Les raisons d’opter pour un toit végétalisé

La toiture végétalisée a gagné en popularité ces dernières années. En effet, le développement industriel des villes pousse les entreprises à bétonner les espaces cultivables, qui s’amenuisent de plus en plus. Le toit vert constitue ainsi une alternative pour vous offrir la couverture verdoyante dont vous avez besoin. Tour d’horizon sur les avantages d’un toit végétal.

Une garantie de durabilité optimale

La végétalisation de votre toiture vous offre la possibilité d’accroître sa longévité. En effet, l’étanchéité de votre toit sera optimisée, dans la mesure où les matériaux qui en garantissent l’imperméabilité seront protégés des rayons solaires nocifs.

En outre, opter pour un toit végétal revient aussi à le protéger d’un possible choc thermique pouvant se produire à tout moment, par exemple durant une pluie soudaine. En effet, quand des eaux pluviales froides se déversent sur des tuiles relativement chaudes, elles risques de les briser. Une couverture végétale permet de réduire les risques liés aux variations soudaines et extrêmes de température.

Une bonne isolation thermoacoustique

Dans les régions chaudes, les toits végétalisés permettent de réduire la facture énergétique. En effet, ce type de toiture confère une parfaite isolation thermique, ce qui vous évitera d’utiliser des dispositifs de chauffage énergivores.

La chaleur arrivant directement sur votre toit durant l’été sera réduite, principalement par le phénomène d’évapotranspiration. En revanche, le processus inverse se produit pendant les hivers. En effet, la chaleur pénétrant par la toiture sera piégée à l’intérieur de votre logement, ce qui vous permettra de réduire votre consommation en énergie.

Par ailleurs, un toit végétal vous apportera un confort acoustique optimal. En effet, la terre végétalisée disposée sur votre toiture constitue un excellent isolant phonique, car elle absorbe les ondes sonores. Il s’agit d’un avantage important si vous habitez un quartier hautement fréquenté et desservi par les transports en commun, donc bruyant.

L’épaisseur de la couverture joue un rôle essentiel dans l’insonorisation de votre habitation. Un substrat de 12 centimètres permet par exemple de réduire les nuisances sonores jusqu’à 40 décibels. Cet avantage est considérable si vous vivez à proximité d’un aéroport.

Une optimisation de l’esthétique

Un toit végétal conférera assurément à votre logement une esthétique plus poussée. En effet, cette verdoyance lui procurera des allures à la fois champêtres et urbaines, et lui apportera une touche de modernité.

Un rempart contre les inondations

Un toit végétalisé a l’avantage de pouvoir retenir les eaux de pluie, afin de ne pas les laisser se déverser sur la ville et provoquer une inondation. L’essor économique d’une agglomération passe nécessairement par le bétonnage des espaces non cultivés. Par conséquent, le sol risque de ne plus être suffisamment perméable pour permettre l’infiltration des eaux pluviales vers les nappes phréatiques.

La mise en place d’un toit vert requiert l’intervention d’un spécialiste en toiture végétale, pour des résultats optimaux.

Par ailleurs, l’eau s’écoulant à travers les réseaux publics d’évacuation peut transporter des résidus de pétrole qui risquent se répandre dans la nature et de contaminer les aquifères ou les cours d’eau souterrains.

Une réduction du réchauffement urbain

Outre le béton, l’asphalte vient également recouvrir les surfaces non cultivées des grandes métropoles. Il s’agit d’un matériau pouvant atteindre des températures élevées pendant l’été. Utilisé comme revêtement des routes ou du sol des zones industrielles, l’asphalte favorise le réchauffement des villes. Les zones présentant le taux de chaleur le plus élevé sont appelées « îlots de chaleur urbains ». La toiture végétale permet de réduire ce réchauffement.

Un assainissement de l’air

La toiture végétalisée réduit les émissions de dioxyde de carbone et produit de l’oxygène, ce qui contribue efficacement à la lutte contre l’effet de serre et le réchauffement climatique. De plus, la couverture végétale favorise la formation de rosée, permettant ainsi de fixer les pollutions de l’air comme le pollen, la poussière, et les particules potentiellement dangereuses.

Les pollutions ainsi fixées sur le substrat feront office de fertilisants, ou serviront de nourriture aux bactéries qui y sont présentes. Celles-ci sont particulièrement utiles pour le développement des végétaux.