Réussir l’étanchéité de votre maison grâce à la couvertine

En aluminium ou en acier, la couvertine est un matériau de construction indispensable. Elle est destinée à servir de couverture sur les toits-terrasses, les murets, les murs et les parements. Elle permet d’assurer l’étanchéité de votre maison. Découvrez comment réussir cette étanchéité grâce à la couvertine.

La couvertine : définition et différents types de couvertine

Avant d’aborder les différents types de couventines, il faut savoir ce que signifie le mot. La couvertine est un élément de maçonnerie qui est sous la forme d’une plaque. Elle s’installe généralement sur un toit, une terrasse, un mur, un muret ou un parement.

Les différents types de couventines

Il existe trois sortes de couventines. D’abord, on distingue la couvertine symétrique dont la plaque possède une retombée avec des débords semblables de chaque côté. Ensuite, on a la couvertine asymétrique qui a une retombée plus longue d’un côté. Les spécialistes le recommandent, car elle assure l’évacuation des eaux de pluie. Enfin, la couvertine plate sert à empêcher la condensation. Par ailleurs, il est aussi possible que vous retrouvez des couvertines ayant un ou deux pentes.

La couvertine : Les matériaux

En matière de matériaux, vous trouverez différentes couvertines. D’abord, on distingue celle en aluminium qui résiste aux intempéries et même aux températures basses. Ce matériau est d’ailleurs le plus discret du point de vue esthétique. Il est souvent recommandé pour tous les types de couvertines. La quasi-totalité des bâtiments contemporains utilise des couvertines de ce genre en raison de sa durabilité.

Ensuite, on distingue le béton qui est conseillé pour la protection des murets de jardin. De plus, il y a la pierre naturelle en marbre ou en granit. Celle en granit est plus design. On l’utilise pour la conservation de l’imperméabilité des murets de jardin, des toits-terrasses et des toitures. Enfin, on retrouve l’acier qui est le plus souvent utilisé pour les toitures. C’est un matériau qui est très polyvalent, car il se conforme à toutes les surfaces. À l’image de l’aluminium, il détient une très longue durée de vie.

Par ailleurs, il faut noter qu’il existe également des couvertines en zinc, en terre cuite, en cuivre, en bitume ou même plomb. Le problème est que ces genres de modèles sont très rares. Les plus populaires sont celles qui ont été citées un peu plus haut.

Les règles de base essentielle pour la conception d’une couvertine

La couvertine est un élément qui assure l’étanchéité et la protection de la partie supérieure d’un acrotère ou d’un mur. Elle permet de lutter contre l’infiltration des eaux de ruissellement et des rejaillissements derrière les relevés d’étanchéité. Elle assure également l’étanchéité de la tête de l’ITE. Aussi, elle s’occupe du maintien de la transmission thermique du bâtiment.

Afin de donner un bon résultat, la couvertine doit :

  • avoir une pente d’au moins 5 % dans le sens du toit afin de pouvoir rabattre les eaux ;
  • disposer à chaque côté d’une retombée avec une hauteur qui donnera la possibilité d’avoir un recouvrement suffisant avec la tête du relevé d’étanchéité de la toiture et l’ITE de façade ;
  • respecter un petit espace de façon horizontale entre les retombées ;
  • être en aluminium ou en acier avec une protection adaptée à l’atmosphère de l’ouvrage ;
  • être complètement imperméable ;
  • être conçue avec le système de fixation approprié et la limitation de la longueur des éléments en fonction de leur nature et leur épaisseur ;
  • être bien dimensionnée afin de pouvoir résister aux effets du vent.

Voilà quelques informations sur la couvertine et la façon dont il faut réussir l’étanchéité d’une maison. Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour avoir un bon résultat.