Sol en béton décoratif : quel type de béton choisir ?

Le béton se trouve être un matériau minéral répondant aux exigences que l’on connaît à l’architecture contemporaine intérieure et extérieure. Il a de nombreux atouts qui lui permettent d’être le parfait matériau pour les projets qui nécessitent harmonie entre les espaces, intégration à l’existant et qualité. Cet article vous fait découvrir plusieurs types de béton décoratif. Vous pourrez, après lecture, faire le choix qui vous convient.

Le béton poli

Le béton poli s’obtient après des passages successifs, sur du béton durci, d’un équipement de polissage pourvu d’outils abrasifs. Il s’agit d’un procédé qui laisse apparaître la texture intérieure du béton et, de ce fait, la forme et la couleur des granulats. Les premiers passages se font à l’aide d’outils abrasifs à gros grains qui servent à procéder au ponçage du béton sur de nombreux millimètres d’épaisseur.

En ce qui concerne les passages suivants, ils sont réalisés avec des grains assez fins pour le polissage de la surface. Vous obtiendrez, après 5 ou 6 passes de polissage, du poli miroir ou du poli brillant.

Pour la pose de votre béton décoratif, trouvez le moyen d’appeler un expert. Vous pourrez ainsi vous assurer que le travail sera fait dans les règles de l’art.

Le béton ciré

C’est un procédé dérivé des sols industriels. Ici, le béton est surfacé à l’hélicoptère et coulé en place. Un durcisseur de surface y est incorporé. La finition cirée est obtenue par application d’un bouche-pore, après durcissement.

Le béton désactivé

Appelé aussi béton lavé, le béton désactivé se trouve être un béton décoratif qui s’obtient en combinant une formule de béton riche en gravillons et une méthode de mise en œuvre spécifique. Celle-ci consiste à laisser s’afficher les graviers après avoir éliminé la couche superficielle qui couvre le mortier de surface au moyen d’un produit désactivant qui s’applique sur le béton frais.

Le béton imprimé par pochoirs

Il s’agit d’un procédé qui vise à reproduire l’aspect de matériaux existants à la surface du béton grâce à une création de motifs en deux dimensions. Pour obtenir ces derniers, il faut poser des rouleaux festonnés en carton plastifié, de manière à ce qu’ils forment un pochoir en haut du béton frais.

Le béton imprimé par matrices

La technique utilisée ici consiste à procéder à l’application d’une empreinte sur la surface du béton encore frais. Le procédé offre la possibilité d’obtenir des effets en relief. Le choix lié aux motifs des empreintes permet toutes sortes de décor et est très varié.

Appelées aussi matrices ou moules, ces empreintes sont utilisées en combinaison avec un démoulant coloré ainsi que des durcisseurs colorés et aident à imiter un certain nombre de matières naturelles comme le bois, la brique, les pavés et les pierres.

Le béton bouchardé

C’est un état de surface qui s’obtient après passage d’une boucharde à la surface du béton durci. Cet équipement est pourvu de rouleaux qui présentent des pointes en carbure martelant la surface du béton durci. Le procédé laisse apparaître la texture intérieure du béton et, de ce fait, la forme et la couleur des granulats.

Le béton sablé

Il s’obtient après un traitement mécanique qui s’applique sur du béton durci, avec projection de matériaux abrasifs tels que les silices et les sables. De préférence, le traitement se fait en présence d’eau afin d’éviter la poussière.

Le béton squamé

Il s’agit d’une finition qui consiste à scalper, sur quelques millimètres, la peau du béton avec une machine à poncer dotée d’outils de décapage.