. Ces derniers résistent aux coups et aux flammes. Par ailleurs, ils ne risquent pas de subir une déformation quelconque sous l’effet d’une forte chaleur. De nos jours, on peut les classer en 3 catégories : les verres feuilletés, les verres trempés et les verres armés.

Optez pour des verres feuilletés

C’est le modèle le plus utilisé pour la fabrication d’un escalier en verre. Comme l’indique son nom, il est constitué de plusieurs feuilles de verres assemblées. Grâce à cette propriété, ce matériau est plus solide que le verre standard. De plus, il ne risque pas d’éclater sous l’effet d’un choc violent. Cela réduit considérablement les risques de coupure en cas d’accident.

Les verres feuilletés se distinguent aussi par leurs qualités de sûreté face aux chutes dans le vide. N’oubliez pas le fait qu’ils sont extrêmement décoratifs. Vous avez la possibilité de les personnaliser en y imprimant des dessins ou des motifs. Pour ce qui est de son prix, il varie aux alentours de 100 € le mètre carré. Ce montant peut atteindre les 350 € et dépend de l’épaisseur du verre et la qualité de la finition.

Les verres trempés, une excellente alternative

Les principaux atouts de ce matériau sont sa résistance à la température et à la déformation. Cette propriété provient du fait qu’il a subi un traitement spécifique, le rend 5 fois plus résistant que les modèles standards. En cas de choc, il se divise en plusieurs petits morceaux de verre non coupants. Ainsi, vous ne risquerez pas d’avoir des entailles.

Comme le verre classique, celui trempé laisse passer la lumière. En d’autres mots, il contribue considérablement à l’éclairage de la pièce. Il coûte entre 100 € et 450 € par mètre carré.

Les verres armés, pour une sécurité optimale

Ce matériau possède une solidité similaire au verre feuilleté. Il est fabriqué à partir de deux vitres à l’intérieur desquels on installe une grille métallique, d’où son nom. Grâce à ce dernier composant, le verre armé présente une importante résistante aux chocs. C’est ce qui le rend confortable et sécurisant.

En ce qui concerne le prix de ce matériau, le mètre carré varie aux alentours de 150 €, pour une petite maille. En revanche, pour un grillage à grands carreaux, ce tarif peut atteindre les 175 €.

Les niveaux de sécurité d’un escalier en verre

Afin de réduire le risque d’accident, les constructeurs d’escalier en verre ont décidé de définir deux niveaux de sécurité. D’une part, on retrouve la sécurité normale. Elle s’applique sur les structures qui présentent un risque de blessures peu élevé. En d’autres mots, la hauteur de l’escalier n’est pas trop élevée. D’autre part, il y a la sécurité renforcée. Elle concerne les ossatures ayant une importante hauteur de chute. Sur ce genre d’escalier, le risque de blessures est élevé.

Pour parfaire la fabrication d’un escalier en verre, il est capital de respecter les normes et les règles de sécurité de cet équipement. Si vous avez besoin de plus d’information à ce sujet, n’hésitez pas à faire appel aux experts de la compagnie « Escaliers Gilles Boudreault ». Le savoir-faire et le professionnalisme des spécialistes de ce dernier vous seront d’une aide cruciale pour la réalisation de ce type d’escalier.