5 astuces DIY pour renforcer votre balcon en bois

Après l’intervention de la pluie, du vent, de la poussière, ainsi que de plusieurs autres facteurs, vous n’êtes pas les seuls à avoir remarqué une grande différence entre le balcon d’aujourd’hui et celui d’il y a dix ans. Posséder un balcon c’est aussi se préparer à le voir sale, décoloré, voire rouillé.  Mais si on allait au-delà de l’esthétique ? Nous sommes tous d’accord du fait qu’il vaut mieux s’asseoir en sécurité plutôt qu’en beauté. La résistance du balcon importe plus que les décorations. Voici 5 astuces DIY pour renforcer votre balcon.

 

Mettre un système de soutènement 

Après avoir soutenu/supporté les pots de fleurs et les chaises durant toute l’année, un balcon en bois nécessite fortement un soutènement, en bois, pour éviter que toute la masse s’écroule. L’idée est simple : prendre quatre madriers de même longueur que l’altitude du balcon et clouer une planche d’un quart de mètre sur chaque extrémité. Ces extrémités seront clouées sur le haut ainsi que sur le sol afin de bien fixer les madriers et pour que ces derniers puissent bien jouer leur rôle de soutènement.

 

Appliquer un durcisseur sur toute la surface

Si votre région est fortement arrosée par la pluie, cela explique une/la probabilité pour que le bois soit trop humide. Consolider un balcon humide nécessite juste/simplement de la résine et d’un durcisseur, des matières qui protègent le bois contre d’autres facteurs. Il faut tout d’abord commencer par nettoyer le support en entier et éviter tout contact avec de l’eau. Ce nettoyage consiste à gratter le bois en question, c’est à dire la surface visible, afin d’enlever les parties abîmées. Le but est de remettre le bois à nu. Il faut que le bois soit tout à fait sec. Si celui-ci est verni, munissez-vous d’un papier-verre. Une fois le nettoyage terminé, vous pouvez appliquer le mélange de résine, d’eau et de durcisseur sur le bois et puis laisser le tout sécher.

 

Renforcer le cloutage 

Même après un bon ponçage, certaines parties du bois nécessitent d’être revues après quelques années. Il est fort probable que certains clous se détachent, d’autres disparaissent ou s’abîment. Mais même si aucun de ces signes n’apparaissent, il est tout de même nécessaire de renforcer le cloutage. Le principe est d’insérer des clous entre les deux qui y sont déjà et veiller à ce que les autres ne se détachent pas.

 

Doubler les garde-corps

Il est clair que parmi toutes les matières pour la construction de balcon, le bois est le plus fragile. Il est assez limité en matière de résistance, surtout quand il supporte un poids important en permanence. Pour le cas du garde-corps, la meilleure solution c’est de la doubler. Vous allez placer ces doublures au-dessus de la balise horizontale et bien veiller à ce qu’elles soient bien fixées. C’est le même cas pour les parties horizontales, certes la doublure sera vers l’intérieur. Il faut quand même éviter de gâcher l’esthétique du balcon.

 

Compléter les parties vides du sol 

A un moment donné, le sol peut être abîmé ou cassé après avoir supporté le poids des canapés, des pots de fleurs, voire nos propres poids. Il se peut que vous rencontrez des trous à un moment donné. La solution est de remplacer carrément le bois troué et non de doubler le sol. En tout cas, pour des travaux d’étanchéité quelconque, rien de mieux que de faire confiances à des professionnels en la matière pour assurer une construction résistante. L’outil à utiliser est le burin pour détacher le bois. Une fois que cela est fait, vous allez prendre un autre bois et cette fois-ci intact, placez-le au même endroit et clouez correctement afin que celui-ci soit bien fixé.