Carrelage : orientez votre choix vers le grès cérame !

Pouvant imiter parfaitement le béton, le bois ou encore l’ardoise, le grès cérame est tant plébiscité par les constructeurs. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, sur le sol ou sur le mur, ce type de carrelage permet de revêtir toute sorte de surface. Envie de savoir plus sur le grès cérame ? Lisez l’article !

La composition du carrelage en grès cérame

Le grès cérame comme son nom l’indique, entre dans la catégorie des céramiques rassemblant également les faïences, les tomettes et les terres cuites. Il est composé d’argile cuite et de minéraux tels que le feldspath, la silice, le kaolin ou le quartz. Ces derniers lui offrent un rendu vitrifié.

Les carreaux grès cérame ont généralement une épaisseur de 1 cm. Ils se déclinent en plusieurs formats. La nature de ses composants leur donne également des couleurs diversifiées. Parfois, les fabricants ajoutent des teintes pour faire ressortir une grande variété de coloris plus originaux.

Modes de fabrication du grès cérame

Il existe diverses méthodes de fabrication du carrelage grès cérame. Par conséquent, ce dernier se présente sous différents aspects.

  • Par polissage : les fabricants utilisent un disque de diamant pour lisser la surface des carreaux. Cela permet de faire briller ces derniers et d’obtenir un effet marbré. Ce type de carrelage n’est pas du tout préconisé pour une pièce à usage fréquent puisqu’il se raye facilement.

 

  • Par pression : cette technique consiste à obtenir des carreaux de forme homogène grâce au moulage.

 

  • Par émaillage : l’argile est d’abord mise sous pression. Les fabricants recouvrent la surface par l’émail. Les carreaux passent ensuite par une cuisson à haute température. Il en résulte des blocs dotés de finition décorative avec une nuance de couleurs. L’avantage avec ce type de carreaux, c’est qu’il est très facile à nettoyer. Cependant, il ne peut pas s’adapter à une pièce à forte fréquentation.

 

  •  Par étirement : l’argile subit ce qu(e) l’on appelle « procédé d’extrusion ». Après l’opération, on obtient des carreaux dotés d’un aspect rustique. Leurs formats sont souvent irréguliers.

En outre, il existe d’autres types de carrelage grès cérame tels que :

  • les carreaux imitations : ayant un aspect ressemblant au bois, au marbre, à la pierre, au béton, etc) ;
  • les carreaux azurés : qui sont recouverts par une couche de vernis au cobalt. Cela leur donne une couleur bleue-grise.

Les avantages du carrelage grès cérame

– Cuit à une forte température (1 300ºC), le grès cérame acquiert une certaine robustesse. De ce fait, il résiste facilement aux produits de nettoyage tels que ceux à base de citron, d’acide chlorhydrique ou de vinaigre.

– Certains carreaux grès cérame sont conçus pour résister face aux chocs et aux rayures. Par conséquent, ils pourront s’adapter aisément sur des surfaces à usages fréquents telles qu’un plan de travail de cuisine, les escaliers, les couloirs, etc.

– Si un incendie se produit, le grès cérame n’est pas consumé par le feu. De plus, il ne diffuse pas de gaz ni des fumées toxiques pouvant nuire à la santé.

– Composé à partir d’une matière naturelle (sans additifs chimiques), le carrelage grès cérame ne renferme pas d’imperméabilisants chimiques. Par ailleurs, il n’absorbe ni substances organiques ni bactéries, ce qui garantit une habitation saine.

La pose du carrelage grès cérame est très facile. En outre, de l’eau savonneuse suffit pour le nettoyer.

– Comme il a été dit plus haut, les carreaux grès cérame se déclinent en plusieurs formats et coloris ainsi que sous divers aspects. Il est alors possible de laisser libre cours à ses goûts et à ses envies.

Le prix du carrelage grès cérame

Pour pouvoir se procurer des carreaux grès cérame, il suffit de dépenser une moindre somme. En effet, son prix est raisonnable par rapport aux autres types de carrelage. Celui-ci varie entre 20 et 100 euros le m². Pour la pose, il faudra prévoir une somme de 30 à 70 euros le m².