Ce qu’il faut savoir pour réussir son projet d’aménagement de combles

Rien de tel que l’aménagement des combles pour gagner de la place dans une maison sans effectuer des travaux lourds. Cependant, les combles ne sont pas tous aménageables. D’où la notion de combles perdus. Certaines sont si complexes que vous devriez modifier la charpente pour rendre l’aménagement possible. Quelles sont donc les conditions pour faciliter l’aménagement des combles ? Et quels sont les facteurs qui peuvent gonfler la facture des travaux ?

La structure de la charpente

Pour rappel, les combles représentent l’espace laissé entre le dernier étage d’une maison et le toit. Ce lieu est la plupart du temps utilisé comme grenier ou débarras. Cependant, vous pouvez tout à fait l’aménager facilement en une pièce supplémentaire si la structure de la charpente le permet.

Dans la pratique, seule une partie des personnes qui construisent des maisons pensent à une extension future. Normalement, ce sont celles qui n’ont pas réalisé la maison de leur rêve pour faute de budget y songent. C’est pourquoi, il existe bon nombre de combles perdus. Désormais, la majorité des architectes et constructeurs proposent des plans de maisons où le futur aménagement des combles est facilité. Tout est dans la configuration initiale de la charpente.

Les charpentes industrielles sont plus pratiques si l’on veut aménager les combles. Ses fermes ne se posent pas sur le sol, ce qui facilite l’aménagement. Les charpentes traditionnelles, quant à elles, sont plus complexes, puisqu’elles s’appuient au sol. Cela rend les travaux impossibles et rendra aussi vos déplacements dans la pièce difficiles. Si vous avez ce type de charpente, vous devrez la modifier pour pouvoir aménager les combles.

La hauteur du toit

Le but des travaux d’aménagement des combles est généralement d’en faire une pièce supplémentaire, voire un petit appartement. Les doivent donc être assez spacieux et disposer d’une hauteur suffisante.

D’une manière générale, on peut aménager tous les combles quand la pente du toit est supérieure à 30 %. Toutefois, certaines exceptions dérogent à cette règle. Par exemple, dans certaines maisons, on remarque quelques rangées de briques (deux ou trois) avant la pente des pans.

Pour que l’habitation et la circulation soient plus pratiques dans vos combles, le toit doit être de la même hauteur qu’une personne (celle qui va y habiter). La taille standard est de 1,50 m à 1,80 m. Toutefois, vous pouvez aménager des combles d’une faible hauteur, suivant l’usage de la nouvelle pièce (une chambre d’enfants, une salle de jeux, un débarras, etc.). C’est la hauteur maximale qui compte (le milieu pour un toit à deux ou quatre pans).

Certaines entreprises de rénovation peuvent vous proposer des solutions pour ajuster la hauteur de votre toit, mais les coûts sont onéreux. Il s’agit de :

  • l’élévation du toit, en ajoutant quelques rangées de briques ou d’autres matériaux à la base de la pente pour garder sa forme,
  • la modification de la charpente pour augmenter la pente du toit et atteindre les 30 % requis,
  • l’abaissement du plancher pour gagner de la hauteur sans toucher à la structure du toit.

Les travaux accessoires

Vous devez savoir que les travaux d’aménagement des combles entraînent divers travaux accessoires :

  • normaliser l’accès à la nouvelle pièce, en installant un escalier (pour remplacer l’ancienne échelle) et en agrandissant la trémie si nécessaire,
  • installer les équipements électriques et la plomberie (s’il y aura une salle de bain),
  • prévoir un éclairage et une aération (une fenêtre ou un hublot est indispensable),
  • isoler la pièce pour éviter de ressentir les variations de température et installer un chauffage si nécessaire.

Bref, l’aménagement des combles est toujours possible, à condition d’avoir les moyens. L’entreprise EFC située à Auchel est spécialisée dans les travaux de rénovation de bâtiments et l’aménagement de combles.