La pose de bardeaux d’asphalte en 4 étapes

Les bardeaux d’asphalte sont aussi connus sous l’appellation de Asphalt shingles. Ce type de toiture est indispensable dans le cas où les pentes du toit sont faibles et que le support n’est pas fait pour supporter les couvertures en ardoises ou en tuiles. Celui-ci est également économique et est disponible en plusieurs couleurs comme le vert, le brun, le gris, le rouge foncé, etc. Il est aussi facile et rapide à installer. Pour réussir à poser des bardeaux d’asphalte, il est conseillé de suivre les étapes suivantes :

Étape 1 – Préparer le matériel et les outils nécessaires

Avant de procéder à la pose des bardeaux d’asphalte, il est important de préparer les outils à utiliser. Vous avez donc besoin d’un niveau et d’un équerre.

Vous devez également vous assurer de disposer du matériel nécessaire à la pose, comme les bardeaux, le ciment plastique asphaltique, la sous-couche et la protection d’avant-toit.

Étape 2 – Connaître la pente du toit

Pour connaître le degré de la pente du toit, utilisez un niveau et mesurez une distance de 30,5 cm puis marquez. Placez ensuite, une équerre sur cette marque que vous avez récemment effectué, et cela, de manière perpendiculaire au niveau. L’écart que vous obtiendrez entre le niveau et le toit sera la pente de la toiture.

En général, votre toit a :

    • Une pente douce : si l’inclinaison est comprise entre 5 et 10 cm. Dans ce cas, la pose d’une sous-couche et d’une protection d’avant-toit est impérative ;
    • Une pente standard : si l’inclinaison se trouve entre 10 et 20 cm. La mise en place d’une sous-couche n’est donc pas nécessaire. En revanche, vous devez obligatoirement installer une protection d’avant-toit ;
    • Une pente mansardée ou forte : si l’inclinaison se situe au-delà de 20 cm. Il est donc recommandé de poser une sous-couche et une protection d’avant-toit.

Étape 3 – Penser à l’aération

L’un des facteurs qu’il faut également prendre en compte lors de la mise en place des bardeaux d’asphalte est l’aération. En effet, votre charpente doit impérativement présenter des systèmes d’aération. Cela permet de faire circuler normalement l’air, et donc d’éviter son accumulation sous le support du toit.

Vous pouvez donc opter pour un système d’aération sous-toiture. Vous pouvez également ajouter des grilles de ventilation à mettre au bas des pentes du toit. Placez aussi des évents pour assurer un bon courant d’air. En effet, l’air doit circuler de façon verticale et horizontale, pour que l’aération sous-toiture puisse réduire ou même éliminer totalement l’humidité.

Étape 4 – Installer les bardeaux d’asphalte

La mise en place des bardeaux n’est pas une tâche difficile, si vous suivez les instructions à la lettre et respectez l’ordre des étapes de pose. Vous devez, en premier lieu, installer les protection d’avant-toit. Une fois effectuée, procédez à la mise en place des sous-couches, puis à la pose des bardeaux de départ. C’est seulement après que vous pouvez mettre les bardeaux d’asphalte en place. L’installation se termine par la pose des faîtières et des arêtières.

Privilégiez votre sécurité

La pose de toiture comme les bardeaux d’asphalte est incluse dans les travaux de construction. De ce fait, le couvreur est exposé aux risques d’accidents. D’ailleurs, le travail consiste à monter en hauteur . Dans ce cas, vous devez faire très attention pour éviter de faire une chute. Deux solutions s’offrent à vous :

1 – Vous munir d’un équipement de sécurité comme un harnais et un casque.

2 – Laisser le travail à un professionnel, comme Toitures Ouellet Père & Fille. Il s’agit d’un couvreur implanté à Granby et qui est spécialisé dans la rénovation et la pose de toiture en bardeaux d’asphalte, en membranes élastomères, en ardoises, en tuiles, etc.