Ce qu’il faut savoir sur les travaux de maçonnerie

Professionnel très demandé sur les chantiers de construction, le maçon est tenu de réaliser divers travaux de maçonnerie. Il se consacre aux travaux de gros œuvre mais intervient aussi dans la réalisation des travaux de second œuvre. Laissez-nous vous donner un aperçu de ces divers travaux de maçonnerie.

Le gros œuvre

-Les fondations : pour réaliser les fondations, il faudra d’abord commencer par le nettoyage de terrain. Il faudra ensuite délimiter les points cadastraux du terrain. Une fois que la stabilité du terrain est assurée, on peut réaliser le terrassement. Quand cela sera fait, les eaux excessives devront être évacuées du sol. L’avant dernière étape est le raccordement de l’électricité et de l’eau. Vous finissez ensuite par les travaux par le remblaiement. Le maçon aura un grand rôle à jouer dans tout ça. Il est celui qui s’assure que toutes les étapes sont bien réalisées afin d’obtenir une base solide pour la construction.

-Les murs porteurs : les murs porteurs sont considérés comme le squelette de la construction. Ils vont permettre de solidifier l’édifice. Le maçon devra donc se charger de l’élévation de ces murs porteurs. L’installation des portes et des fenêtres va dépendre du matériau choisi pour les murs porteurs (terre crue, brique, béton, parpaing…).

L’assainissement : dans un bâtiment, les travaux d’assainissement ont pour but d’évacuer les eaux usées, les eaux-vannes, et les eaux grises. Le maçon aura pour rôle de mettre en place un système d’évacuation pour ces eaux.

-Le soubassement : les travaux de maçonnerie devront permettre d’assurer l’étanchéité de la maison. Pour cela, le maçon devra effectuer le soubassement. Il existe 3 types de soubassement : le soubassement de type sous-sol (le soubassement est réaliser après les fondations, il permet à votre maison de disposer d’un local souterrain), le soubassement de type hérisson (il faut couler la dalle de sol du plancher directement sur le sol naturel), et le soubassement de type vide sanitaire (le soubassement permet d’avoir de l’espace entre les fondations et la dalle de sol).

Le second œuvre

-La façade : le maçon effectue quelques travaux de façade. Il la recouvre d’un revêtement (crépi, peinture ou enduit) qui va protéger et décorer les murs extérieurs. Le choix de matériaux dépend de vos envies, de votre budget mais aussi de l’environnement dans lequel les travaux sont réalisés. Vous pouvez choisir entre différents types de façade :

    • la façade légère, qui est composé de matériaux léger, assure la fermeture de l’enveloppe du bâtiment;
    • la façade lourde, la plus utilisée, est constituée par du béton cellulaire, du parpaing, des pierres de taille…;
    • la façade semi-rideau, légère et non-porteuse, est composée d’un isolant thermique;
    • la façade préfabriquée, qui est composée de modules préfabriqués assemblés sur le chantier.

Les cloisons : elles vont permettre de créer et de séparer les pièces du bâtiment. Ces cloisons peuvent avoir une fonction d’isolation acoustique et phonique. Elles servent aussi de protection contre l’humidité et le feu. Vous aurez à votre disposition différents types de matériaux pour vos cloisons : les cloisons en brique offrent une bonne résistance contre l’humidité et les chocs mécaniques. Elles possèdent aussi une bonne capacité d’isolation. Vous avez aussi les cloisons en brique de verre qui permettent de conserver une certaine luminosité. Les cloisons faites à partir de plaques de plâtre quant à elles sont plus faciles à poser ; elles ont cependant une performance acoustique et thermique moyenne. Il y aussi les cloisons en béton cellulaire qui sont très légères, et qui sont de très bons isolants.